Lumière et ombre

17703 مشاهدة

« La caméra est un instrument qui apprend aux gens comment voir sans caméra » (Dorothea Lange, 1895-1979)

La manière dont nous percevons tout ce qui est visuel, dépend principalement de la lumière ; et c’est la même chose pour les créations photographiques que nous réalisons. Une photographie est l’interprétation de la lumière du sujet. Elle est l’élément plastique de base de l’image et sa valeur repose essentiellement sur la considération de cet élément et la maîtrise de ses caractéristiques.C’est la lumière qui fait émerger ou submerger les détails, qui met en relief les formes, les textures et l’atmosphère. La sensibilité du photographe vis-à-vis de la lumière doit dépasser les résultats du posemètre, le photographe aura contemplé, analysé et appris à évaluer les qualités artistiques de la lumière. Cet apprentissage se laisse faire acquérir par la recherche, l’étude et l’expérimentation.Nous nous trouvons confrontés à trois sortes de lumières en photographie :

1. La lumière naturelle (lumière du soleil de jour et celle de la lune de nuit)

2. La lumière ambiante (lumière domestique, éclairage de rues, etc…)

3. La lumière artificielle (des sources de lumière dirigé et géré par le photographe)Tayeb dans sa recherche, guette la lumière en en faisant le sujet et non pas le reflet. Il lui fait approprier une nouvelle identité avec une nouvelle fonction. La lumière devient l’élément plastique par excellence pour donner naissance à une photographie de valeur plastique plutôt que documentaire. Tayeb, dans le travail présent qu’il expose à la galerie d’art au boulevard de Al Maghreb Al Arabie, fait de la lumière, des masses aussi rigides que fluides qui s’imposent auprès des formes qu’elle envahit. Devant le travail de Tayeb, nous sommes comblés de la sensation forte de la présence de cette lumière avec tout ce qu’elle peut représenter ou interpréter aux niveaux conceptuels.

Ketouy Abdennabi

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz