Ma ville natale Oujda – 3 éme Partie

474164 مشاهدة

Oujda, c’est la parc Lalla Aicha et ses alentours du passé.
Et réves d’histoires évoquées aux contours effacés.

Oujda, c’est Casa Espagna, club des Espagnoles. Où la délivrance s’annonce et l’ennui s’envole.

Oujda, c’est un centre, c’est le centre culturel Français. Où l’élan d’une culture étrangére a commencé.

C’est Charif Al idrissi, salle de lectures et des harangues. Salle d’études et de recherches à apprendre les langues.

Oujda, c’est une horloge fiable, haute comme un minaret. Visible et audible de la municipalité jusqu’à Lazaret.

Oujda, c’est Hammam Sabouni et Boussif, bains maures. Au style Turque, dans la ville, Ils subsistent encore.

Oujda, c’est une source naturelle, c’est Fezouane. Sur les plaines de Bni Znassen à proximité de Berkane.

Source chaude, A boire son eau et faire le plein. Elle est guérissable des maladies du foie et de rein.

Oujda c’est Saidia ville cotiére sur la méditérrané Belle Plage, à l’époque elle était sauvage et surannée

Oujda c’est une cuisine Algéro-Marocaine, spécialisée Durant longtemps, par le reste du Maroc a été marginalisée

C’est le couscous, Lbarkoukech,Takanta et lbakbouka C’est Lmakrout, Lka3k, Lagriouache et Lma3kouda

Oujda c’est Lahchaichi et Tazi, c’est Ma3kouda et Karane C’est souk Laghzal et la petite cantine dans la cavane

Oujda c’est l’ancienne médina avec Lhamassa et Lboudain Contre quelques sous, les ventres sont bondés et pleins

Oujda, c’est le Ramadan et route Merrakech avec ses délices C’est l’ancienne Médina avec son marché et ses souks propices.

Le Ramadan à Oujda, c’est l’éveil et c’est l’insomnie c’est la mosquée, la vénération et la prière toute la nuit

Oujda c’est aussi le charme de ses pauvres et ses vagabonds Connus dans la ville, ils ne font qu’errer et tourner en rond

C’est Pice au sourire distingué et au visage serein et innocent Pour une chemise et une cravate, il est heureux et jamais violent

C’est Thi le grand, avec ses bottes en plastique et son chapeau Vous lui dites THI et il est agité et énervé, il ne vous tourne pas le dos

C’est aussi Rkia Mimisse la tarée, la vieille bohémienne Elle est comblée quand juste sa sacoche des chutes de toiles est pleine

C’est aussi Diq le débile, Il passe par tout ce qui est serré et étroit Il est comique, il bouscule tout ce qui bouge, il est souvent

A suivre……………..

Oujda Portail: Saidi Aziz

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz