Oujda vibre au rythme de la musique gharnatie

26696 مشاهدة

Oujda- 28/06/10- La 19-ème édition du festival de la musique gharnatie s’est ouverte, dimanche soir à Oujda, sous le signe “l’enracinement de l’art gharnati dans le milieu des jeunes”.La cérémonie inaugurale a été marquée par de grands moments de découverte et d’émotion, notamment avec la belle prestation des musiciens en herbe de l’ensemble “Balabil Al Andalous” qui ont émerveillé le public par leur talent et leur savoir-faire, et le vibrant hommage rendu par les organisateurs à deux grands noms de la musique à Oujda.

En effet, l’ensemble “Balabil Al Andalous”, relevant du club Naima (commune rurale située à environ 40 km d’Oujda) et dirigé par l’incontestable maître du gharnati Nasreddine Chaâbane, reflète bel et bien l’effort déployé à différents niveaux pour préparer la relève et préserver les spécificités et les valeurs esthétiques de cet art ancestral, d’où l’hommage rendu à cette occasion à Abdelkader Ammar et Abdelhaq Mir.

Intervenant à l’ouverture de cette édition (27-30 juin), le secrétaire général du ministère de la culture, M. Ahmed Gouitaa, a fait remarquer que ce rendez-vous annuel s’inscrit dans le sillage des efforts visant la préservation et la pérennisation de cet art millénaire qui fait partie des composantes de l’identité culturelle marocaine.

Rappelant les actions menées par le ministère de la Culture pour la préservation du patrimoine culturel national en général, il a souligné l’intérêt accordé à certains genres musicaux, tel que le gharnatie, et les efforts déployés pour favoriser leur rayonnement et leur transmission aux jeunes générations.

M. Gouitaa a fait remarquer dans ce sens que le ministère a lancé un vaste chantier visant la mise à niveau des conservatoires de musique et le renforcement de leurs équipements dans le but de réunir les meilleures conditions de travail et de formation, en plus de l’amélioration des salaires des professeurs et employés de ces conservatoires.

Il a de même mis l’accent sur les différents projets culturels qui ont vu le jour ou en cours de réalisation à Oujda, estimant que le but escompté est de renforcer les acquis et de favoriser le développement harmonieux de cette ville et son rayonnement.

La première soirée du festival a été marquée aussi par les concerts donnés par les associations Al Mansoura (Alger) et Nassim Al Andalous et Zariab de Taraba Gharnati d’Oujda en plein air au parc “Lalla Meriem” pour le plus grand bonheur des passionnés de la musique gharnatie.

Cette édition propose, pendant quatre jours, une programmation riche et diversifiée avec la participation d’une dizaine de troupes. Il s’agit notamment des associations Alismailya, La Cicada, Almousilya, Houat Attarab Algharnati, Salam des anciens du Gharnati et Ahbab Cheikh Saleh d’Oujda, ainsi que par l’association Arabesque de Tétouan.

Les concerts seront donnés dans les villes d’Oujda, Nador ou encore à Jerada, Figuig et Aïn Béni Mathar.

Oujda vibre au rythme de la musique gharnatie
Oujda vibre au rythme de la musique gharnatie

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz