Oujda : Abderrahmane Zenati Hommage à Ahmed Torbi

18219 مشاهدة

Le défunt Ahmed Torbi était mon ami.
Entre nous il y avait un respect mutuel.Que de fois il était venu chez moi et que de fois nous nous étions rencontrés, que ce soit dans les milieux culturels à Oujda où à mon exposition itinérante à Saïdia.

Oujda : Abderrahmane Zenati Hommage à Ahmed Torbi
Oujda : Abderrahmane Zenati Hommage à Ahmed Torbi

Nous avons souvent discuté de l’art et de la culture dans l’oriental et c’est lui qui, le premier, avait eue l’idée de la création d’une association des écrivains de l’Oriental de langue française.C’était un ami très cher qui m’avait encouragé à écrire, qui lisait certains de mes ouvrages avant leur édition et qui avait poussé certaines de ses étudiantes à préparer leurs thèses à partir de mes ouvrages ! Vol de la Fourmi, La Seconde Epouse et la Déchirure.J’ai eu l’honneur de lire son manuscrit (la fracture) avant sa publication…Le défunt Ahmed Torbi détestait les stéréotypes, les clichés faciles, l’hypocrisie et la servilité. Il tenait ses principes de l’éducation de ses parents, très tatillons sur les valeurs morales et sociétales. C’était une véritable « machine à initiatives ».La nouvelle de son décès avait provoqué une profonde tristesse en moi et une onde de choc dans toute la ville d’Oujda. Oui, la nouvelle de sa mort a fait le tour de la ville à la vitesse de l’éclair. Des années après sa brutale disparition, son absence continue toujours de susciter une immense émotion en moi, auprès de sa famille, ses proches, ses amis et ses collègues et ses ex-étudiants à la faculté d’Oujda…

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz