Les fidèles interdits d’accomplir la retraite pieuse

62429 مشاهدة

Oujda: Zaid Tayeb/ Oujda Portail: Oujda le 4 Out 2013, “Les fidèles interdits d’accomplir la retraite pieuse”

  Les fidèles sont interdits d’accomplir la retraite pieuse dans les mosquées conformément à la tradition du Prophète Sidna Mohammed, que la prière et le salut soient sur lui. Nous n’avons jamais vu les agents des autorités locales en grande pompe investir les mosquées pour les évacuer des éventuels candidats à la retraite religieuse et autour d’elles que pendant les derniers jours de la deuxième décennie du mois de ramadan au cours desquels les croyants se préparent à l’isolement. En effet, c’est la deuxième année consécutive que les prieurs sont  privés du droit d’accomplir la retraite pieuse dans les mosquées de la ville. Cette année, ils ont été regroupés dans une demi-douzaine de mosquées de la ville désignées par les autorités pour les y accueillir. On peut imaginer les désagréments que cela peut susciter pour les fidèles qui vont se retrouver loin de chez eux où leurs familles s’occupaient d’eux de très près en leur envoyant la nourriture et en leur faisant leur lessive. De plus, on peut imaginer également l’encombrement de ces mosquées agréés, par le grand nombre de fidèles venus de tous les quartiers du voisinage accomplir leur devoir, sans parler que beaucoup d’entre eux ont renoncé à l’accomplissement de l’enfermement religieux de la dernière décennie du mois du ramadan. Il faut rappeler que l’année dernière, l’une des grandes mosquées de la ville d’Oujda a fait parler d’elle en mal sur la chaîne Al Jazeera à la suite de l’interdiction aux fidèles d’accomplir leur devoir religieux. Nous avons ressenti beaucoup d’amertume et de colère et pour ce qui s’était passé dans cette mosquée et pour sa large médiatisation négative qui a nui à cette mosquée connue pour être l’une des meilleures et des plus ouvertes de la ville. Cette interdiction a départagé les citoyens entre partisans et adversaires de cette mesure qui semble singulière dans un gouvernement à référentiel religieux. Il est vrai que cette pratique est récente, c’est pourquoi sa responsabilité est attribuée de manière directe ou indirecte au gouvernement actuel que les griffes de la discorde essaient de déchirer et de réduire en lambeaux. En effet, par le passé, et même pendant les années de plomb, les fidèles du quartier étaient admis à s’enfermer dans la mosquée de leur quartier, alors qu’à présent, ils sont obligés d’accomplir leur devoir dans une autre mosquée, loin de leur quartier. Pourquoi ? Si c’est une question de sécurité, on peut se demander comment, pourquoi et par qui on peut contrôler un grand nombre de fidèles venus de tous les quartiers s’enfermer dans une mosquée alors qu’il est plus aisé de le faire  quand ils sont en nombre réduit dans les mosquées de leurs quartiers.

En conclusion, si les responsables de chez nous veulent vraiment fermer quelque lieu ou interdire quelque pratique, ce n’est pas  les mosquées aux fidèles qui veulent accomplir une tradition. Les lieux qui doivent nécessairement être fermés sont évidemment les bureaux de tabac, les bars,  les épiceries qui vendent l’alcool, les casinos, les salles de jeux, les cafés à chicha, les sites pornographiques, les chaines de télévision à caractère érotique et d’autres lieux aussi sinistres par leurs activités illicites, illégales ou immorales. S’ils veulent interdire quelque pratique, ils doivent orienter leurs efforts vers la corruption, la contrebande, la drogue, la prostitution et la pédophilie des Daniel, des Servaty, des Khoualed et autres pervers

Que vaut-il mieux ? Que ces jeunes s’isolent dans les mosquées ou qu’ils se retrouvent dans les cafés pour griller des cigarettes ou fumer la chicha,  rouler des joints dans les jardins publics ou inhaler des colles et des solvants aux coins obscures des rues,  jouer aux cartes ou agresser les honnêtes gens pour leur prendre leur portable… ???

Je crois que la première école qu’il convient de promouvoir et d’encourager est la mosquée et que les citoyens les plus vulnérables et les plus fragiles sont les jeunes qu’il faut orienter et encadrer avant qu’ils versent dans la débauche.

Les fidèles interdits d’accomplir la retraite pieuse
Les fidèles interdits d’accomplir la retraite pieuse

Zaid Tayeb

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz