Lille: Le visa l’a tué : Aicha Mokhtari, citoyenne marocaine, décédée faute d’obtenir un visa français pour des soins./Comité de Soutien de l’AMDH à Lille

20660 مشاهدة
Le samedi 15 août 2009 à Oujda (ville marocaine jumelée avec la ville de Lille en France), Aïcha Mokhtari, citoyenne marocaine âgée de 62 ans, s’est éteinte après avoir atrocement souffert d’un cancer osseux durant plus de deux années. Après le dépistage de sa maladie par des spécialistes marocains et eu égard à l’impossibilité d’accès aux soins nécessaires du fait de l’absence des moyens au Maroc, il a été décidé de la transférer à l’étranger munie d’un dossier certifié par les services du ministère de la santé (ostéosarcome du fémur qui ne peut être soigné qu’en Europe). Sa famille est intervenue pour lui assurer, à sa charge, l’accès à un établissement sanitaire d’oncologie français (Hôpital Gustave Roussy de Villejuif). L’intéressée a présenté un dossier complet pour l’obtention du visa auprès du Consulat français à Fès.

Son dossier a été rejeté à cause d’une faute grave commise par le Consulat.

En dépit de l’intervention de l’intéressée et de sa famille avec force auprès des autorités françaises dont de plusieurs ministres (Fadéla Amara, Brice Hortefeux) et le Président de la république Nicolas Sarkozy lui-même, la faute n’a pas été corrigée et le refus de la délivrance du visa confirmé. Pour ce qui est des autorités marocaines dont le Premier Ministre, elles n’ont pas levé le petit doigt pour garantir le droit à la santé à une citoyenne marocaine souffrant d’une maladie fatale et subissant l’injustice des autorités françaises.

Ainsi donc, Aicha Mokhtari s’est éteinte du fait du refus de lui délivrer le visa qui lui aurait permis de jouir de son droit dans l’endroit et les conditions convenables.

Le Comité de Soutien de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) à Lille, tout en présentant ses vives condoléances à la famille de la défunte:

· Condamne le refus criminel de délivrer le visa à la citoyenne Aicha Mokhtari par le Consulat français à Fès dont les conséquences néfastes sont la privation de son droit de se déplacer pour des soins et donc l’atteinte à son droit à la vie.

· Dénonce l’attitude des autorités françaises qui ont soutenu le Consulat au lieu de corriger l’erreur fatale.

· Dénonce l’attitude des autorités gouvernementales marocaines qui ont manqué à leur devoir de garantir les droits à la libre circulation et aux soins de la citoyenne Aicha Mokhtari.

· Condamne le système de délivrance de visa aux citoyenNEs marocainEs désirant voyager vers la France et les autres pays du Nord en général, caractérisé par des conditions injustes, dures, aléatoires et humiliantes alors que le/la citoyenNe des pays nordiques à destination du Maroc n’a besoin en général que d’un passeport.

· Est déterminé à lancer une campagne pour mettre à nu les responsabilité s dans la mort de la citoyenne Aicha Mokhtari et à coopérer avec tous les démocrates et les défenseurs des droits humains au Maroc et à l’échelle internationale pour dénoncer les conditions du système français et européen de délivrance du visa aux citoyenNEs marocainEs, qui constituent une violation des droits humains universels.

Le Comité de Soutien de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) à Lille, a décidé de mener une campagne sous le mot d’ordre :

« Pour que la mort de Aicha Mokhtari ne soit pas vaine, luttons contre les conditions inhumaines d’octroi du visa aux MarocainEs ».

Il rappelle que le droit à la libre circulation est un droit élémentaire de l’Homme.

Pendant cette campagne le Bureau central compte :

· Présenter tout le soutien possible à la famille d’Aicha Mokhtari dans ses démarches pour poursuivre devant la justice les responsables du refus criminel de délivrer le visa à la victime et de sa privation de son droit à la santé, aux côtés de toutes les associations démocratiques et épris de justice.

· Commémorer le quarantième jour de la disparition d’Aicha, le mercredi 23 septembre à 18 heures, en organisant un :

Rassemblement sur le Parvis des Droits de l’Homme, Place de la République , Lille (Métro la République )

Il est urgent de réagir en :

· adressant une lettre au Président de la République française

· faisant signer et circuler la pétition de dénonciation des pratiques inhumaines et humiliantes des consulats français pour l’obtention d’un visa. Comité de Soutien de l’Association Marocaine des Droits Humains (AMDH) à Lille

Le visa l’a tué : Aicha Mokhtari, citoyenne marocaine, décédée faute d’obtenir un visa français pour des soins
Le visa l’a tué : Aicha Mokhtari, citoyenne marocaine, décédée faute d’obtenir un visa français pour des soins

اترك تعليق

1 تعليق على "Lille: Le visa l’a tué : Aicha Mokhtari, citoyenne marocaine, décédée faute d’obtenir un visa français pour des soins./Comité de Soutien de l’AMDH à Lille"

نبّهني عن
avatar
afvallen in een week
ضيف

That is the precise weblog for anybody who needs to search out out about this topic. You understand a lot its almost exhausting to argue with you (not that I actually would need…HaHa). You definitely put a brand new spin on a subject thats been written about for years. Great stuff, simply nice!

‫wpDiscuz