Interview de Rachid Beddaoui * par Lakoom-info Le fellah marocain «défenseur du Trône» reste fidèle au «PAM»

31349 مشاهدة
Lakoom-info: Quelle lecture analytique et politique peut résumer les résultats des élections communales du 12 juin dernier ?

Rachid Beddaoui: Le 12 juin 2009 des élections communales, renouvelant les conseils municipaux ruraux et urbains, ont eu lieu au Maroc. Ces élections sont les neuvièmes du genre depuis l’indépendance. Selon les chiffres officiels, plus de 52.4 % des treize millions des marocains inscrits sur les listes électorales se sont rendus aux urnes. Après une campagne électorale faiblement animée, le ministre de l’intérieur, M. Chakib Benmoussa a annoncé officiellement, lors d’un point de presse samedi 13 juin en fin d’après-midi à Rabat, les résultats définitives des communales 2009 en proclamant la victoire du PAM parti Authenticité et Modernité qui a remporté ces élections avec 6015 sièges, soit 21,7pc, il est suivi du Parti de l’Istiqlal/PI avec 5292 sièges (19 pc), le Rassemblement national des indépendants/RNI (4112 sièges -14,8pc), l’Union Socialiste des Forces Populaires/USFP (3226 sièges – 11,6 pc), du Mouvement populaire/MP (2213 sièges – 8 pc), du Parti de la Justice et du Développement/PJD (1513 sièges – 5,4 pc).

Nous observons que le Parti de la Justice et du Développement « PJD », qui a présenté 8870 candidatures, a obtenu la sixième place, selon les résultats définitifs, sachant que le parti a choisi de couvrir seulement le tiers des circonscriptions électorales. Le PJD a conservé sa place dans les villes dans lesquelles il avait réalisé de bons résultats lors des échéances communales de 2003.

J’estime que le PAM, créé par Fouad Ali El Himma, ancien secrétaire d’Etat à l’Intérieur, cherche à asseoir sa popularité face à un gouvernement jugé faible et impopulaire.

Lakoom-info: est ce ces résultats traduisent la montée en puissance du P.A.M ou elles reflètent plutôt une faiblesse chez d’autres partis, notamment les partis politique de droite ?

Rachid Beddaoui: Le succès du Parti authenticité et modernité (PAM) s’explique fondamentalement par la forte participation des électeurs dans les zones rurales où la présence de notables influence d’avantage le vote. Le décalage de participation entre la ville et la campagne s’explique par le contrôle social, moins présent dans les villes, qui incite les électeurs ruraux à se déplacer vers les urnes. Cependant, le fellah marocain «défenseur du Trône» reste fidèle au (PAM).

Le monde rural où le PAM a gagné plusieurs postes était pendant plusieurs années un réservoir utilisé par l’Etat pour diriger la carte électorale dans un sens déterminé. Cependant, ce parti a échoué à pénétrer les grandes villes et a polarisé une élite politique qui serait prête à faire réussir un projet clair de la société marocaine, lucide, cohérent et courageux, dont l’objectif premier est de remettre sur pied les fondements de notre société et de notre dignité dont la condition première est le système d’enseignement.

Devant cette victoire électorale, le PAM est aujourd’hui confronté à deux défis majeurs, qui, faute d’être relevés à la fois, à temps et de façon appropriée, vont compromettre durablement le développement de ce parti, le premier est lié à sa capacité de mettre en place des politiques locales intégrées en faveur des citoyens notamment les plus diminués ensuite sa capacité de transformer lesdits notables à des acteurs politiques actifs.

Lakoom-info : peut-on envisager que ces résultats vont précipiter un remaniement ministériel ?

Rachid Beddaoui : Je ne pense pas puisque c’est Le Roi qui nomme le Premier ministre et sur sa proposition, le Roi nomme les autres membres du Gouvernement et il peut mettre fin à leurs fonctions également Il met fin aux fonctions du Gouvernement, soit à son initiative, soit du fait de la démission du Gouvernement.

*Chercheur universitaire en Relations Euro-méditerranéennes et sciences Politiques et président du Forum de la Jeunesse Rurale

Interview de Rachid Beddaoui * par Lakoom-info  Le fellah marocain «défenseur du Trône» reste fidèle au «PAM»
Interview de Rachid Beddaoui * par Lakoom-info Le fellah marocain «défenseur du Trône» reste fidèle au «PAM»

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.