Sou9 « LBOULITIK » ; Sou9 « Lafhamates »/ ALEM Mhammed

26152 مشاهدة

ALEM Mhammed/ Oujda Portail: Oujda le 31 janvier 2013, En premier lieu, je voudrais me permettre d’imposer un hommage humble, réellement positif à M. Tayeb Zayed pour sa réaction encourageante à ma parano ; je le remercie doublement : pour avoir consacré un commentaire à mon premier sou9 et tout un article –magistralement concocté- à ma dernière « ruade »…

Merci encore M. Zayed. En ce moment, je voudrais qu’ensemble on déambule dans ce merveilleux espace qu’est notre sou9, à toutes et à tous ; ensemble, j’y tiens. Commençons par nous référer au basiquement primordial, c’est-à-dire les « lois » organisatrices ou, pour faire moins pédant, les règles du jeu. Je n’en retiendrai qu’une seule car je crois qu’elle serait aisément une base sur laquelle le sou9 serait dans son vrai statut : celui de TAFAHOUM…

Aux sou9 que j’ai fréquentés, j’ai eu à me mettre dans l’humilité ; celle-là même qui continue à entretenir la flamme de ce qui me sert d’identité et qui fait que je suis dans le bonheur de n’appartenir à aucune caste, où je déambule en osant le coude à coude sans être « intouchable »… Aux sou9 que je fréquente, la règle stipule « Allah yaj3al alghafla mabine al baya3 ou chari »…

Pris dans son sens noble, dans la mobilisation de toutes les sémiotiques, elle me renvoie – -dès que je m’acquitte des droits de péage- au concept nouvellement découvert –dans l’ « ailleurs » qui fait « didi » dans l’actuelle complexitude-…cette règle me renvoie à l’ imposture nommée « tolérance » = « je te tolère même si tu es ce que je ne suis pas et que, normalement, tu devrais être ce que MOI je veux que tu sois, selon les variables que je ne maîtrise pas mais que je ne veux à aucun moment voir se répercuter sur ma facture de chauffage grâce au pétrole ou au gaz que tu es dans la stricte obligation de me « fourguer… »

Le « chari » impose au baya3 l’intelligence de l’acte d’abord, ensuite celle du verbe « accompagnant »… Sans doute, nos grands-pères avaient l’effort de mettre à service un bout de laurier sauvage à coller au bout des mkinsa, oui « defla alli zine fiha ou 3roug’ha mourrine» a participé à l’heureuse démocratie « rectilignantes » aux cimetières des gloires posthumes, nul ne saurait le nier… aux cimetières de « khaïrou Oummatine oukhrijate linnasse »…qui oserait prétendre le contraire ???

Mais cette Oumma, aujourd’hui, ne brille que par le verbe, que par la rhétorique des « mehrajanates al khatabiya », Oumma qui sait faire briller le verbe du 3antarisme du sou9 3okad face aux actuels B 52 …

Les sou9 sont pluriels, ils ont ce génie de savoir se décliner selon leur tentaculaire fonctionnement ; ils l’ont toujours eu, ce génie qui n’arrête pas de m’émerveiller car, de sou9 en sou9, ils sont toujours renouvelés…Là, je suis dans la palpation de l’ancestrale « remise à jour », dans « les pare-feu », les vrais, les réels n’en déplaise à ceux qui font la gloire des claviers actuels… Je dois m’arrêter, je reprends demain, mon sou9 doit déborder au delà du nombre de mots « permis »… Ce n’est qu’une virgule au-delà de laquelle je promets une suite immédiate à ma parano…

Sou9 « LBOULITIK » ; Sou9 « Lafhamates »/ ALEM Mhammed
Sou9 « LBOULITIK » ; Sou9 « Lafhamates »/ ALEM Mhammed

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz