La célébration de l’Aid Al Mawlid, une tradition séculaire ancrée dans les habitudes des Marrakchis

20826 مشاهدة

Oujda Portail: Oujda 3 Février 2012, – La ville de Marrakech comme à l’accoutumée s’apprête à célébrer dans un climat de piété et de spiritualité, à l’instar des autres villes du royaume, la fête de Aïd Al Mawilid Nabaoui.

La célébration de cette fête religieuse si chère à tous les Marocains est profondément ancrée dans les traditions ancestrales de la ville de Marrakech: la Cité des sept Saints.

Ces traditions constituant au fil des siècles un authentique patrimoine culturel et spirituel se distinguent et s’animent d’un quartier à un autre pour voir défiler durant les journées les processions religieuses à travers les mausolées des Sept patrons de la cité ocre et se succéder les veillées pour les psalmodies du Saint Coran.

Les “Mawloudiates” sont également un climat spirituel qui gagne et imprègne Marrakech et ses maisons animant ses habitants. Les Mawloudiates sont aussi une célébration lumineuse dans les mosquées et sanctuaires appelant au recueillement, à l’écoute du Madih et Samâa et au ressourcement à partir de la Souna du prophète.

Dans des mausolées des sept Saints, comme “Moul Laksour” et “Sidi Bel Abbès” des actions caritatives sont lancées notamment des campagnes de circoncision, au profit des enfants socialement défavorisés.

Cet air de fête religieuse et spirituelle est aussi convivial incitant les familles à se retrouver, à se réunir et resserer les liens afin de donner l’exemple aux générations montantes.

La célébration de la naissance du prophète se caractérise également par la préparation de mets spécifiques comme “Lâassida”, un plat préparé à base de semoule, de beurre et de miel pour le matin et le couscous de légumes et de la viande séchée pour le dîner.

Les débuts de la célébration de l’Aid Al Mawlid au Maroc remontent à la moitié du 7ème siècle de l’Hégire ,a indiqué à la MAP, M. Mohamed Etouki, chercheur et spécialiste dans les sciences théologiques (fikh).

La commémoration de cet événement religieux phare a connu un rayonnement sans précédent, sous le règne des Mérinides et des Ouatassides, a-t-il ajouté précisant qu’à cette époque ce sont les Sultans, eux-mêmes, qui avaient l’habitude de présider personnellement les festivités d’Al Mawlid dans la nuit du 12 Rabii I.

Le Sultan Abou Yacoub Youssef El Marini avait donné ses ordres pour célébrer la veille de l’Aid Al Mawlid et de hisser cet événement au rang des fêtes officielles et ce, à l’instar de la fête du Sacrifice ou encre d’Al Fitr (rupture du jeûne), a-t-il rappelé.

Selon ce spécialiste, la mémoire collective de Marrakech a été intimement liée à cette manifestation dans la mesure où durant la période du Protectorat, cet événement religieux a été exploité à des fins purement nationalistes et à une mobilisation des citoyens pour le recouvrement de l’indépendance du Royaume.

La célébration de l'Aid Al Mawlid, une tradition séculaire ancrée dans les habitudes des Marrakchis
La célébration de l'Aid Al Mawlid, une tradition séculaire ancrée dans les habitudes des Marrakchis

Par (MAP).

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz