L’examen régional unifié de français pour l’obtention du certificat du cycle collégial ( AREF de l’oriental)

73443 مشاهدة

  Oujda Portail – ZAID Tayeb: ” L’examen régional unifié de français pour l’obtention du certificat du cycle collégial ( AREF de l’oriental)”        

      J’ai reçu beaucoup de coups de téléphone et d’emails de la part de parents d’élèves pour me demander ce que je pense de l’examen de français des troisièmes années de collège de l’AREF de l’oriental. Comme j’avais à deux reprises lourdement critiqué celui des premières années de lycée de la même AREF, je n’ai pas voulu donner l’impression que j’en rajoute en parlant de celui des 3° années de collège. Mais l’article publié sur le site Oujdaportail ne peut  pas me laisser indifférent. En effet, l’examen de français n’est pas à la portée des élèves des troisièmes années de collège. Pour parler du texte, il est vraiment hermétique à cause d’un lexique beaucoup plus au-dessus du niveau des élèves. Nul n’ignore que les écrivains maghrébins de langue française écrivent beaucoup plus pour impressionner que pour être lus et compris. Aussi choisissent-ils le mot le plus barbare quand un mot beaucoup plus simple fait l’affaire et rend mieux le sens.  Dans ce texte, j’ai relevé un certain nombre de mots que je crois trop difficiles pour des élèves de ce niveau scolaire. Je les ai répertoriés en :

1-Noms de métiers: Ebéniste,  distilleur (sic !), calligraphe, généalogiste : je laisse le soin aux lecteurs adultes de juger d’eux-mêmes des difficultés inhérentes à l’utilisation de ces noms de métier dans un texte destiné à des élèves de troisième année de collège.

N.B : Le mot ‘’distilleur’’ n’existe pas ; le mot correct est ‘’distillateur’’ : j’ignore à qui revient cette erreur, à l’auteur ou aux concepteurs.

2-Noms et groupes nominaux relatifs au commerce et à l’change commercial: balance à trébuchet, négoce, conditionnement, en vrac.

3-Classes sociales : roturiers, parvenus : le mot ‘’ROTURIER’’ n’est plus utilisé que pour distinguer les classes sociales françaises des  XVII° et XVIII° siècles ( noblesse, clergé, bourgeoisie ( issue des roturiers).

4-Noms de villages ou de marchés hebdomadaires : Tnine Chtouka, Had Soualem, Souk Larbaa, bourgades : les élèves de l’oriental ne peuvent pas savoir que ‘’Tnine Chtouka’’ et ‘’Had Soulem’’ sont des marchés (souks) hebdomadaires, car dans cette région, on ne désigne pas les souks de cette manière. De plus, puisque ce sont des noms arabes, ils devraient être écrits en italique ou signalés comme étant des noms de l’arabe dialectal.

5-Groupe nominal renvoyant à une réalité qui dépasse de loin le savoir des élèves de ce niveau et de cet âge : l’Empire du Milieu ( la Chine). De plus, il n’a pas été expliqué.

6-objurgations : Même expliqué, il demeure un mot barbare même pour l’usager le plus convaincu de la langue française.

Pour ce qui est des questions 8 et 9, d’après les professeurs, elles font partie du programme du  premier semestre, c’est pourquoi elles ont été retirées le jour de la correction et sous l’impulsion des professeurs et leurs notes réparties sur d’autres questions. Pour ce qui me concerne, je ne sais pas à quelles heureuses questions ces deux notes ont été attribuées.

Conclusion : Nous ne pouvons que relever la légèreté avec laquelle les deux examens ont été traités et les vives polémiques qu’ils ont suscitées aussi bien parmi les professeurs que parmi les élèves et leurs parents. Nous souhaitons qu’un débat soit engagé pour que de telles erreurs ne reproduisent plus.

Zaid tayeb

L’examen régional unifié de français pour l’obtention du certificat du cycle collégial ( AREF de l’oriental)
L’examen régional unifié de français pour l’obtention du certificat du cycle collégial ( AREF de l’oriental)

اترك تعليق

5 تعليقات على "L’examen régional unifié de français pour l’obtention du certificat du cycle collégial ( AREF de l’oriental)"

نبّهني عن
avatar
Enseignante/ oujda
ضيف
Bonjour professeur Vous avez raison de dire que nous souhaitons qu’un débat soit engagé pour que de telles erreurs ne reproduisent plus!!! Après l’examen du baccalauréat ,voilà maintenant ,L’examen régional de français, 3 .ème. Année Collégiale, de l’académie de l’oriental ,de juin 2013. Le texte support : extrait de “Mémoires”Vu, lu, entendu”,Driss Chraïbi, le père de la littérature maghrébine d’expression française. Un texte épineux ! plein de difficultés de compréhension !!! on a beau parler et écrire des remarques et des propositions dans les rapports des conseils d’enseignement mais en vain !!! Les élèves avaient d’énormes problèmes vu les mots… قراءة المزيد ..
prof
ضيف

est-il possible de publier l’épeuve?

Prof de physique
ضيف

Bravo Monsieur Zaid, tout ce que vous avez dis concernant le sujet de Françai pour la classe de 3ème année du collége, nous l’avons signalé à l’inspecteur observateur dans notre collége, je pense que celui qui a choisi ce mauvais texte barbare est depassé il ne doit plus être membre des jury d’examens

‫wpDiscuz