Le lycée Oued Eddahab, Oujda, souffre de la mauvaise gouvernance

243936 مشاهدة

Oujda: Zaid Tayeb/ Oujda Portail:  Le nouveau directeur du lycée Oued Eddahab dont on attendait beaucoup de bien pour ce lycée qui a été livré à la ruine et à l’abandon par ceux qui l’ont précédé à ce poste se révèle être du même acabit que ses prédécesseurs.

Il semblerait que les directeurs qui se sont relayés sur le lycée Oued Eddahab auraient été nommés à ce poste pour présider de la manière la plus abjecte et la plus ordurière à sa lamentable destinée. Il semblerait que le seul critère de leur nomination à ce poste dans ce lycée aurait été d’avoir biberonné aux mamelles de la médiocrité et de la nullité. En effet, à l’exception des grandes figures qui méritent tout le respect qui doit revenir à la sagesse de leur personne et à la grandeur de leurs œuvres qui les ont rehaussés au titre de responsables dignes d’être pris et donnés en exemple , beaucoup d’entre eux, une fois nommés à leur nouveau poste, ils s’y installent sans prendre la peine de nettoyer les toiles d’araignée qui constellent les angles des murs de leurs bureaux. A prendre au sens métaphorique.

Ce type de directeurs qui se caractérise par la petitesse de leurs horizons et l’étroitesse de leur esprit dans la gestion des affaires d’un lycée de la dimension de Oued Eddahab qui est non seulement grand par sa superficie mais également par ses ressources humaines et par ses effectifs, se distingue, hélas ! par la médiocrité et la nullité des entreprises innovantes profitables au lycée et à son environnement. Le directeur du lycée Oued Eddahab que l’on croyait venir insuffler une nouvelle dynamique dans ce lycée semble le maintenir dans un état d’inertie sinon il contribue à l’ouvrir encore plus sur la médiocrité.

Si l’on considère les nombreuses manipulations et les nombreux remaniements qu’il a effectués tantôt en permutant tantôt en réaffectant, on peut comprendre qu’il n’a fait que ruiner le parcours des élèves et perturber celui des professeurs. La délégation d’Oujda Angad ne peut pas ignorer les nombreuses pichenettes qu’il a données aux professeurs en leur faisant changer de tableaux de service. Ce qui donne à ces actes des airs de jeux de dames où les pions se font mal se déplacer sur le damier par un mauvais joueur. La délégation, qui gère ses ressources humaines au jour le jour, faute de professeurs, il faut en convenir, a envoyé un professeur (au féminin) remplacer un autre professeur (au féminin) parti en pèlerinage.

Le directeur du lycée qui se croit plus clairvoyant dans la gestion des affaires du lycée, confie à la nouvelle venue les élèves d’un autre professeur et à ce professeurs les élèves de la partante pour le pèlerinage. Si vous lui demandez pourquoi il a agi comme il l’a fait, il vous répondrait que le professeur, à qui il a soustrait les classes d’examen, un vieux routier qui part à la retraite le 31 décembre , pour les confier à l’autre, il vous répondrait que le professeur en question est incompétent à enseigner, critique qu’il lui a adressée en ma présence et dans son bureau. Adresser une remarque pareille à un professeur à la veille de sa retraite par un ignorant de la chose pédagogique est une grave insulte par laquelle il gratifie un partant à la retraite. Surtout que l’on sait que c’est le directeur en personne qui a confié des classes d’examen à ce professeur en début d’année.

Le professeur en question, incapable de répondre du tac au tac et blessé dans son amour propre et devant son collègue de travail a préféré aller finir ce qui lui reste de sa carrière dans un autre lycée au lieu de rester travailler avec une personne qui ignore les limites des convenances et les règles les plus élémentaires de la courtoisie.

Le directeur du lycée, qui sait sans doute quelque chose du ballon mais qui ignore beaucoup de la classe, a parlé comme auraient parlé des inspecteurs qui ont tous, à ma connaissance, rendu justice à ce professeur, sans toutefois jamais rendre justice à ses élèves.

Les exactions du directeur du lycée Oued Eddahab ne s’arrêtent pas à ce cas de figure.

-Il a transformé une partie de la bibliothèque du lycée en boutique où se vendent à longueur de journée toutes sortes de friandises. D’un côté, une salle de lecture, des étagères, des livres et une bibliothécaire, de l’autre, des bonbons, des biscuits, des sucettes et une boutiquière.

-Il a habilité un agent de sécurité à délivrer des documents scolaires aux élèves. En effet, ledit agent manipule les dossiers des élèves et leur délivre des certificats de scolarité et autres documents scolaires.

-Il a souvent auprès de lui ou dans son bureau un fonctionnaire sans porte feuille, une espèce de factotum qui lui sert…Au fait, à quoi servent les pages dans les pièces de théâtre tragiques ? Pour toutes ces raisons et pour bien d’autres, je demande à la délégation d’Oujda de m’affecter dans un autre lycée pour ce qui me reste de jours avant mon départ à la retraite prévu le 31 décembre 2013. Ceci me rappelle un livre que j’ai lu dans ma jeunesse et qui s’appelle ‘’les oiseaux se cachent pour mourir’’ de Colleen McCullough.

Le lycée Oued Eddahab, Oujda, souffre de la mauvaise gouvernance
Le lycée Oued Eddahab, Oujda, souffre de la mauvaise gouvernance

Zaid Tayeb

اترك تعليق

5 تعليقات على "Le lycée Oued Eddahab, Oujda, souffre de la mauvaise gouvernance"

نبّهني عن
avatar
متتبع
ضيف

المطلوب من مدير الأكاديمية ومن النائب الإقليمي لنيابة وجدة أنكاد بعث لجنة على وجه السرعة للوقوف على سوء التدبير من طرف هذا المدير الذي أسقط إلى ثانوية وادي الذهب من سوء حظها .

acteur associatif
ضيف

Qu elle est le rôle de l’association des parents d’élèves si son président ne bouge pas dans ces conditions défavorable.
J ai peur que le président de l association soit l ami intime du directeur!Dans ce cas il faut avertir le délégué et le KAID de la circonscription de LAZARET.

‫wpDiscuz