SM le Roi s’enquiert de plusieurs projets de développement et de promotion du secteur agricole dans la province de Figuig

24244 مشاهدة
Figuig – SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est enquis, mercredi à Figuig, de plusieurs projets destinés au développement agricole et forestier, à la lutte contre la désertification et à la formation professionnelle dans la province de Figuig, d’une enveloppe budgétaire totale de près de 452 millions de DH(MDH).
Ces projets visent à promouvoir la filière dattière dans les oasis de la province, particulièrement les oasis de Bouanane, et à développer l’activité agricole dans le périmètre de Bni Tidjit.

Ils ont aussi pour objectif le renforcement de l’action de lutte contre la désertification et la pauvreté dans les hauts plateaux de l’Oriental, ainsi que la création d’un complexe de formation professionnelle dans les métiers d’agriculture à Figuig.

A cette occasion, des explications ont été fournies à SM le Roi sur le projet de développement de la filière dattière dans les oasis de Figuig, qui s’inscrit dans le cadre des efforts de sauvegarde de l’oasis de Figuig visant la promotion de la culture du palmier dattier, la valorisation de la production et la lutte contre l’exode rural et la création d’emplois.

Cet ambitieux projet, étalé sur la période 2010-2013, mobilise des fonds de plus de 151 MDH et bénéficie à 1.363 agriculteurs. Il est prévu, dans le cadre de ce projet, l’adduction des eaux du barrage Essfisaf vers l’oasis de Figuig sur un linéaire de 59 km, la réhabilitation du réseau d’irrigation dans l’ancien oasis, l’équipement des nouvelles zones oasiennes par un système d’irrigation au goutte à goutte.

L’action sera également focalisée sur le renouvellement et la mise à niveau des oasis sur une superficie de 1.140 ha, la valorisation de la production de dattes, la formation et l’encadrement des agriculteurs bénéficiaires.

Contribuent au financement du projet de développement de la filière dattière à Figuig le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, le Fonds Hassan II pour le développement économique et social et le Fonds de développement agricole.

Ce projet permettra de porter à 223.200 à l’horizon 2020 le nombre de palmiers dattiers contre 189.000 palmiers actuellement et d’augmenter la production dattière de 2.041 tonnes à 6.696 T. Grâce à ce projet, la valeur totale de la production passera de 24,5 MDH à 112,94 MDH.Le Souverain s’est également enquis de projets de développement agricole dans le périmètre de Bni Tidjit, qui nécessitent des investissements estimés à 60,36 MDH. Ces projets de développement agricole, qui profitent à 4.000 agriculteurs, ambitionnent d’améliorer les conditions d’irrigation sur une superficie de 2.000 ha, d’augmenter la production de dattes de 76 pc et la production d’olives de 90 pc et de générer 340.000 journées de travail.

Ils prévoient l’amélioration de la performance de la petite irrigation (2000 ha), la mise à niveau et la promotion de l’urbanisation dans les anciennes zones oasiennes par la plantation de 50.000 pieds palmiers, l’encadrement sanitaire du bétail et la création de projets générateurs de revenus au profit de la femme rurale.

SM le Roi a, par la même occasion, suivi une présentation du projet de développement agricole des palmeraies de Bouanane, qui porte sur un budget de 25,5 MDH. Ce projet, financé par le Millinneum Challenge Account, l’Etat et des opérateurs privés, est destiné à améliorer les conditions d’irrigation (520 ha), à augmenter de 76 pc la production de dattes et à créer quelque 120.000 journées de travail.

Il a pour but en outre l’amélioration des revenus des agriculteurs, la réduction de la pauvreté, la préservation, la promotion des palmeraies et la valorisation du produit.

Le projet, dont profitent 730 agriculteurs, servira à la réalisation de travaux d’amélioration de la performance des petite et moyenne irrigation, au réaménagement des anciennes zones oasiennes à travers la plantation de 20.000 pieds palmiers, et à la valorisation de la production en apportant un soutien à une unité de conditionnement de dattes.

Par la même occasion, SM le Roi a suivi des explications sur le projet participatif pour la lutte contre la désertification et la pauvreté dans les hauts plateaux de l’Oriental, réalisé par le Haut commissariat aux Eaux et Forêts et à la lutte contre la désertification, pour un coût total de 190 MDH.

Financé par le haut commissariat, le Fonds mondial de l’Environnement, le Fonds international de développement rural, le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime, les bénéficiaires et d’autres partenaires, ce projet vise la promotion du développement durable, la sauvegarde des ressources naturelles et la réduction de la pauvreté dans les hauts plateaux.

L’accent sera en effet mis sur la réhabilitation des écosystèmes détériorés, l’amélioration de la productivité forestière et l’appui au développement spatial. Le projet aura des impacts bénéfiques sur l’activité agricole dans la région en termes notamment de renforcement de la gestion durable des terres (domaine forestier et terres collectives), de promotion de l’élevage et de développement des activités génératrices de revenus.Par la suite, le Souverain a présidé la cérémonie de signature d’une convention pour la réalisation d’un complexe de formation professionnelle, pour un investissement de 25 millions de DH (MDH). Cette convention, signée par MM. Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, et Larbi Bencheikh, directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la Promotion du travail (OFPPT), fixe les engagements des deux parties concernant la création de cet établissement de formation qui sera édifié sur une superficie de 3 ha, dont 4.000 m2 couverts.

Le futur complexe permettra d’accueillir annuellement plus de 150 stagiaires pour des formations dans les filières liées à la production et à la transformation des dattes. Des formations en matière de gestion et de commercialisation seront également dispensées aux apprentis, en plus de l’appui aux jeunes entrepreneurs.

Le complexe de formation de Figuig, qui sera opérationnel à partir de septembre 2011, a pour objectifs d’accompagner le développement économique et social de la région, de développer les compétences dans les métiers de phoeniciculture, particulièrement la production, le traitement et la commercialisation des dattes.

Il vise en outre à promouvoir auprès des jeunes de la région la création de petites entreprises et de favoriser leur insertion dans la vie active.

Cet établissement de formation professionnelle, disposera des espaces et équipements nécessaires pour la qualification des ressources humaines dans les meilleures conditions, notamment des parcelles pour les activités de phoeniciculture, des ateliers de conditionnement, de transformation et de machinisme agricole, des salles de cours, une salle d’informatique et un espace d’expositions.

Contribueront au financement de ce projet l’OFPPT à hauteur de 20 MDH et le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime pour 5 MDH.

Figuig:  SM le Roi Mohammed VI s'enquiert de plusieurs projets de développement et de promotion du secteur agricole dans la province de Figuig
Figuig: SM le Roi Mohammed VI s'enquiert de plusieurs projets de développement et de promotion du secteur agricole dans la province de Figuig

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz