Rencontre nationale à l’Université Mohammed Premier d’Oujda

77415 مشاهدة

UMP Oujda: Oujda 17 Mai 2011, l’Université Mohammed Premier Oujda à organisé:

Rencontre nationale à l’Université Mohammed Premier d’Oujda

ORIENTATION ACTIVE ET DISPOSITIFS D’ACCOMPAGNEMENT POUR FAVORISER LA REUSSITE ET LA LUTTE CONTRE LE DECROCHAGE SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE

 
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique (Direction de la Formation des Cadres de l’Enseignement Supérieur et Direction chargée de l’Information et de l’Orientation de l’Enseignement Scolaire) et l’Université Mohammed Premier d’Oujda (Coopération Universitaire Institutionnelle de Belgique avec l’UMP – Axe Gouvernance & Centre d’Information, d’Orientation et de la Vie Estudiantine) ont organisé en collaboration avec l’Académie de la Région Orientale pour l’Education et la formation, une rencontre nationale du 28 au 30 avril 2011 sur l’orientation active et les dispositifs d’accompagnement pour favoriser la réussite et la lutte contre le décrochage scolaire et universitaire.

—-Cette rencontre qui a eu lieu pour la première fois entre cadres de l’enseignement scolaire et cadres des universités dans le domaine de l’information et l’aide à l’orientation en présence des responsables du ministère des deux secteurs, a constitué une opportunité pour élargir la concertation, échanger les points de vue et les expériences, et examiner les moyens à même de favoriser l’opérationnalisation de la procédure se rapportant à l’orientation active. 
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Pour rappel, une journée d’étude a été déjà organisée le 21 mai 2009 par l’activité Aff. Estudiantines de l’axe Gouvernance (CUI-CUD / UMP), qui a été consacrée à la réflexion sur la place que doit occuper l’étudiant dans le système universitaire (à travers l’accueil, l’information, l’orientation, etc.). Cette rencontre avait permis aux différents acteurs universitaires et conseillers d’orientation de la délégation de l’éducation nationale d’échanger leurs points de vue et de débattre pour trouver des solutions aux problèmes les plus importants et surtout l’existence d’un fossé entre le secondaire et le supérieur et le taux élevé de redoublements et de décrochages.

—-Le débat riche qui avait suivi la présentation des interventions du 21 mai 2009 avait permis de développer les idées exposées. Tous les intervenants avaient souligné les difficultés, les lacunes et les déficits de notre système secondaire et supérieur. Une grande partie de ces lacunes résultait du fossé creusé et involontairement entretenu entre le secondaire et le supérieur.

—-La rencontre nationale du 28-29-30 /04/2011 s’inscrit dans la continuité : elle porte sur l’orientation active et les dispositifs d’accompagnement pour favoriser la réussite et la lutte contre le décrochage scolaire et universitaire.

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Cette rencontre a été représentée par M. AbdelIlah AFIFI, Directeur de la Formation des cadres de l’enseignement supérieur, par M. Abdelmoumen TALIB, Directeur de la Direction chargée de l’information et de l’orientation de l’enseignement scolaire, par M. Abou Damir, Directeur de l’AREF de la Région Orientale, par les autorités universitaires de l’UMP, par les responsables du Projet 21 des universités marocaines et par les responsables du projet E3P7 des AREFs relatifs à l’information et orientation scolaire et universitaire du plan d’urgence.

—-28 avril 2011 : Séance d’ouverture et ateliers sur les techniques d’accueil et d’entretien pour les futurs étudiants et sur l’orientation active.

—-Dans son allocution lors de la séance d’ouverture de cette rencontre, M. Abdelmoumen TALIB a confirmé que le redoublement et le décrochage au niveau de l’enseignement supérieur marocain affichent des niveaux élevés. Ainsi, on enregistre un taux de redoublement annuel moyen de 17% pour l’ensemble des filières de licence. Ce taux atteint 30% dans les établissements à accès ouvert et, dans le cas des filières des Sciences Juridiques Economiques et Sociales, dépasse même 36%. De manière générale, la première année du cursus enregistre les taux les plus élevés variant entre 34% et 49% selon le domaine d’études. Il faut dire qu’en plus des étudiants qui quittent l’enseignement supérieur sans aucun diplôme, le nombre des étudiants contraints de se réorienter ne cesse d’accroître au fil des années, d’où la nécessité d’accorder une attention plus soutenue à l’orientation des élèves.

—-Il a ajouté que l’échec dans les études est un phénomène complexe, et que ses raisons sont diverses, le choix non réfléchi d’une formation de l’enseignement supérieur par un élève de terminale peut en être l’origine, d’où l’intérêt d’un meilleur accompagnement des futurs étudiants dans leurs choix d’études post-bac.

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Conscients du rôle important de l’information et de l’aide à l’orientation dans la lutte contre le redoublement et le décrochage des étudiants, les concepteurs du programme d’urgence de l’éducation nationale 2009-2012, ont inscrit parmi les mesures du projet de la mise en place d’un système d’information et d’orientation efficient ayant pour objectif principal d’aider l’élève à s’orienter vers une formation adaptée à son profil et lui offrant les meilleures perspectives en termes de débouchés sur le marché de l’emploi : le développement de l’orientation active.

—-De sa part, M. Abdelkader BEZZAZI, responsable de l’axe Gouvernance de la Coopération Universitaire Institutionnelle Belge avec l’Université Mohammed Premier d’Oujda, a exposé devant les participants, la nécessité de se réunir en tant que responsables de l’administration centrale, responsables et porteurs du P21 des universités marocaines et en tant que responsables et porteurs du projets E3P7 des AREFs du Royaume pour débattre le sujet de l’information et l’aide à l’orientation.

—-Il a expliqué que pour plusieurs raisons, chaque année, des milliers de jeunes sortent du système scolaire et universitaire sans diplôme. La lutte contre cette situation reste une préoccupation de tous les acteurs concernés.

—-Il a ajouté que des actions pour la lutte contre le décrochage ont été prises et programmées dans les projets du sous-axe Affaires Estudiantines de la CUI-CUD/UMP et du projet P21 du plan d’urgence coordonnés par M. Ahmed DERKAOUI, à titre d’exemple :

– Mise en place d’un centre d’information et d’orientation au sein de l’UMP et anticiper ses action depuis 2008 ; – Edition et diffusion de l’information relative à l’offre des les formations universitaires, fondamentales et professionnelles, au profit des élèves du secondaire, à travers des caravanes d’information et d’aide à l’orientation ; – Actions au profit des futurs étudiants à travers des actions des visites guidées pour la découverte de l’université. – Visites aux lycées au profit des élèves, professeurs, parents d’élèves, administration et société civile ; – Instauration du système de tutorat pour l’accueil et l’accompagnement des nouveaux inscrits et mise en place d’une charte de tutorat d’accompagnement pédagogique pour répondre de manière individualisée aux besoins des étudiants en difficulté. – Formation du personnel du CioVe et des services des affaires estudiantines des composantes de l’UMP dans le domaine de l’accueil et de l’information…

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-M. BEZZAZI a expliqué que La rencontre nationale du 28-29 avril 2011 sera l’occasion, aux uns et aux autres, d’exposer les problématiques des dispositifs pour la lutte contre le décrochage scolaire et universitaire. Il s’agit également d’unifier et d’harmoniser ces dispositifs (Orientation et accompagnement) au niveau de toutes les régions ainsi qu’au niveau des deux secteurs de l’enseignement (secondaire et supérieur), pour réduire le fossé existant entre ces deux secteurs.

—-Il a ajouté que sans l’implication de tous les acteurs concernés (centre d’accueil et d’information et aide à l’orientation, administration, enseignants, parents, conseillers pédagogiques, psychosociaux, société civile, élèves et étudiants…), ces dispositifs restent sans résultats positifs

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Le programme du 28 avril 2011 de cette rencontre nationale a prévu des ateliers sur les techniques d’accueil et d’entretien pour les futurs étudiants et des ateliers de discussion et d’amélioration de la procédure d’orientation active. Ces ateliers ont été animés par Mme Chantal WOUTERS, directrice du CIO-UCL et coordonatrice belge du sous-axe Affaires Estudiantines de la CUI-CUD/UMP et par M. Abdelmoumen TALIB, directeur de la DCIO.

—-C.R de Mme Rabia ZIRI, de l’Université Ibn Tofail sur les Techniques d’accueil et d’entretien pour les futurs étudiants, atelier animé par Mme Chantal WOUTERS, Directrice du CIO-UCL (Belgique) et partenaire dans le cadre de la CUI-CUD/UMP de l’axe Gouvernance, Sous-axe : Affaires Estudiantines (Information et orientation – Scolarité-Vie Etudiante).

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

Intervention de Mme Chantal Wouters

Techniques d’accueil et d’entretien pour les futurs étudiants.

Philosophie : approche éducative et expérientielle• Orientation : processus dynamique de maturation• Le consultant est un auteur acteur de son orientation• Le conseiller est un facilitateur et accompagnateur de réflexionEvolutions et constats• Evolution socioéconomique : crise et monde globalisé qui influencent les choix potentiels ; valorisation sociale tenace de certaines filières (motivation externe or l’orientation doit reposer sur une motivation interne) ; complexification du marché de l’emploi ; complexification du monde de la formation et marchandisation• Evolution des demandes et des besoins: nécessité d’être mieux informé; besoin de repères, balises et éléments de décrochages, nécessité de construire son parcours ; nécessité d’identifier son axe personnel.• Diversification des temps de transition :AvantDe l’intérieur du secondaire à la transition secondaire – supérieurPendantAu début du cursus supérieur mais également en cours du cursusAprèsDe la formation initiale à la formation complémentaire• Variétés d’intervenants : pairs, enseignants, les parents, étudiants des niveaux supérieurs ;professionnels• Evolution de la nature du conseil– Du «donner» conseil au «tenir conseil »– Du profil « psychologique» au « life design »– Du ponctuel vers la « continuité »– D’une éducation à choisir vers le «pouvoir d’agir»– De «l’expertise» au « partenariat»– Des «méthodes actives» et constructivistes– De la cohérence avec le projet de l’établissementRelations enseignant – élèves :– Pédagogique : développer des compétences– Educative : projet d’orientation– InterpersonnelleCes relations sont très liées entre elles: se former c’est aussi progresser dans son processus d’orientationPar table de 6 : Choisir une situation1. Quelles démarches l’élève doit –il entreprendre quelles étapes franchir pour se préparer à prendre une décision2. Quels conseils lui donner ?Un rapporteur par groupeADVP : Activation développement vocationnel professionnel (sensibilisation, exploration, cristallisation et choix)QIP : Questionnaire d’inventaire personnel (professionnel) 

1. Qu’est ce qui doit être mis en place au lycée pour permettre au processus d’orientation de se réaliser ?• Explorer : (soi — formations —professions)• Confronter (quelles formations pour moi ? Quelles professions pour moi ?)• Décider : construire un projet :

2. Quelle ligne de temps (doit commencer un peu plus tôt qu’en terminale) ?3. Quel rôle pour quelle institution ?4. Quels rôles pour quels professionnels (enseignants, tuteurs, parents, conseillers) ?Fonctions professionnelles au CIO• Conseiller en orientation (CO) : écoute centrée sur la demande de l’individu,• Psychologue d’orientation (Psy) : écoute centrée sur la personne,• Conseiller en insertion professionnelle (CI) : écoute centré sur :– Agent d’accueil,– Documentaliste,– Secrétaire.

—-C.R de Mme Rabia ZIRI, de l’Université Ibn Tofail sur l’atelier de discussion et d’amélioration de la procédure d’orientation active qui a été animé par M. Abdelmoumen TALIB, Directeur de la DCIO /

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

Orientation active, l’un des ateliers  animé par M. Abdelmoumen TALIB,

Fiche : Procédure d’orientation post-bac Objectifs : accompagnement des étudiants Cible : apprenant Intervenants : Universités et AREFs 1ère étape : Informations par les universités (en coordination avec l’AREF) et leurs cadres d’orientation au profit des élèves des classes terminales. Cette opération doit commencer au mois de novembre et durer jusqu’à la mi janvier. 2ème étape : Formulation des vœux A lieu à la fin du premier semestre 3ème étape : Avis du conseil de classe L’avis du conseil de classe est important dans la mesure où les enseignants sont très proches des élèves et les connaissent mieux. Ce conseil comporte en son sein un conseiller en orientation 4ème étape : Reformulation des vœux Intervient après l’émission de l’avis du conseil de classe qui a pour objectif de recadrer les vœux le l’élève 5ème étape: Avis de l’université • L’université a la latitude d’organiser soit une commission centrale qui étudiera tous les dossiers qui lui sont parvenus soit, de constituer des commissions au sein de chaque établissement. • Les commissions sont constituées par les chefs de département. • Ces commissions comportent obligatoirement des conseillers en orientation de l’AREF. • Les centres d’information et d’orientation créés au sein de chaque université pourront s’occuper du traitement des dossiers. • L’université a la possibilité d’inviter les élèves à un entretien pour tout complément d’information, les résultats de cet entretien doivent être communiqués à l’élève concerné. • Pour la prise de décision, l’université doit prendre en considération les recommandations du conseil de classe. • Il y aura plusieurs cycles de formation continue au profit des enseignants des universités sur l’orientation. Pour faciliter et optimiser son utilisation par les élèves qui ont un niveau linguistique très faible. • Cette procédure a déjà été mise en place au sein de certaines universités notamment les universités de Casablanca et de Mohammédia avec des échantillons restreints d’élèves.

6ème étape: Choix éclairé

Propositions d’enrichissement de la fiche • Préparer une version en arabe de la fiche • En plus des recueils des choix dans la fiche de demande d’avis d’orientation, il faut faire passer aux élèves des tests ; • Les tests malgré l’effort de contextualisation ont montré plusieurs limites ; • Il n’y a pas de tests validés officiellement au niveau national ; • Proposer directement aux élèves des choix multiples pour lesquels ils n’auront qu’à cocher le choix qui le convient, parmi le possibilités faire figurer la rubrique « choix sur avis du conseiller» ; • Les rubriques comportant les choix doivent être semi ouvertes ; • Remplacer le terme «décide» en ce qui concerne l’avis du conseil de classe et de l’université par le terme «recommande» ou «propose» ; • S’inspirer des fiches élaborées par certaines institutions pour enrichir la fiche ; • Préciser dans la fiche qu’il faudra mentionner, pour le choix de l’élève, non pas l’établissement mais l’intitulé des filières ; • Communiquer via internet les fiches.

Plan d’actions • Sensibilisation des élèves au début de l’année universitaire sur cette nouvelle procédure ; • Création d’interface Université / AREF ; • Organisation de séminaires d’information sur l’offre de formation des universités au profit des conseillers en orientation relevant des AREF ; • Mise à la disposition des étudiants les informations sur les différentes filières de formation, leurs pré-requis, leur contenu et leurs débouchés et ce à travers la mise en place de bases de données numériques et des supports papier ; • Chaque coordonnateur d’Université et d’AREF doit préparer un compte rendu des travaux de ces journées et le transmettre à l’équipe dirigeante ; • Organisation de séminaires d’information, de journées portes ouvertes ; • Création de site web conjoint Université/AREF ; • Formations continues des intervenants dans l’orientation.

Note de cadrage • Il faut insister sur le fait que cette procédure sera mise en place à titre consultatif et n’engage ni l’élève ni l’université ; • La fiche est une propriété de l’élève et peut la récupérer s’il le souhaite ; • Pour les cas spécifiques où l’élève demande un choix qui n’est pas ouvert à son université, il faudra transmettre son dossier à l’université qui comporte la filière choisie dans le respect de la carte universitaire.

—-29 avril 2011 : Journée d’étude sur les dispositifs d’accompagnement pour la réussite et la lutte contre le décrochage scolaire et universitaire/

—-Chantal WOUTERS, Directrice Centre d’Information et d’Orientation-UCL (Belgique) :

—-Promouvoir la réussite : sur quelles bases sélectionner les dispositifs ?

A quelles étapes du parcours de formation les intégrer ?

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Les dispositifs d’aide s’affinent et se diversifient ; ils s’inscrivent dans une certaine continuité. Leur régulation (évaluation et adaptation) permet leur amélioration progressive.

—-A travers les dispositifs mis en place, une question apparaît de manière récurrente : que faut-il pour qu’un étudiant s’intéresse à son avenir et s’implique dans une démarche personnelle ? Sur quels leviers agir pour mettre l’étudiant en situation d’initiative et de participation ?

—-Promouvoir la réussite, c’est aussi activer la mobilisation de l’étudiant aux différents moments de son parcours.

—-Abdelmoumen TALIB, Directeur de l’Information et de l’Orientation – DCIO – Rabat

Mise en place d’un système d’information et d’orientation efficient P21 (Ens. Sup.) – PE3P7 (Ens. Scol.) du plan d’urgence de l’éducation nationale 2009 – 2012

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-L’orientation est considérée dans le système éducatif marocain comme étant une fonction d’accompagnement et de facilitation de la maturation vocationnelle et des choix éducatifs et professionnels des apprenants.

—-Cette vision suppose que les pratiques éducatives en orientation soient orientées vers une relation d’aide à la prise de décision par l’individu lui-même, afin qu’il aboutisse à une analyse éclairée de sa situation et qu’il appréhende mieux les problèmes liés à l’instruction, à la formation et à l’insertion professionnelle.

—-Pour ce faire, la réforme du système national d’orientation doit prévoir la mise en place des structures de proximité, des ressources matérielles adéquates, du personnel qualifié, et des prestations de service de qualité, en plus d’une forte mobilisation de l’ensemble des composantes de la société pour participer, chacune de son côté, à l’effort déployé dans le domaine, et ce, du fait que c’est une responsabilité communautaire.

—-Dans le cadre de la réforme actuelle du système éducatif marocain, comme préconisée par le programme d’urgence, le projet E3P7 (ou 21) vise à aider l’élève à s’orienter vers une formation adaptée à son profil et lui offrant les meilleures perspectives en terme de débouchés sur le marché de l’emploi, tout en lui permettant de changer ses choix d’orientation en cas d’échec ou de passage vers un niveau supérieur pour garantir davantage sa réussite.

—-SLAYLI Saidia, Conseillère en orientation scolaire et professionnelle-Délégation MEN-Oujda, Doctorante en patrimoine culturelle et développement-FLSH-UMP-Oujda

Le réseau universitaire d’écoute et d’accompagnement Psychologique et pédagogique

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Pour remédier à quelques phénomènes négatifs au sein des facultés tels que : la désorientation , l’échec, la désintégration du système universitaire, le dépaysement pour les étudiants déplacés de leurs milieux d’origine, la violence, la délinquance….nous proposons un réseau qui présente par le biais des pairs formés et encadrés, des services d’écoute, de soutien psychologique, et suivi pédagogique et accompagnement social des étudiants.

—-Il s’agit d’un réseau encadré par des professionnels en orientation, des psychologues, des écoutants formés, dont les antennes s’ouvrent aux niveaux des facultés et de la cité universitaire pour un service de proximité et de pair à pair.

—-Mohammed KEMBOUCHE , Vice-Doyen – Faculté des Lettres – UMP OUJDA

L’avis pédagogique (ou le taux de satisfaction) de l’étudiant: Évaluer pour évoluer

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Dans une approche multidimensionnelle pour limiter l’échec et le décrochage à l’université, l’évaluation de la qualité des enseignements, notamment par les étudiants (ou l’avis pédagogique ou le taux de satisfaction) représente un dispositif important.

—-L’objectif le plus important de l’avis pédagogique est, certes de favoriser l’amélioration continue des enseignements et des formations. Mais il aide également d’instituer une pédagogie d’explicitation et de dialogue (l’étudiant transmet son avis au professeur et celui-ci a un feedback), d’avoir une idée sur les niveaux des étudiants (hétérogénéité ?) et de mesurer l’impact des méthodes choisies ou testées.

—-Belkacem ELJATTARI, Coordinateur du CioVe – UMP OUJDA

Pour un espace communicationnel réussi: “La dialectique information et orientation”

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Le projet que nous avons entamé au début de cette rentrée universitaire 2010-2011, pour la modernisation et la mise à niveau du système d’orientation, information et communication de l’université Mohamed Premier, se base d’une manière globale, sur trois références claires et décisives :

—-Les analyses pertinentes et détaillées de la situation actuelle de l’université marocaine et ses enjeux postérieurs ; analyses faites par le rapport annuel 2008 du conseil supérieur de l’enseignement (CSE)

—-La conception stratégique et les procédures pragmatiques de réalisation du Plan d’Urgence étalée sur la période 2009- 2012

—-La situation actuelle réelle et concrète de la formation/insertion professionnelle de l’université Mohamed Premier, soit dans son attachement fort et dialectique à l’état de l’Université marocaine aujourd’hui ou au niveau de l’établissement même et de son espace universitaire régional;

—-Oukacha ATOINI, Inspecteur en orientation scolaire – Délégation MEN-Oujda

Dans quelle mesure l’orientation scolaire peut-elle contribuer à la réussite et à la lutte contre décrochage ?

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-L’ échec scolaire est un phénomène qui ne cesse de s’accroître. Il engendre de lourdes conséquences .

—-Pour lutter contre ce fléau, des interventions ” intensives et extensives ” sont requises. Tout le personnel du Ministère de l’Éducation National et de l’Enseignement Supérieur est invité , alors, à participer aux réformes qui s’avèrent adéquates .

—-L’orientation scolaire, en tant que ” facette ” de ce système, peut contribuer, de sa par,t à lutter contre l’échec scolaire . Elle est en mesure de fournir un dispositif important .

• Son champ d’action touche, • L’évaluation scolaire, • L’évaluation psychologique, • L’information scolaire et universitaire, • L’accompagnement et l’ assistance • Autres.

—-Azzedddine MAZROUI, Faculté des Sciences – OUJDA

Tutorat au sein de la faculté des sciences durant l’année universitaire 2010-2011

Azzedine Mezrpui: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Azzedine Mezrpui: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Conformément à la loi 01.00 relative à l’enseignement supérieur, et suite aux projets proposés par l’Université Mohammed Premier dans le cadre du plan d’urgence relatif à l’éducation nationale, et pour aider les nouveaux étudiants à bien s’intégrer dans le milieu universitaire et de bien vivre la transition lycée-faculté, la faculté des sciences a instauré le tutorat durant l’année universitaire 2010-2011. Il consiste à mettre à la disposition des nouveaux étudiants inscrits au semestre S1 un tuteur qui les aidera à mieux s’intégrer dans le milieu universitaire. Le tuteur accompagnera ces nouveaux étudiants afin de les familiariser le plus rapidement possible avec le fonctionnement du système éducatif universitaire. Sa mission consiste, d’une part, à donner à ces nouveaux étudiants les informations nécessaires en relation avec son cursus universitaire (locaux de l’établissement, informations sur la filière, cahier des normes pédagogiques, règlement interne des études et de l’évaluation, …) et,d’autre part, expliquer les méthodes de travail que doit suivre l’étudiant pour bien assimiler ses cours et se préparer efficacement aux examens.

—-JAAFAR Khalid, Ecole Supérieure de Technologie – UMPOujda

Le français (sur objectifs universitaires) dans les politiques linguistiques et les centres de langues des universités marocaines : esquisse d’une réflexion

JAAFAR Khalid: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
JAAFAR Khalid: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

La réflexion de M.JAAFAR Khalid, s’inscrit dans l’axe des méthodes et outils d’appui à l’apprentissage des langues. « Au sein des universités marocaines, l’enseignement du français langue seconde / étrangère fait l’objet de remises en question et de nouvelles initiatives, aussi bien sur le plan des contenus que des méthodes, pour répondre aux besoins urgents des étudiants arrivant du secondaire avec une maîtrise linguistique insuffisante ». Dans sa communication, il a décrit les grands axes de l’évolution actuelle de l’enseignement du français dans les universités marocaines qui est basé : « sur le Cadre Européen Commun de Référence pour l’enseignement des langues (CECR), sur le principe de l’auto-apprentissage via les TICE, sur la démarche du Français sur Objectifs Universitaires (FOU) ». Il analysé de manière critique, comme il le souligne, les opportunités et les obstacles pédagogiques et académiques qui se présentent dans sa mise en œuvre. Son attention s’est focalisée sur les synergies à créer, dans une approche actionnelle et intégrée, entre les différents disciplines et les différents acteurs de l’université. Il a conclut en insistant sur la nécessité pour les universités marocaines, d’une part, de fixer leur politique et leurs objectifs linguistiques (combinaison entre les langues arabes, française et anglaise, dans les études et dans la recherche), et, d’autre part, la nécessité pour les centres de langues de ces universités, de choisir et d’activer les stratégies, les programmes, les partenariats, les ressources et les équipements qui permettront de réaliser cette politique.

—-Moulay Ahmed EL GAMOUN, Faculté des Lettres – OUJDA

Moulay Ahmed EL GAMOUN: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Moulay Ahmed EL GAMOUN: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

التوجيه النشيط نحو نجاح جامعي للوحدات الأجنبية اللغة والأدب الاسباني

إعداد مجموعة من التدابير المتصلة بمواكبة ومصاحبة الطالب في الجامعة التي من شأنها حماية الطالب ووقايته من الانزلاقات المتصلة باختياراته للوحدات الأجنبية ، ومساعدته، على حسن الاختيار الوحدة الأجنبية الملائمة لتوجهاته الدراسية ومن ثم الاستمرار في الدراسات الجامعية.

—-Mohammed DAOUDI, Conseiller en orientation scolaire – Délégation MEN-Oujda

Mohammed DAOUDI: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Mohammed DAOUDI: Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

مواكبة التلميذ في مساره الدراسي

لقد أثرت بعض الحقول المعرفية البيولوجية والنفسية و السوسيولوجية… نظرية التوجيه عبر تاريخها غير الممتد ومنحتها إطارا مرجعيا خصبا و لكن و برغم هذا الثراء فان النظرية وفي خضم التحولات التي تعرفها اقتصاديات العالم قد اختطت لنفسها مفهوما وتصورا مغايرين حررا الفرد/التلميذ من الشرطيات… هكذا أصبح دور الموجه التربوي بدل سجن التلميذ في قوالب مفهوميه جامدة هو مساعدته عبر أنشطة تربوية على امتلاك تمثل صحيح عن ذاته وتصور دقيق عن محيطه الاقتصادي والفرص المتوافرة. تروم هذه المداخلة تقديم تصور عن المواكبة التربوية التي يجب أن يحظى بها التلميذ وذلك من خلال المحاور التالية: • تعريف مفهوم المشروع • دور المواكبة في مساعدة التلميذ • بعض التجارب التربوية .

—-30 avril 2011 : Déplacement de la caravane d’information, d’orientation à la ville de Jérada :

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-Le 30 avril 2011, la caravane d’information et d’orientation, qui sillonne annuellement les villes de la région orientale du royaume et qui est un meilleur exemple de proximité pour répondre aux attentes et préoccupations de nos élèves et futurs étudiants, s’est déplacée vers la ville de jérada.

Présentation des offres de bourses de coopération et de stage :

—-Durant cette séance d’information, M. Abbderazak Benzaga, responsable de Service des Bouses et Stages à la Direction de la Formation des Cadres (Département de l’Enseignement Supérieur), à présenté aux futurs étudiants les offres de bourses de coopération.

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

Intervention de M. Abdarrazzak Bensaga à la ville de Jérada

Présentation des offres de bourses de coopération et de stage

Bourses de coopération : bourses offertes pour les élèves désireux de poursuivre leur études supérieures dans un des pays avec lequel nous avons des conventions de coopération Trois types de bourses: places pédagogiques, bourses d’études et bourses de recherche. • Bourses des pays arabes et africains : Tunisie, Egypte, Jordanie, Qatar, Syrie, EAU, Yemen… Types de bourses : Places pédagogiques, bourses d’exonération des frais d’inscription • Bourses pays européens Types de bourses : Places pédagogiques, bourses d’exonération des frais d’inscription • Bouses pays américains: Canada, Mexique Types de bourses : Places pédagogiques avec bourses d’études (Mexique), bourses d’exonération des frais d’inscription (canada) • Bourses pays asiatiques (Malaisie, Chine, Corée du Sud, Brunai, Inde, Pakistan, Bengladesh) Types de bourses : Places pédagogiques avec bourses d’études (Malaisie, Chine, Corée du Sud, Brunai), places pédagogiques (Inde, Pakistan, Bengladesh)

Procédures de gestion des bourses de coopération • Information: brochures à la Direction de Formation des Cadres (DFC), Courrier adressé aux universités et aux établissements de la Formation des Cadres, Journaux, site web de la DFC, Forum…. • Retrait et dépôt de dossiers de demande de bourses : se fait à la DFC et au Centre Irchad Attalib, téléchargement des formulaires sur de site web (www.dfc.gov.ma) • Etudes des dossiers : au sein de la DFC par une commission de sélection nationale • Composition de la commission : Directeur de la DFC, représentant de la Formation des Cadres et de la Coopération Universitaire du Département de l’Enseignement Supérieur, représentant du Ministère des Affaires Etrangères, représentant de certains organismes diplomatiques • Critères de sélection: Excellence, priorités nationales dans le domaine du développement économique et social, certains pays imposent des critères spéciaux (âge, maîtrise de la langue d’enseignement)

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

Théâtre Universitaire à Jérada : Dans le cadre du théâtre universitaire, la caravane d’information et d’orientation universitaire était accompagnée par des étudiants de la filière d’animation socioculturelle de la Faculté des Lettres d’Oujda qui ont présenté une pièce théâtrale au public de la ville de Jérada

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

—-C’était l’occasion pour nos élèves d’apprendre que le théâtre universitaire leur permet de développer, de façon libre et complémentaire leur créativité et la possibilité de s’exprimer dans des espaces qu’ils ont eux-mêmes construits…

—-M. Boubker LAMRAOUI, Délégué de MEN de Jérada, a remis une attestation de mérite au profit de la troupe théâtrale de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines d’Oujda.

Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda
Rencontre nationale à l'Université Mohammed Premier d'Oujda

Ahmed DERKAOUI Secrétaire Général – FLSHOujda Coordonateur du P21 – Plan d’urgence – UMPOujda Responsable du sous-axe Affaires Estudiantines CUI-CUD/UMP06 (Axe Gouvernance)

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz