Oujda / Lille : Cinq ans de jumelage

19983 مشاهدة

· Les axes de partenariats abordés lors de la visite de Martine Aubry

· Santé, enseignement, ressources humaines, urbanisme…

· Un dossier déposé au niveau européen pour des subventions

L’urbanisme, la santé, l’enseignement, les recherches universitaires et le social. Ce sont les cinq grands axes abordés lors de la visite officielle la semaine dernière à Oujda de Martine Aubry, maire de Lille et Première secrétaire du Parti socialiste français, accompagné d’une délégation lilloise. Ce déplacement s’inscrit dans le cadre du jumelage depuis 2005 de Oujda et Lille.Aujourd’hui, l’heure est au bilan. «La région dispose de plusieurs atouts notamment dans l’agroalimentaire, le tourisme, les nouvelles technologies ou encore les activités génératrices de revenus…», a indiqué Aubry lors d’une conférence à Oujda. Les discussions ont porté également sur l’investissement et le business.

Partenariats

D’ailleurs, une délégation de chefs d’entreprises de l’Oriental a déjà effectué une visite à Lille. Objectif: trouver des investisseurs notamment dans la production d’agrumes et herbes aromatiques.Parmi les chantiers en cours: un partenariat entre la technopole d’Oujda et Euratechnologies, le grand pôle technologique de Lille. La priorité est donnée aussi au tourisme avec la région Champagne-Ardenne et la ville d’Aix-en-Provence, jumelées avec la capitale de l’Oriental. En matière de santé, le CHRU de Lille a aidé à la construction de l’hôpital d’Oncologie de Oujda. De même un échange de médecins a été effectué dans le cadre de cette coopération. S’agissant de l’enseignement, les universités des deux villes ont créé des formations et des licences communes (chimie et mathématique). Des publications en matière de recherche (eau…) ont également été réalisées. Sur le volet de l’urbanisme, une équipe composée d’urbanistes et d’architectes des deux villes, a réalisé le plan d’aménagement d’Oujda (places, grandes avenues, ponts et jardins…).Le dernier volet du partenariat Oujda/Lille concerne l’amélioration de la vie quotidienne des habitants de Oujda: le soutien aux actions des femmes et aux activités génératrices de revenus et les relations entre les écoles (24 lillois sont en colonies avec 24 jeunes oujdis).Un dossier a été déposé au niveau européen pour avoir des subventions de l’Europe autour de trois domaines: le tourisme social, les activités génératrices de revenus et l’action sociale…, a indiqué Marie-Pierre Bresson, Adjointe au Maire-coopération décentralisée et solidarité internationale, membre de la délégation.La délégation compte accompagner la commune urbaine notamment sur la formation du personnel et sur la restructuration de la fonction publique territoriale d’Oujda. Dès le mois de septembre, un accord sera signé et des cadres de la mairie de Lille feront le déplacement pour travailler sur ce dossier. Pour rappel, Aubry était invitée d’honneur de la 4e édition du Festival international du Raï qui s’est déroulée du 22 au 24 juillet à Oujda. Le festival s’ouvre aux cultures des régions du Maroc et même à l’Andalousie. «C’est ce qui permet de se rapprocher», a noté la maire de Lille.Pour rappel, une forte communauté marocaine est concentrée à Lille (pratiquement 20%) dont la grande majorité vient de l’Oriental et particulièrement de Oujda et Nador.

Oujda / Lille : Cinq ans de jumelage
Oujda / Lille : Cinq ans de jumelage

Fatim-Zahra Tohry / L’Economiste

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz