Rabat: Les 850 victimes de l’OCP continuent leur combat légitime

42070 مشاهدة
Une vingtaine de représentants (dont le bureau syndical-UMT) des 850 ouvriers licenciés abusivement par l’OCP, s’étaient déplacés le jeudi premier octobre 2009 afin d’organiser à Rabat (capitale du Maroc) une conférence de presse pour expliquer les dessous du conflit qui les oppose à l’OCP (géant groupe économique étatique). Le bureau syndical des victimes de l’arbitraire a étalé devant des journalistes, des militantEs syndicalistes, des militantEs des droits humains…l’ historique du conflit, et la situation dramatique que vivent des centaines de familles. – Ces ouvriers travaillaient depuis des années dans SMESI-REGIE, filiale de l’OCP. L’assistance a pu voir les contrats de travail qui lient ces ouvriers à cette régie. – Le licenciement abusif date du 1er juillet 2009. – L’OCP n’a pas voulu reconnaître le bureau syndical – L’OCP veut reprendre ces ouvriers dans le cadre du contrat à durée déterminée de 3 mois sans acquis sociaux – Ce qui implique que chaque fois qu’un ouvrier tombe malade, réclame son dû, ou avance dans l’âge…sera automatiquement et en toute “légalité” jeté dans les bras du “chômage” sans revenu aucun. – L’OCP, les divers services de l’Etat, les “élus” corrompus, les “syndicalistes” jaunes proposent aux 850 ouvriers de quitter l’UMT, de rejoindre le rang de n’importe quel autre syndicat afin de “débloquer la situation” ( ????!!!) – Les représentants des victimes ont décrit amèrement la situation sociale dramatique que vivent les familles en général et les enfants en particuliers qui n’arrivent pas à suivre leurs cours dans des conditions normales. La majorité ne sont pas encore arriver à avoir les fournitures scolaires nécessaires. Des familles ont commencé à vendre leurs biens (téléviseurs, mobylette, bicyclette, appareils ménagers, des habits…). – Les syndicalistes ont déclaré que ses victimes organiseront le 6 octobre et le 7 octobre des sit in devant les locaux de l’OCP à Khouribga et que par la suite ils organiseront un sit in devant le siège social de l’OCP à Casablanca. D’autres actions sont prévues. – Des militantEs syndicalistes solidaires et des militantEs des droits humains ont proposé de leur côté l’organisation d’autres caravanes, des grèves de la faim…de militer pour une solidarité internationale plus active. L’objectif de toute cette campagne de solidarité est la réintégration inconditionnelle des 850 prolétaires par l’OCP, et le respect de leur droit à la libre adhésion au syndicat de leur choix. Dénonçons les agissements arbitraires de l’OCP Dénonçons l’attitude illégale des administrations concernées par ce conflit Soyons plus actifs dans notre mouvement de solidarité avec les 850 victimes. NB: rappelons que le procès des 4 ouvriers poursuivis en “justice” qui devrait se dérouler le mardi 29 septembre 2009 est reporté au mois de novembre Ali Fkir (le 1er octobre 2009)

Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent  leur combat légitime
Les 850 victimes de l'OCP continuent leur combat légitime
Photo-souvenir prise à Rabat au local de l’UMT. On y voit les représentants des 850 victimes de l’injustice en compagnie de 3 militants syndicaux responsables régionaux.
2009-10-01 2009-10-01
اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

التعليقاتتعليقان

  • je suis un ex-agent ocp Mle 64262 code 7412 decouvert de ben gurir president pleniere de la commission du statut et du personnel,14 ans de travaille.
    j’etais licencie’ par lchef de la division DP/BG sans motif sauf que je n’est pas voulus collaborer avec se dernier contre l’interet du personnel.
    bref j’ai passer 12ans de vat et vient devant les tribunaux du maroc pour reclamer mes droits.
    a la fin le verdict de la court est=
    -licenciement abusif prouvee par la court.
    -80 000 DH comme frais et dommage d’interet,dans 20 000 DH pour l’avocat.
    en conclusion 14 ans de travaille +12 ans passer devant la justice = 26 ans de ma vie voler par l’OCP.
    a la fin pas de retraite c’est sa la democratie a la marocaine…………….

  • Nos remerciements a l’AMDH de PARIS pour leur soutien aux 850 ouvriers SMESI REGIE victimes du licenciement collectif par le Groupe OCP, ci-dessous le communique de l’AMDH de PARIS ;
    Lundi 5 octobre 2009
    L’AMDH Paris affirme sa solidarité avec les 850 ouvriers licenciés de l’OCP
    Par Mohamed Oubenal, 5/10/2009

    Bonjour,

    Dans le cadre de la campagne de solidarité entreprise par l’Association Marocaine des Droits Humains en guise de solidarité avec les 850 ouvriers licenciés de l’OCP, son groupe de soutien localisé à Paris organise une distribution de tracts le mercredi 7 octobre lors de la journée intersyndicale à Paris.
    Pour les personnes qui veulent se joindre à cette action, prière de nous retrouver à côté du café Kleber (en Face de la place du Trocadéro) à 16h45.
    Salutations militantes.

    Ci-joints le tract de solidarité, à diffuser largement autour de vous. OUBENAL Mohamed : coordinateur du groupe de soutien de l’AMDH localisé à Paris.
    En cas de retard voici mon numéro : 06 16 30 20 32

    Appel pour la solidarité avec les 850 ouvriers licenciés dans la région de Khouribga au Maroc.
    L’Office Chérifienne des Phosphates (OCP) détenu par l’Etat marocain est le leader mondial sur le marché du phosphate et des produits dérivés et la première entreprise au Maroc. Mais malgré le chiffre d’affaires important enregistré au cours de l’été 2009, le groupe a cru bon de licencier, à travers sa filiale SMESI-Régie, 850 ouvriers. Ces derniers qui travaillaient depuis 2001 dans le cadre de CDD renouvelables n’ont fait que créer un bureau syndical pour défendre leurs droits.
    Aujourd’hui ces travailleurs et leurs familles sont privés de leur gagne pain et commencent à vendre leurs biens (télé, habits, bicyclette, etc.). Sachant qu’au Maroc aucune allocation chômage n’est prévue et que les ouvriers prennent souvent en charge des familles nombreuses (femme, enfants, parents et autres proches en détresse), les conséquences sont désastreuses pour une vaste population précaire.
    Malgré tous les efforts fournis par la section de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) de Khouribga en coopération avec le syndicat Union Marocaine du Travail (UMT) qui encadre les travailleurs au niveau local, malgré les grandes luttes des travailleurs et leurs sacrifices, ainsi que les correspondances du Bureau Central de l’AMDH adressées au Premier Ministre, au Ministre de l’emploi, à la Ministre de l’énergie et des mines et au directeur général de l’OCP, les responsables n’ont pas accepté les revendications des travailleurs qui sont : la réintégration inconditionnelle des 850 ouvriers par l’OCP, et le respect de leur droit à la libre adhésion au syndicat de leur choix.
    Nous espérons pouvoir compter sur votre soutien aux 850 ouvriers marocains en dénonçant officiellement la violation de leurs droits et ce en passant notamment par une prise de position publique de vos représentants syndicaux et politiques.
    N.B : à la suite de la protestation des ouvriers quatre d’entre eux sont poursuivis en justice.
    Email : amdh.paris@gmail.com Site : http://www.amdh.org.ma/
    Adresse : Appt N°1, Im 6, Rue Aguensous, Av. Hassan II, Les Orangers (Près de Auto-Hall), Rabat, Maroc.
    Téléphone: +212 537 73 09 61 Fax: +212 537 73 88 51

ع. بلبشير