Samuel Kaplan visite une unité de valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales à Jerada

15956 مشاهدة

Oujda Portail: Jerada, 07/03/11- L’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, M. Samuel Kaplan, a visité, lundi, une unité de valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales (PAM) à Jerada, cofinancée par l’Agence américaine pour le développement international (USAID).

Samuel Kaplan visite une unité de valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales à Jerada
Samuel Kaplan visite une unité de valorisation des Plantes Aromatiques et Médicinales à Jerada

 

Gérée par la coopérative Béni Yaala Zkara depuis sa création en 2006, cette unité a bénéficié d’un appui financier de l’USAID de l’ordre de 1.200.000 dh destiné à l’acquisition d’un équipement de distillation des huiles essentielles.

Le développement d’activités génératrices de revenus et la promotion de l’emploi sont les principaux objectifs de ce projet, outre la conservation des richesses forestières et la lutte contre la désertification.

“Ce projet est un modèle du partenariat réussi existant entre les Etats-Unis et le Maroc”, a déclaré à la presse l’ambassadeur des Etats-Unis qui était accompagné notamment du gouverneur de la province de Jerada, M. Mustapha Aïda.

En effet, la coopérative Béni Yaala Zkara, qui compte 57 membres, cultive des plantes, comme le romarin, sur une superficie de plus de 23.000 hectares (domaine forestier), alors que sa production annuelle est de 140 litres d’huile essentiel de romarin et 200 tonnes de plantes séchées par an.

Ce projet contribue à la création de quelque 2000 journées de travail par an, ont expliqué des membres de la coopérative qui aspire à bénéficier d’un appui du programme “Compétitivité économique du Maroc” financé par l’Usaid et qui a pour objectifs de “réduire les obstacles au commerce et à l’investissement dans les régions cibles de l’Oriental et de Doukkala-Abda.

Un projet a été soumis dans ce sens aux responsables de ce programme et il est actuellement en phase d’étude, ont-ils expliqué, notant que l’objectif de la coopérative est la valorisation et la diversification de sa production en huiles essentielles et en plantes séchées, en plus de l’accompagnement dans la commercialisation de ces produits.

S’agissant des impacts économiques dudit projet, ils ont mis l’accent sur “le passage de la vente en vrac à la vente de produits emballés et de meilleure qualité, l’augmentation des chiffres d’affaires de la coopérative et l’amélioration des revenus des collecteurs et de la population locale”.

Selon des données de la direction régionale des eaux et forêts, la superficie des faciès à romarin dans la région de l’Oriental est évaluée à 515.000 et les exportations de ce produit forestier sont en nette croissance.Par MAP

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz