Oujda : Le périple de la 4e caravane nationale de l’exportation s’est achevé, vendredi à Oujda , Maâzouz tend la main aux Oujdis

10970 مشاهدة

Le périple de la 4e caravane nationale de l’exportation s’est achevé, vendredi à Oujda, sur une invitation des entreprises implantées dans la région de l’Oriental et des acteurs locaux à une implication active dans le processus visant le développement et la promotion des exportations.

Le périple de la 4e caravane nationale de l'exportation s'est achevé, vendredi à Oujda , Maâzouz tend la main aux Oujdis
Le périple de la 4e caravane nationale de l'exportation s'est achevé, vendredi à Oujda , Maâzouz tend la main aux Oujdis

Lancée le 31 mai à Laâyoune, la 4e caravane nationale de l’exportation a sillonné les villes de Fès, Marrakech et Tanger avant de mettre le cap sur Oujda. Cette caravane a constitué une opportunité pour présenter aux entreprises exportatrices ou potentiellement exportatrices la stratégie de développement et de promotion des exportations «Maroc Export Plus», les mesures de soutien à l’exportation, les actions de promotion des exportations et les facilités commerciales.

A travers cette initiative, le ministère du Commerce extérieur et l’Association marocaine des exportateurs (Asmex) ambitionnent de dynamiser l’offre exportable régionale et inciter les entreprises à s’inscrire de plus en plus dans le processus de l’internationalisation par l’export, a expliqué le ministre du Commerce extérieur, Abdellatif Maâzouz.

Mettant en avant les objectifs escomptés du plan «Maroc Export Plus» en termes d’augmentation du volumes des exportations, le ministre a fait remarquer que cette stratégie volontariste repose sur trois axes stratégiques, à savoir le ciblage des secteurs et des produits, l’accompagnement des acteurs à travers le soutien des entreprises concernées et le ciblage des marchés pour consolider la position du Maroc sur ses marchés traditionnels et se diversifier vers de nouveaux marchés à fort potentiel.

Ce plan vient compléter les acquis et les initiatives déjà lancées, a poursuivi M. Maâzouz qui a mis l’accent sur les accords de libre échange signés par le Royaume avec 55 pays, donnant accès à un marché mondial important, les plans sectoriels volontaristes pour le développement de l’offre (Plan Maroc Vert, Plan Azur, Emergence, Vision 2015 de l’Artisanat, la Stratégie énergétique, Plan Halieutis…), et sur l’offre logistique qui, a-t-il affirmé, répond aux besoins des opérateurs.

Après avoir relevé que la région de l’Oriental qui connait une dynamique de développement sans précédent ne compte que 40 entreprises exportatrices, le ministre a donné un aperçu sur les mesures transversales proposées dans le cadre dudit Plan pour augmenter la capacité à l’export des différents acteurs, et sur les moyens financiers mobilisés à cet effet.

De son côté, le directeur général de l’Agence de développement de l’Oriental, Mohamed M’Barki, a salué l’approche participative prônée par les organisateurs de cette caravane qui vise à créer un espace d’écoute, de réflexion et d’échange en vue de s’informer des problèmes des entreprises et des attentes de cette région, traditionnellement ouverte, en matière de développement des exportations.

Rappelant les chantiers structurants lancés dans l’Oriental (Agropole de Berkane, technopole d’Oujda, port Nador West Med, autoroute Fès-Oujda…), M. M’Barki a estimé que le processus de modernisation de cette région, qui est extrêmement précis et bien suivi, doit être accompagné par une logique d’exportation.

Pour sa part, le président de la Chambre de commerce, d’industrie et de services d’Oujda, Driss Houat, a exposé certains problèmes qui freinent le développement des exportations de la région, notamment ceux liés au transport (coût et durée) et à la tarification, appelant à accorder un intérêt particulier aux petits exportateurs, outre l’élaboration d’une étude pour identifier l’offre exportable de la région.

Le directeur du Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental, Driss Moulay Rchid, quant à lui, a mis en avant la Haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI entoure cette région qui jouit d’une position géographique stratégique et distinguée.

En termes d’investissement, a-t-il dit, cette région a drainé entre 2003 et 2009 plus de 46,8 milliards de dirhams.

Les travaux de la rencontre d’Oujda ont été couronnés par la mise en place d’un comité de suivi chargé de l’examen des questions et problématiques soulevées par les différents intervenants et l’élaboration d’une feuille de route pour booster les exportations de cette région.

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz