La fuite de l’épreuve de mathématiques est une conspiration

12112 مشاهدة

Oujda Portail: Zaid Tayeb

La fuite de l’épreuve de mathématiques est une conspiration

Dans le cadre de l’instauration d’une politique de l’égalité des chances en matière d’examens, et pour éradiquer la triche et la fraude dans les examens certificatifs du baccalauréat, le ministère de l’éducation nationale de notre pays a voulu être rassurant en équipant les centres d’examen de scanners ou détecteurs de métaux à main. Il a par ailleurs mis en garde les candidats au baccalauréat contre toute tentative susceptible d’engendrer des sanctions. Les candidats au baccalauréat, et leurs parents tout comme eux, ont pris cette campagne au sérieux. En effet, cette mesure est à la fois dissuasive et préventive : elle est susceptible de dissuader tout candidat car elle affiche de manière ostensible le caractère sévère de cette mesure à laquelle le ministère a déployé des moyens technologiques pour contrecarrer d’autres moyens technologiques. Il voudrait donc sécuriser le baccalauréat en sécurisant les candidats ‘’sérieux’’ contre les candidats ’’tricheurs’’. Les parents et leurs enfants candidats au baccalauréat se sont dit favorables à cette mesure qui n’avait pas de précédent. ‘’Aux grand maux, les grands remèdes’’ dit le proverbe. Mais le voleur a toujours une longueur d’avance sur le gendarme, dit-on ailleurs et en des circonstances criminelles semblables. Un bras de fer semble s’engager entre le ministère et les tricheurs qui se sont mobilisés sur les pages Facebook auxquelles ils ont donné le nom de ‘’Tasribat’’ (fuites).A peine entrés en classe d’examen, à peine les copies sont-elles entre leurs mains, et malgré la présence des surveillants et des détecteurs, que les candidats ou une partie d’entre eux, sans conscience et sans connaissances, se mettent-ils à envoyer les épreuves que d’autres interceptent et partagent sur des pages Facebook dites ‘’Tasribat’’. Il y a des épreuves qui ont été affichées sur Facebook cinq minutes après leur distribution aux candidats. Ce qui témoigne de l’encanaillement de certains candidats et de l’étourderie de leurs surveillants. On ne peut pas admettre qu’un candidat puisse sortir son portable, prendre en photo le document et l’envoyer sans que les surveillants ne le remarquent pas, car cette manœuvre prend du temps et génère des gestes et mouvements suspects de la part du candidat. Le ministère a affiché sa ferme volonté de faire face aux fraudeurs et à la fraude ! Pourtant, les fuites venaient de l’intérieur des classes. Les surveillants ne se sont donc pas attelés à la volonté du ministère pour faire face à la triche et aux tricheurs et rendre justice aux candidats studieux et droits. Ils portent donc une part de responsabilité dans l’exportation des épreuves hors des salles d’examen via le WhatsApp et autres moyens technologiques. Le pays a besoin de citoyens travailleurs, intègres, consciencieux et à la citoyenneté irréprochable. Celui qui triche aujourd’hui, trichera demain. Celui qui triche petit triche grand et celui qui triche en petit triche en grand.Mais les nombreuses fuites sorties des salles d’examen n’avaient aucune commune mesure avec la fuite de l’épreuve de mathématiques des sciences expérimentales. Six heures avant que l’épreuve n’arrive entre les mains des candidats, elle était déjà sur Facebook. Des mains traitresses l’y ont mise -dans le but de porter un coup dur à un examen national à la croisée des chemins et à partir duquel se dessine l’avenir de nos enfants,– dans le but de porter un coup dur à un gouvernement qui ne veut toujours pas tomber malgré les nombreuses conspirations et intrigues qui l’ont secoué sans l’ébranler et dont il a su s’en tirer à si bon compte, et avec bonheur,-dans le but de porter un coup dur à la sécurité et au bien être dont jouit le pays et qui fait sa grandeur et attire sur lui le regard de la convoitise et la haine de l’ennemi, -dans le but de porter un coup dur aux parents à qui leurs enfants ont coûté la prunelle des yeux en sacrifices en tous genres et sur qui repose l’espoir d’un demain meilleur et pour eux et pour la nation dont elle attend la force des bras et celle de la tête,-dans le but de porter un coup dur à toute une génération qui a mis toute sa force et toute sa volonté dans un examen qui lui ouvre les portes toutes grandes d’un avenir radieux. Les faux frères qui vivent parmi nous et que nous considérons comme nos frères sont plus préjudiciables au pays et à ses intérêts que les ennemis les plus farouches. Et le coup donné par le frère est plus douloureux que celui donné par l’ennemi. “L’arbre dit a la hache : Tu me fais mal ! Celle-ci lui répondit : Mon manche vient de toi !”. Le mal nous vient de nous c’est pourquoi il nous fait plus mal.La fuite de l’épreuve de mathématiques du baccalauréat est un attentat terroriste au même titre que ceux perpétrés par des explosifs dans des pays que la violence déchire. Pire. Car le nombre des victimes d’un attentat à l’explosif est limité dans l’espace. La fuite frappe le pays dans toute sa géographie et touche tous ses citoyens. La fuite de l’épreuve de mathématiques a secoué pour quelques moments le pays. Pour peu les choses allaient prendre des tournures de soulèvements et d’émeutes. En conséquence, les responsables de la fuite de l’épreuve de mathématiques devront être démasqués et dire pour le compte de qui ils ont agi.Zaid tayeb

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz