Oujda: La Cleantech fait son buzz

336688 مشاهدة

Très peu d’investissements pour la plateforme spécialisée dans l’énergie propre

Les autorités organisent une grande journée de promotion

La Cleantech, pourtant composante phare de la Technopole d’Oujda

COMMUNICATION

tous azimuts sur les opportunités d’investissement proposées par la Cleantech de la Technopole d’Oujda. Le Centre de ressources et de services de l’Oriental (CRSO) organise, aujourd’hui 29 mai, une journée d’information pour dynamiser l’attractivité de  la plateforme industrielle spécialisée dans les énergies propres, actuellement en perte de vitesse.
L’objectif de cette structure est de positionner l’Oriental sur l’éolien, le solaire et l’efficacité énergétique pour réponde à une demande de plus en plus pressante. Et par la même de contribuer à la réussite du programme national pour la production de 1.500 MW. Cela permettrait en amont, à la région, de se positionner sur les marchés à fort potentiel de croissance et à valeur ajoutée. Ce qui n’est pas encore le cas. Constat qui n’a pas laissé indifférents l’Agence de l’Oriental, l’Université Mohammed Premier d’Oujda et l’aménageur développeur Med 
Z qui ont décidé d’accorder leurs violons autour d’un même objectif: trouver de réelles alternatives pour booster l’industrialisation des énergies renouvelables et s’inscrire dans le plan solaire méditerranéen pour développer la fabrication des lampes à faible consommation, les chauffe-eau solaires et les autres industries vertes.
La Cleantech représente la composante-phare de la Technopole d’Oujda. Elle bénéficie d’un cadre incitatif attractif, articulé autour du statut de zone franche et de l’offre Maroc pour les énergies renouvelables. C’est autour de ce package que communique le CRSO, créé par l’Agence de l’Oriental à cet effet. Il répond à une attente de proximité au profit des opérateurs économiques intéressés par l’offre industrielle de l’Oriental. «C’est un centre régional sous forme de plateforme d’appui et de services mis à la disposition des industriels régionaux», explique Abdelkader Betari, directeur du centre. De plus, avec le réseautage de l’Université et des entreprises actives dans les secteurs novateurs (énergies propres, gestion des ressources naturelles et valorisation des produits locaux), c’est une approche collégiale qui est mise en place. «L’implication effective de tous les partenaires (institutionnels, privés, chercheurs) dans un débat franc est une occasion à saisir pour que la Technopole d’Oujda atteigne ses objectifs», conclut Betari.

Oujda: La Cleantech fait son buzz
Oujda: La Cleantech fait son buzz

Cette journée sera consacrée aux opportunités et facilités

d’investissement offertes au niveau de la Cleantech d’Oujda

Leconomiste: Ali Kharroubi

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz