Les trois grands maux du système éducatif et scolaire/ Oujda: ZAID Tayeb

53073 مشاهدة

Oujda Portail – ZAID Tayeb: Oujda le 6 Juillet 2013, “Les trois  grands maux du système éducatif et scolaire”              

 A- La fraude à l’examen

Le système éducatif et scolaire de notre pays souffre, à ce que je pense, de trois grands maux qui le gangrènent et le tourmentent. Certains esprits éclairés et clairvoyants vont jusqu’à soutenir qu’il s’effondre de manière spectaculaire, d’autres rapportent amèrement qu’il occupe une place peu honorable parmi les pays les moins développés du monde. Les uns et les autres n’ont pas tort d’affirmer de telles affirmations qui paraissent trop sombres. En effet, le système éducatif et scolaire de chez nous est mal en point à cause de nombreux facteurs dont le premier est la fraude, le second le temps d’apprentissage, le dernier la note du contrôle continu.

A-    La fraude aux examens sévissait depuis bien longtemps en milieu scolaire à tel point qu’elle est devenue un droit pour les élèves pour qui l’effort était devenu une perte de temps bien inutile quand la triche est bien plus payante car tacitement admise, puisque non réprimée. En effet, au fil des années, la triche s’est développée en parallèle avec le développement des nouvelles technologies. Si par le passé, le tricheur ramenait avec lui ses livres et ses cahiers en salle d’examen, leur utilisation dépendait de la vigilance des surveillants d’une part et de la discrétion du fraudeur de l’autre. Des coups d’œil discrets par-ci et par-là, dans le but d’intercepter un mot ou un chiffre susceptibles de déclencher un déclic si nécessaire dans les situations de blocage, ne nuisaient ni à l’esprit de l’examen ni à l’égalité des chances puisque de portée limitée. D’ailleurs il suffisait d’un regard sévère du surveillant pour que tout rentre dans l’ordre. Puis, avec le système de la photocopie à grande échelle  et la miniaturisation des documents à un niveau de réduction au plus petit possible pour l’œil, la fraude commence à se généraliser et les ruses à se diversifier et à se parfaire, les fraudeurs à faire preuve de plus de zèle et parfois d’effronterie qui va de l’intimidation, à la menace ou à l’exercice de la violence contre les surveillants fragilisés par l’absence de mesures de répression des fraudeurs. Le candidat s’encanaille car d’une part, il dispose de tous les moyens illégaux pour réussir, de l’autre, il se heurte à la volonté du surveillant dont le devoir est de l’en empêcher. Aussi voit-on sortir de toutes les poches, de toutes les échancrures, de toutes les parties du corps, les plus intimes d’entre elles,  des documents réduits à leur minimum, roulés en cigares ou pliés en accordéons. Le fraudeur n’a qu’une idée en tête : tricher pour réussir. Tricher est pour lui un droit acquis par la force de l’usage et banalisé par le silence des responsables interprété comme un accord tacite, une approbation non déclarée. Puis, avec l’apparition du téléphone portable et l’internet, la fraude se développe. Elle se généralise. Elle devient un fléau national qui nuit à l’image du système éducatif et scolaire. Il fat réagir pour mettre fin à ce fléau. En effet, Les dernières mesures prises par le ministère de l’éducation nationale pour réprimer la fraude et les fraudeurs pendant la passation ou lors de la correction ont été payantes. Beaucoup de fraudeurs ont été suspendus, d’autres ont préféré ne pas se risquer dans une entreprise qui leur coûterait leur avenir scolaire en se contenant du peu de connaissances qu’ils ont gardées en mémoire ou en abandonnant ce qui reste d’épreuves à passer.

Toutefois, je crois que pour les tricheurs épinglés par le correcteur, les surveillants ont une grande part de responsabilité pour avoir laissé tricher les candidats à l’examen. De deux choses l’une, ou bien ils ont mal rempli leur devoir en étant restés indifférents à l’accomplissement de la fraude ou bien ils sont complices des fraudeurs en les ayant laissés faire. En conséquence, les surveillants doivent être sanctionnés comme l’ont été les tricheurs. à suivre…

Les trois grands maux du système éducatif et scolaire/ Oujda: ZAID Tayeb
Les trois grands maux du système éducatif et scolaire/ Oujda: ZAID Tayeb

Zaid Tayeb

اترك تعليق

2 تعليقات على "Les trois grands maux du système éducatif et scolaire/ Oujda: ZAID Tayeb"

نبّهني عن
avatar
Zaid Tayeb
ضيف
LOTFI: Tu as obtenu le baccalauréat grâce à l’indulgence de certains professeurs qui voyaient dans ton handicap physique une raison nécessaire pour te noter de manière généreuse au détriment des autres élèves droits et intègre. De la même manière, l’administration à laquelle tu servais de mouchard en ta qualité de responsable de classe t’a noté de manière très large en assiduité malgré tes absences répétées et non justifiées. Les personnes méprisables resteront méprisables toute leur vie durant et tu passeras le restant de ta vie faire la courbette pour ramasser les miettes tombées des tables de ceux devant qui tu… قراءة المزيد ..
لطفي
ضيف

هل تعتقد ان اصبحت كارل ماركس

‫wpDiscuz