Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification lance un projet de lutte contre le prélèvement illégal des singes magot au niveau du Parc National d’Ifrane

90252 مشاهدة

Communiqué de presse IFAW (VA & VF) – Le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte contre la Désertification lance, en collaboration avec le Fonds International pour la Protection des Animaux (IFAW) et la Fondation pour la défense et la protection des animaux (AAP), un projet de lutte contre le prélèvement illégal des singes magot au niveau du Parc National d’Ifrane.

Jeudi 22 Mars 2018 – Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de coopération entre le Fonds International pour la Protection des Animaux (IFAW) et le Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, ayant pour objectif la préservation de la diversité biologique, en général, et la protection des espèces menacées d’extinction, en particulier, les deux partenaires ont procédé, le 21 Mars 2018 , au lancement officiel d’un projet de lutte contre le prélèvement illégal des singes magot au niveau du parc national d’Ifrane.

Ce projet, qui rentre dans le cadre du programme “Born to be Wild”, initié et financé par la Fondation pour la défense et la protection des animaux (AAP) et mis en œuvre par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), a pour objectif de contribuer à la lutte contre le prélèvement illégal des singes magot du milieu naturel et la conservation de ses habitats naturels au niveau du parc national d’Ifrane.

Les activités du projet seront axées sur le renforcement du contrôle à travers la mise en place d’équipes mobiles d’animateurs nature qui seront chargés d’effectuer des patrouilles de surveillance régulières sur tout le territoire du parc pour la constatation des délits liés aux prélèvements illégaux des singes et aux coupes illégales de la forêt et d’en informer les autorités compétentes, en plus des actions de sensibilisation des touristes quant aux impacts négatifs liés au nourrissage de ces animaux.

En marge de cet événement, des équipements seront distribués aux équipes des animateurs nature pour accomplir de leurs tâches et signaler les délits en temps réel, tels que les GPS, les jumelles, les caméras, les lampes et tablettes.

Il est à signaler que le singe Magot est considéré comme une espèce menacée d’extinction dont les effectifs ont considérablement diminué ces dernières années. Il figure depuis 2009 sur la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN et transféré de l’annexe II à l’annexe I de la CITES en 2016 sur proposition du Maroc.

Le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification accorde une attention particulière à la protection de cette espèce à travers la mise en place de plusieurs mesures visant à assurer sa préservation et sa protection, notamment la création, en 2004, du parc national d’Ifrane dans le Moyen Atlas et l’élaboration, en 2012, du plan d’action national pour la conservation du singe Magot. Ce plan comprend trois axes principaux : la conservation de l’habitat naturel du macaque de barbarie, la diminution de la pression humaine et la lutte contre le trafic illégal de ces animaux.

Le parc national d’Ifrane constitue le fief des macaques, il abrite la majorité de la population restante, en particulier dans les forêts de chênes et de cèdres. C’est également l’une des zones où l’animal est censé être illégalement prélevé dans son habitat naturel, notamment les jeunes destinés à la vente en tant qu’animaux de compagnie en Europe.

اترك تعليق

avatar
  Subscribe  
نبّهني عن