Le film marocain le Temps des Camarades remporte le Grand Prix du Festival de Khouribga

الفنون
وجدة البوابة2 أغسطس 2009آخر تحديث : منذ 10 سنوات
Le film marocain le Temps des Camarades remporte le Grand Prix du Festival de Khouribga
رابط مختصر
Khouribga – Le film marocain “le Temps des Camarades” de son réalisateur Mohamed
Charif Tribak a remporté samedi le Grand Prix Ousmane Sembène de la 12-ème
édition du Festival du cinéma africain de Khouribga, organisé du 18 au 25
juillet. “C’est un très grand plaisir, beaucoup d’émotion, mais un profond
respect au cinéaste sénégalais Sembène Ousmane”, décédé en 2007, a déclaré le
réalisateur Charif Tribak à la cérémonie de remise du prix.
Doté de 70.000 dhs, le prix a été remis par la ministre de la Culture, Mme
Touriya Jabrane Kraytif. Réalisé en 2008, le film raconte l’histoire de
l’étudiante Rahil, qui a décidé, contre l’avis de sa famille, de poursuivre ses
études à l’Université. Elle y découvre l’influence croissante des islamistes. 
Une poignée de militants syndicalistes tentent de résister. Saïd se lance de
toutes ses forces dans un grand combat. Il réussit ainsi à conquérir le coeur de
la jeune fille. Tombée sous le charme de Saïd, Rahil ne se sent pas prête à
s’engager sérieusement avec celui-ci. Né à Larache en 1971, Mohamed Chrif Tribak
est formé au sein de la fédération des ciné-clubs au Maroc, il a suivi un stage
à la FEMIS à Paris.
 Il a réalisé également quatre téléfilms et deux courts métrages dont “Nassima”
(1998). Le prix du jury (50.000 dhs) présidé par le cinéaste mauritanien
Abderrahmane Sissako a été décerné au réalisateur guinéen Mama Keita pour son
long métrage “L’absence”.
De même, le prix de la meilleure réalisation a été attribué au réalisateur
éthiopien Haile Gerima pour son film “Teza”, et celui du scénario au Malien
Adama Drabo pour le film “FantaFanga”.
 Quant au prix du 1er rôle féminin, il a été attribué à l’actrice Jacky Ta
Vernier pour son rôle dans le film guinéen “l’absence”, alors que celui du 1er
rôle masculin a été décerné à l’acteur marocain Omar Lotfi pour son rôle dans le
film “Tu te souviens d’Adil” du réalisateur Mohamed Zineddaine. Par ailleurs,
les prix du deuxième rôle féminin et masculin sont revenus respectivement aux
acteurs marocain Amine Ennaji et éthiopienne Teja Tesfahun pour leurs rôles
respectifs dans les films “Tu te souviens d’Adil” et “Teza”. 
Lors de la cérémonie de clôture de ce 12ème festival du cinéma africain de
Khouribga, qui s’est déroulée en présence notamment du président du Conseil
consultatif des droits de l’homme, M. Ahmed Herzenni et du gouverneur de la
province de Khouribga, M. Mohamed Sabri, un vibrant hommage a été rendu au
réalisateur égyptien, Youssef Chahine.
 Etaient également présents lors de cette cérémonie, l’acteur égyptien Izzat Al
Alayli, en tant qu’invité d’honneur, ainsi qu’une pléiade de réalisateurs,
producteurs, acteurs et critiques.
Douze films représentant neuf pays africains -le Sénégal, l’Ethiopie, le Burkina
Faso, la Guinée, le Mali, le Cameroun, la Tunisie, l’Egypte et le Maroc, étaient
en lice pour le Grand Prix du festival.
 Le jury de cette édition comprenait également Nadia Al Fani (Tunisie), Lydie
Diakhaté (France), Leocata Salvador (Belgique), Mano Rioual (Inde), Latifa Ahrar
et Yassin Adnane (Maroc). 
Outre la compétition officielle, le programme de cette manifestation, initiée
par la Fondation du festival du cinéma africain de Khouribga sous le Haut
patronage de SM le Roi Mohammed VI, comporté des projections cinématographiques,
des ateliers de formation et la présentation d’ouvrages sur le 7è art

اترك تعليق

avatar

هذا الموقع يستخدم Akismet للحدّ من التعليقات المزعجة والغير مرغوبة. تعرّف على كيفية معالجة بيانات تعليقك.

  Subscribe  
نبّهني عن