Oujda: SM le Roi s’enquiert de l’état d’avancement de la réalisation de la première tranche de la technopole d’Oujda

27796 مشاهدة

Oujda Portail : Oujda- SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, s’est enquis, mardi à Oujda, de l’état d’avancement de la réalisation de la première tranche de la technopole d’Oujda, dont les travaux d’aménagement “in site” se sont achevés pour un investissement global de 255 millions de DH. 

– Commercialisation de la 1ère tranche : 11 projets retenus d’un investissement de 106 millions de DH.

– Le Souverain procède à la pose de la première pierre d’Oujda Shore, d’un coût total de 180 millions de DH.

Cette première tranche, qui porte sur 107 ha, comprend un espace dédié aux équipementiers opérant dans les industries liées aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique (Clean Tech), aux PME/PMI et au secteur de la logistique, un Retail Park, une zone Offshoring, ainsi que des espaces verts.

Les travaux “hors site”, dont le taux de réalisation se situe entre 90 et 100 pc, concernent le drainage des eaux pluviales et le raccordement de la zone à la station d’épuration “STEP” et au réseau d’eau potable “AEP”.

Onze projets, d’un investissement total de 106 millions de DH, ont été retenus suite au lancement de la commercialisation de cette première tranche. Ces projets, qui portent notamment sur les secteurs de l’industrie métallique, de l’agroalimentaire et des services, permettront de générer plus de 570 emplois directs.

A cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain au sujet de la “Clean Tech”, projet devant participer au positionnement de la région de l’Oriental en tant que cluster de compétitivité axé sur le développement durable.

Ce Cluster sera dédié aux filières liées aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique, notamment l’Eolien, le Solaire, les lampes à basse consommation et les Chauffe-eau solaires.

Bénéficiant du statut de zone franche, les entreprises établies au sein de la Clean Tech seront exonérées de la TVA et des droits de douane, de la patente pendant les 15 premières années, de l’IS sur les cinq premiers exercices (puis taux fixe de 8,75 pc sur 20 ans).

Les projets industriels installés à la Clean Tech pourront également bénéficier de mesures d’appui à l’investissement et du libre rapatriement des bénéfices et des capitaux.

Par la suite, le Souverain a remis des certificats d’attribution aux premiers investisseurs dans la technopole (zone PME/PMI).

SM le Roi, que Dieu L’assiste, a, par la même occasion, procédé à la pose de la première pierre pour la construction d’un Centre d’offshoring “Oujda Shore”, d’un coût global de 180 millions de DH.

S’étendant sur une superficie globale de 22.500 m2, ce projet prévoit la construction de plateaux bureaux, d’un Centre d’Affaires, d’un guichet unique, d’un centre de formation professionnelle, d’une aire de restauration d’une capacité de 400 places, d’une crèche, d’un cabinet médical, d’infrastructures sportives, de commerces et d’agences bancaires.

La première tranche de ce projet sera réalisée sur une superficie de 7.500 m2, pour un investissement de 60 MDH, et une durée prévisionnelle d’exécution de 18 mois. A terme, 2.000 emplois directs seront créés sur cette première tranche.

Ce projet, qui sera mis en oeuvre par la société MEDZ, filiale du groupe Caisse de Dépôt et de Gestion, fera entrer la Région de l’Oriental dans l’ère de l’Offshoring en offrant des infrastructures worldclass ainsi que des services de gestion et d’animation.

La Technopole d’Oujda, qui sera érigée sur 500 ha, fait partie, avec le parc industriel de Selouane et l’Agropole de Berkane, du pôle MED-EST, déclinaison régionale de la stratégie Emergence.

Le projet ambitionne de doter la région d’un parc industriel tourné vers les énergies propres en parfaite harmonie avec les Instructions Royales, projet dont la perspective de développement s’en trouve considérablement concrétisée par les stratégies engagées par le Maroc, notamment dans le domaine énergétique et particulièrement dans l’énergie solaire (2.000 mégawatts) et éolienne (2.000 mégawatts).

Situé à proximité de l’aéroport Oujda-Angad, à 12 km de la ville d’Oujda, ce projet structurant qui s’insère dans le cadre de la stratégie régionale pour le développement de l’Oriental, profitera des énormes potentialités dont regorge la région qui s’étend sur 82.820 km, soit 11,6 p du territoire national.

Disposant de 200 km de façade sur la Méditerranée et bénéficiant d’une position stratégique en tant que carrefour entre l’Europe, le Grand Maghreb et le monde méditerranéen, l’Oriental connaît des développements socio-économiques importants à travers le lancement de plusieurs projets structurants notamment la ligne ferroviaire Taourirt-Nador, l’axe autoroutier Fès-Oujda et le port de Nador.

Oujda: SM le Roi s'enquiert de l'état d'avancement de la réalisation de la première tranche de la technopole d'Oujda
Oujda: SM le Roi s'enquiert de l'état d'avancement de la réalisation de la première tranche de la technopole d'Oujda

Oujda Portail – MAP

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz