Remerciements / Zaïd Tayeb

18158 مشاهدة

Zaid Tayeb/ Oujda Portail: Oujda le 02 Septembre 2011, Je remercie monsieur Nejjari Mansour pour son article dont le sujet me concerne en tant que professeur mal arrivé au lycée Oued Eddahab ,  et mal accueilli par certains collègues dudit lycée. Il est vrai que plus j’écrivais sur les insuffisances et  les torts  du lycée Oued Eddahab, qui ne sont que trop nombreux, plus cela me valait des collègues en moins et des ennemis en plus  parmi  le personnel pédagogique et administratif  qui considéraient mes écrits comme des actes de guerre déclarés contre leur personne et leur lycée par un barbu que certains qualifiaient de  salafiste, d’autres d’anarchiste. Ma barbe les inquiétait beaucoup plus que mes écrits, comme moi-même j’étais inquiété par leur étiquetage infondé. S‘ils tenaient à savoir qui je suis, je leur dirai que je suis un professeur de français qui porte une barbe et qui a mal de travailler dans un lieu où tout allait mal ou de travers. Beaucoup d’entre eux reprochaient à mes écrits leur caractère belliqueux et agressif. D’autres n’admettaient pas que je lave le linge sale de ‘’leur’’ lycée, comme ils disent, en public, arguant que l’affaire du lycée est une affaire intérieure qui devait être discutée et réglée au sein du lycée par les membres du conseil de gestion. Il y aurait eu un peu de vérité dans ce qu’ils disaient si seulement ils avaient entrepris d’agir pour le bien du lycée dont les besoins sont immenses et les entreprises pour les résoudre insuffisantes ou inexistantes. Je conçois qu’au départ beaucoup de mes collègues me considéraient comme un ennemi, mais avec le temps et les contacts directs je suis devenu un adversaire pour certains d’entre eux, pour d’autres un partenaire qui agit pour l’intérêt du lycée, de ses professeurs et de son établissement. Je remercie par la même occasion les intervenants qui ont écrit des commentaires à la suite de l’article de monsieur Nejjari  et qui ont ajouté une touche de gaieté à mon cœur assombri par des propos  inconvenants entendus çà et là par des collègues qui m’ont mal compris car ils obéi à leur instinct au lieu de se référer à la raison. Il est temps que l’on mette la main dans la main pour aller de l’avant de notre lycée qui a besoin d’actes et non de paroles. Zaid Tayeb

Remerciements / Zaïd Tayeb
Remerciements / Zaïd Tayeb

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz