Oujda abritera mardi la 2e édition des assises de l’énergie

17608 مشاهدة

Oujda, abritera mardi la 2e édition des assises de l’énergie sous le thème central “Les énergies vertes, un élan pour le Maroc”.Selon Mme Amina Ben khadra, ministre marocaine de l’Energie, des Mines, de l’Eau et de l’Environnement, “cette 2e édition constituera un important événement pour confirmer l’engagement du Maroc dans le développement des énergies vertes comme vecteur essentiel du développement durable et de la préservation de l’environnement.

Tout en dressant un bilan d’étapes de la mise en oeuvre de la stratégie énergétique, les débats de ce forum seront focalisés sur les enjeux cruciaux de l’industrialisation, de la formation des compétences, de la R&D, de l’intégration régionale et du développement local, considérés comme essentiels à la pérennisation du développement des énergies vertes”.

La deuxième édition des assises, qui devrait rassembler un millier de participants, sera orientée vers les opérateurs, marocains et internationaux, et servira de catalyseur pour des rencontres et échanges productifs.

Cette grande manifestation intervient au moment où le Maroc a été choisi pour la réalisation du 1er projet pilote du mégaprojet Desertec, projet géant de centrales solaires en Afrique et au Moyen-Orient, va démarrer sa production au Maroc en 2015-2016.

Ce projet, qui entre dans le cadre du plan solaire méditerranéen adopté au sein de l’Union pour la Méditerranée (UPM), vise à créer d’ici 40 ans un vaste réseau d’installations éoliennes et solaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, censées fournir à terme jusqu’à 15% de la consommation d’électricité de l’Europe.

L’investissement nécessaire est estimé à quelque 400 milliards d’euros. L’appel d’offres pour ce projet sera lancé en 2013. Il sera doté d’une capacité de production de 500 MW d’énergie solaire (dont 400 MW seront d’origine thermosolaire et 100 MW de photovoltaïque) et son exploitation débutera en 2016.

Ce projet pilote, visant à produire 500 MW d’énergie solaire dont la majeure partie devrait être exportée vers l’Europe, recevra un investissement de 2,1 à 2,3 milliards d’euros.

Oujda, ville située à la frontière avec l’Algérie, accueille un projet énergétique, d’une puissance de 472 MW dont 20 MW en solaire, qui contribuera à hauteur de 8,5% à la production nationale du Maroc et de 10% de la pointe du soir.

Cette centrale thermo-solaire à cycle combiné, la première du genre au monde, est réalisé par le groupe espagnol “Abengoa” et financé conjointement par la BAD, la GEF et l’ONE, pour une enveloppe de l’ordre de 4,6 milliards de dirhams.

Oujda abritera mardi la 2e édition des assises de l'énergie
Oujda abritera mardi la 2e édition des assises de l'énergie

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz