Sou9 Tafahoum 2

26317 مشاهدة

Mhammed Alem/ Oujda Portail: Oujda le 1 janvier 2013, Bonsoir mes amis, permettez-moi cette seconde incursion que je n’espère pas indisposante ni froissante.

Par ces temps d’ « insécurité scolaire » (…) actuellement sur les étalages que je sais, que vous savez, que nous savons, qu’ « ils » savent… (excusez cette digression due à la maléfique déformation professionnelle qui nous poursuit, nous autres « osrate ata3lim » -ma défunte mère appelait ça « tab3a », mais bon…- ; donc par ces temps, je me « re »permets de mettre en vente ma part de marchandise sur le carré du Sou9 que je crois être –quelque part aussi- mon point de vente, même à l’actuel  noble titre de « ferrach »….

Je tiens à être rassurant pour toutes celles et ceux qui –comme moi- détestent qu’on tire sur les ambulances (dussent-elles se prévaloir de l’honorable titre de « Ma3ali Al Wouzaras al Ma3niyines » ou s’affubler du –non moins respectable- titre de « faiseurs dans l’eau tiède » (fhamtouni wala la ? ; je parlais de moi…)… dans une prétendue recherche de Moulay Ya39oub qui a toujours été –complaisamment- soit dans le « bard » soit dans le « skhoun »…ou alors,surtout, entre les deux (mais, je vous jure, depuis le temps qu’il s’attèle à cette tâche, My Ya9koub  doit continuer à suer, Sisyphe à côté de lui c’est un profane… peut-être pas le rocher –car, lui en avait rien à foutre de Zeus-…mais c’est un autre Sou9 ; quoique…)

Or donc, ayant été « mis au parfum » d’une  NOUVELLE ESCLANDRE (pour nous « osrate ta3lime » « simple » gestion habituelle pas de ce pour quoi nous sommes « formés », non,  mais ce par quoi nous avons été déformés au même titre que les parents et « autres acolytes »)provoquée –descriptivement en langage humain- par deux « singularités n’ayant pas su gérer –à Salé-, en la dernière occurrence- leur contigüité « testostéronitudaire », éducative, culturelle, identitaire, existentiellement « marocanitudaire »…  ;  je me suis vu emporter par « la foule » entrant au Sou9 que vous savez…

Chemin faisant, je n’ai pu m’empêcher de penser à un personnage qui a meublé une partie de mon enfance : Si Mohammed Oukoulchi. Oui, un vrai personnage, quelqu’un qui raccommodait tout, le berrad en panne, les souliers aux semelles traitresses et auxquelles des « sfihates » outre la salvation ponctuelle apportaient le bonheur de la musique du pas, les cartables en fuite de portes-plumes…même les têtes à qui Monseigneur Aspro affichait vilement sa déconfiture devant la persistante migraine qui les harcelait, trouvaient la main bénite de Si Mohammed Oukoulchi… (fhamtouni oula la ? Je continue à parler de moi, de vous, de nous aussi)…

Bref, en lisant ça et là les articles et les commentaires –dus-, je n’ai pas pu m’empêcher de me sentir un peu « hors-jeu », moi produit d’une logosphère, désormais obsolète –c’est le gamin en moi qui continue à « blablater »-…mais, en même temps je demeure dans l’obligée obligation de reconnaître que, certainement, le « hors-jeu » serait aussi une esquive du « vieux requin » que je suis devenu…

Autrement, je ne peux cesser de penser à mes deux enfants, confiées scolairement à de respectables confrères intra-muros et normalement, dans la rue, à d’autres  adultes dont mes confrères et moi prenons sur nous au mieux le lourd fardeau d’être les parents de tous leurs enfants, toute une vie durant…

Le « fin mot » ? Travaillons ensemble à le trouver au Sou9… Tafahoum…tous.

Sou9 Tafahoum 2
Sou9 Tafahoum 2

Mhammed Alem

عالم امحمد

 

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz