Tennis: En marge de l’ITF Juniors du STC Oujda

37617 مشاهدة

Oujda Portail – L’Opinion: Oujda le 13 mai 2013K * Pour une «première», ce fut un coup de maître pour l’équipe du président Zahraoui qui a trouvé, surtout, en la personne du directeur du tournoi, Hassan Kaâouachi, l’homme qu’il faut à la place qu’il faut, au même titre que du côté du superviseur du tournoi, Brahim Allaoui, un homme d’expérience et des bonnes décisions. On peut saluer, également, le travail de la Kiné Hajar Zahraoui qui n’a pas chômé du tout.* Côté garçons, la victoire finale a été du côté du Chilien et N°3, Jaime Ignacio Galleguillos, aux dépens de l’Américain et N°7, Dennis Uspensky. Juste après, ils ont regagné, dare-dare, Casablanca pour prendre part au «Med-Avenir» du COC où, par hasard, ils se sont rencontrés en huitièmes de finales après avoir battu les deux Marocains Soufiane Mouline et Ahmed Lahlou. Encore une fois, c’est le Chilien qui a réussi l’essentiel en se qualifiant pour les quarts chez les filles, la palme est revenue à la Russe et N°4, Vasilisa Aponasenko, qui a disposé de la Néerlandaise et N°7, Ariane Hartono. Si cette dernière a préféré rentrer chez elle pour liquider ses devoirs par correspondance, la Russe a, par contre, regagné le COC où elle a, déjà, poinçonné son billet pour les quarts de finales de ce vendredi.* Les deux vainqueurs de ce tournoi juniors (Grade 3) de l’Oriental ont été à l’origine de l’élimination de nos deux nationaux qui étaient les plus en vue.Le Chilien a stoppé Mouline Soufiane au stade des huitièmes et la Russe a éliminé Rita Atik en demi-finales. Lina Qostal et Zaîneb El Houari se sont arrêtées en quarts de finales, Zaîneb Bendahhou et Ghita Lahjouji n’ont pu aller au-delà du second tour. Quant aux autres (garçons et filles), ils sont passés à la trappe dès le premier tour.* Pour l’hébergement des joueurs, joueuses et leurs coachs, le comité d’organisation a mis à leur disposition un centre qui réunit toutes les conditions idéales, à l’exception des «toilettes» qui seraient communes. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle les nationaux auraient préféré d’être logés à l’hôtel.* En double-filles, la victoire est revenue à la paire, composée de belge Britt Genkens et de la Russe Anna Iakovleva, qui a disposé en finale, par 6/4 – 6/1, de la Marocaine Lina Qostal qui était associée avec la Russe Aponasenko. Cette dernière paire a disposé en demi-finales des Marocaines Atik Rita et Zaîneb El Houari.Chez les garçons, c’est le duo, Anton Desyatnik (RUS) et Julien Zlobinsky (USA), qui a eu le dernier mot face au Chilien Gelleguillos et au Vénézuélien Coutinho qui ont perdu par 7/5 – 6/4.* Lors de la cérémonie de remise des prix, où il y a eu une petite confusion protocolaire, le mot du président Zahraoui a été lu en trois langues : L’arabe, le Français et l’Anglais. Même le président de la commune, Omar Hjiraa, a improvisé un petit speech où il s’est, surtout, engagé pour le réaménagement du central pour qu’il soit à la hauteur des ambitions des membres de ce légendaire club de l’Oriental.* Comme le stipule le règlement, il n’y a pas de «prize-money» pour les juniors. Ils concourent, uniquement, pour les points ITF afin d’améliorer leur classement mondial.En voici, le barème (en simple) : – Vainqueur : 60 points.- Finaliste : 45 points.- Demi-finaliste : 30 points- Quart-finaliste : 20 points- Huitième-finaliste : 15 points• En doubel :- vainqueur : 3 points – Finaliste : 60 points- Finaliste : 30 points- ½ Finaliste : 20 points- ¼ Finaliste : 15 points* A titre exceptionnel, la FRMT a pris en charge les frais d’arbitrage, de l’A à Z, et la fourniture des balles.Restons dans ce domaine où il y a lieu de mettre en exergue l’apport de la commune urbaine d’Oujda et de certains sponsors et mécènes dont M. Oujda Abdelhakim venu, spécialement, de France pour apporter sa contribution matérielle et humaine. Il a eu, d’ailleurs, droit à tous les éloges lors de la cérémonie de clôture.* Certains parents et Coachs des jeunes étrangers ont fait un crochet du côté de la cité balnéaire où ils ont été sidérés par ce site touristique de l’oriental. Il y en a, même, qui ont réservé pour revenir en vacances. Qui a dit que le sport ne contribue pas au développement du tourisme ??.C’est dans la pure tradition orientale que s’est déroulée la soirée des joueuses où rien n’a été laissé au hasard pour sa réussite.* L’arbitrage a été à 100% Marocain avec comme juge arbitre Adil Homriti et ses pairs Mohamed Nouanniss (arbitre de la finale filles), Youssef Chibi (arbitre de la finale garçons), Nahir Abdelkrim, Hicham Maghzaoui… qui furent à la hauteur de leur mission.* Prochain champ de bataille pour le Sporting Tennis club d’Oujdan, qui fait la fierté du Parc Lalla Aïcha, est fixé du 9 au 16 novembre 2013.C’est la date choisie pour abriter le tournoi international féminin d’une dotation de 10.000 dollars. Espérons que d’ici là, le nouveau central sera prêt.* Espérons, également, que lors de ce tournoi international, on fera, un meilleur choix pour les jeunes ramasseurs de balles (pourquoi pas au féminin à l’instar de ce qui se passe ailleurs), avec une tenue vestimentaire à l’image de l’événement. Surtout que c’est un tournoi féminin. En tous les cas, ce que nous avons vu, dernièrement à l’I.T.F juniors, ne valait pas la chandelle, ni en âge, ni en présentation vestimentaire. Un détail qui a son pesant d’or !.

Tennis: En marge de l’ITF Juniors du STC Oujda
Tennis: En marge de l’ITF Juniors du STC Oujda

oujda 2014

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz