Ouverture à Oujda du Colloque sur l’Ijtihad dans la Chariâ et les défis de la modernité

18335 مشاهدة

Oujda, 19/05/10- “L’Ijtihad et l’innovation dans la charia islamique et les défis de la modernité” est le thème d’un colloque dont les travaux se sont ouverts, mercredi à Oujda, avec la participation d’une pléiade d’Ouléma et d’universitaires, marocains et étrangers.

  Ouverture à Oujda du Colloque sur l'Ijtihad dans la Chariâ et les défis de la modernité
Ouverture à Oujda du Colloque sur l'Ijtihad dans la Chariâ et les défis de la modernité

Cette rencontre internationale de deux jours est organisée par le Centre d’Etudes et de Recherches Humaines et Sociales d’Oujda (CERHSO), en partenariat avec l’Université Mohammed Premier et en collaboration avec le Conseil local des ouléma et la faculté des lettres et des sciences humaines.

Selon les organisateurs, ce colloque de deux jours a pour objectif d’engager un débat sur certaines questions en relation avec l’acte de l’Ijtihad et de l’innovation et les problèmes qui s’y rapportent, tant au niveau théorique que pratique.

Il s’agit de traiter de l’Ijtihad en tant que devoir fondamental pour trouver des solutions aux problèmes nouveaux qui se posent aux Musulmans dans un monde en perpétuelle mutation, et ce à travers une démarche rationnelle, globale et foncièrement inspirée de l’esprit de la charia islamique, a-t-on précisé à l’ouverture de cette rencontre scientifique.

Les participants débattront également des conditions requises pour la pratique de l’Ijtihad et de la manière adéquate de l’appliquer dans le contexte contemporain, ont-ils ajouté.

La séance inaugurale de ce colloque a été marquée notamment par les exposés donnés par MM. Mustapha Benhamza, président du Conseil local des Ouléma à Oujda et membre du Conseil supérieur des Ouléma, et Ouahba Zahili, érudit syrien, qui ont souligné que l’Islam s’est appliqué à toutes les époques de son histoire à s’intéresser aux problèmes du changement, de la révolution et de la nouveauté, notant que les portes de l’Ijtihad n’ont jamais été fermées.

Mettant en avant l’apport des Ouléma marocains dans ce domaine et sur l’aspect universel, exhaustif et large des dispositions de la législation islamique en ce sens qu’elles touchent les différents aspects de la vie humaine, ils ont fait remarquer qu’aucune pratique de l’Ijtihad n’est possible concernant une question ou un problème s’il existe un texte coranique explicite ou un hadith authentifié.

L’Ijtihad, qui est l’effort de réflexion et d’interprétation visant à déduire des règles légales à partir des sources de la charia ou à les appliquer, implique la connaissance des dispositions de la charia concernant une question déterminée et exige l’observance scrupuleuse du texte coranique et de la Sunna, ont-ils ajouté, relevant que les Ouléma accordent dans ce sens une grande importance à l’intérêt des individus à condition, bien entendu, que cet intérêt ne soit pas l’expression d’un simple désir ou caprice, et ne soit pas en contradiction avec la charia.

Pour eux, l’Ijtihad est un travail important pour réaliser la vocation universelle de l’Islam grâce à une dynamique constante d’adaptation aux exigences de l’époque et du contexte.Oujda : Par MAP

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz