L\’incube,un roman de Mohamed Arjouni: C’est à partir d’un fait divers anodin que l’auteur Med Arjouni construit son récit fantastique et surréaliste à la fois

27469 مشاهدة

Oujda Portail: Oujda 31 mars, « L’incube » ;vocable qui selon Larousse signifie : « Démon mâle qui était censé abuser des femelles endormies »
Safia et Bouchaib sont les deux protagonistes de ce récit-scandale et dénonciateur. Déjà dans son premier roman Amphion 4892, Arjouni nous a cité Bouchaib (le boucher) à qui il avait fait la promesse d’écrire son histoire dans son prochain roman.L’incube en est l’illustration de cette parole donnée.

Refusant de lui ôter ce côté « sanguinaire » de boucher, l’auteur perpétue chez Bouchaib ce même statut à la prison même où il purge sa peine (25 ans).Quant au narrateur-écrivain,il se plaît à se métamorphoser en bon mouton,docile,une sorte d’otage à la merci de son bourreau Bouchaib qui attend de lui un récit des plus scandaleux et des plus dénonciateurs comme si Bouchaib voulait s’innocenter et faire dire aux lecteurs qu’il avait agi au nom de l’honneur et de la dignité en mettant fin à la vie de la belle SOFIA et de son amant l’Incube.

Med Arjouni,par son écriture fantasmagorique,a remué le couteau dans la plaie. Il a mis à nu un phénomène qu’à vécu la société marocaine celui de la ruée des incubes après que leur Beyrouth et Al Hamra soient devenus des ruines et des décombres suite à la guerre civile pour se rabattre sur CASA Al BEIDA ou DAHHRA.C’était l’époque des mille et une nuit agrémentés par les nubiles et entretenus par les entremetteuses telle l’impératrice et ses compères.

Le récit de l’Incube n’est pas une histoire linéaire. Ce sont des péripéties emboîtées les unes dans les autres. Pour casser l’ennui de la narration et atténuer un peu de sa violence de son texte Arjouni se délecte, et nous avec, à nous faire vivre des instantanées :scènes du M’sid ,circoncision, son voyage à DAHHRA pour revoir le visage d’une mère qui le manquait énormément, le souvenir du sourire angélique de Mme Gaulard, son institutrice, et l’odeur combien succulente de sa cuisine humée par les narines d’un enfant affamé, les bastonnades des forces de l’ordre dépêchées à l’internat par l’Ours, la guerre du Golf(1ère version),la manif grandiose orchestrée par les incubes contre le projet de l’intégration de la femme au développement ; tout cela dans un délire de langage qui ne peut être que de la création littéraire.

Pour conclure notons ce côté festif- langagier où Arjouni,humoriste qu’il est, se plaît à la manière de cet enfant heureux qui est enfoui dans ses tréfonds, à inventer des néologismes tel que Bêlophonie(de bêler)/cartonite ( de carton)/zinguitoses(de zinc)/planchitoses(de planches=/tissuite(de tissu).

Encore une fois de plus, BRAVO Si Med Arjouni !

Par Elhocine( Benypunès) MestourL’Incube : Un roman primé au concours littéraireNajji Naoman (Beyrouth 2003)

L'incube,un roman de Mohamed Arjouni: C’est à partir d’un fait divers anodin que l’auteur Med Arjouni  construit son récit fantastique et surréaliste à la fois
L'incube,un roman de Mohamed Arjouni: C’est à partir d’un fait divers anodin que l’auteur Med Arjouni construit son récit fantastique et surréaliste à la fois

اترك تعليق

2 تعليقات على "L\’incube,un roman de Mohamed Arjouni: C’est à partir d’un fait divers anodin que l’auteur Med Arjouni construit son récit fantastique et surréaliste à la fois"

نبّهني عن
avatar
Aïchi
ضيف

Bravo M. Arjouni..Tu denonces ces gens qui viennent de loin semer la prostitution..leur argent sale ils l’utilisent dans les hôtels et à Aïn Diab pour acheter la chair de nos filles et femmes..assez de « Fassad »…

FAZINA
ضيف
Saluons, tout d’abord, l’endurance et la persévérance de Mr Es Sbai qui a eu le double courage de lire cet ouvrage jusqu’au bout (entreprise à laquelle j’ai échoué) et de dire tout haut ce que certains pensent tout bas. Première question : A quel public est destiné cet Incube ? L’auteur vise-t-il un lecteur maghrébin ?musulman ? arabe ? ou universel tout simplement ? Peu importe. Ce qui nous importe c’est le texte en lui-même, et partant le rapport de l’auteur à ce dernier. Il est vrai que l’écrivain « engagé » se veut témoin de son époque. Mais encore… قراءة المزيد ..
‫wpDiscuz