FKIH BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu

344293 مشاهدة

Une journée d’étude consacrée à l’évaluation d’un projet qui a duré pendant huit ans a été organisée à la ville de Fkih Ben Salah, mardi 03 Décembre 2013. Ce projet de recherche pour le développement est initié par l’INRA, l’Office régional de mise en valeur du Tadla, en collaboration avec ICARDA (Centre international de recherche agronomique dans les zones arides et semi arides).

« C’est une journée consacrée à l’évaluation d’un projet qui a duré pendant huit ans. Un projet de recherche pour le développement initié par l’INRA, l’Office régional de mise en valeur du Tadla, en collaboration avec ICARDA (Centre international de recherche agronomique dans les zones arides et semi arides). Le projet s’assigne pour objectif une meilleure valorisation de l’utilisation de l’eau d’irrigation, de l’économiser mais aussi de produire. (C’est-à-dire augmenter la productivité de l’eau). Au début, on a travaillé avec des agriculteurs sur des techniques séparées. Et lors de la deuxième phase, on a essayé d’établir un paquet technologique dans le but de voir comment aider les agriculteurs à augmenter leur productivité et à économiser de l’eau. Les agriculteurs ont utilisé cette technologie parce qu’on a travaillé dans un cadre participatif et ce sont eux qui ont présenté les résultats et montré effectivement qu’on peut, grâce à ces techniques modernes, économiser jusqu’à 1200m3 d’eau /ha et et participer à l’augmentation du rendement. Si seulement 20% des agriculteurs utilisent les techniques précitées, on aura économiser 11Mm3 d’eau qu’en peut utiliser pour les cultures d’été. Notre objectif est de sensibiliser le plus grand nombre d’agriculteurs à l’utilisation de ces techniques modernes et pourquoi pas les réaliser sur tout le plan national. Nous savons que l’agriculteur n’acceptera jamais d’économiser l’eau et de ne pas produire. On voudrait aussi lancer un appel aux politiques qui sont tenues de sensibiliser tous les agriculteurs à l’utilisation de ce paquet technologique. » a déclaré Dr Mohamed Karrou ,spécialiste dans la gestion de l’eau et de la sécheresse au Centre international de la Recherche agricole dans les zones sèches, lors d’une journée d’étude sur l’optimisation de la gestion des ressources hydriques en agriculture à Fkih Ben Salah , Mardi 03 décembre 2013.

Pour sa part, Dr Bahri Abdeljabbar, Président du centre régional de recherche agronomique du Tadla a mis l’accent sur les objectifs que s’assigne cette journée d’étude en affirmant que : « Aujourd’hui, nous organisons une journée d’étude sur la rationalisation de l’eau d’irrigation Ce projet est à sa deuxième phase. Il est initié par l’Institut national de la recherche agronomique en partenariat avec L’Office régional de la mise en valeur du Tadla et le Centre international ICARDA. Le projet s’assigne pour objectif d’économiser l’eau .. Nous avons remarqué que l’eau est gaspillée à cause du recours aux moyens traditionnels d’irrigation. Lors de la première étape du projet, nous avons travaillé avec 10 agriculteurs de la région. On leur a inculqué comment recourir aux moyens de production modernes comme l’irrigation, , une meilleure utilisation des insecticides au temps opportun…

.D’ailleurs vous avez entendu les déclarations des agriculteurs qui ont bénéficié de ces techniques modernes qui démontrent leur efficacité grâce à l’amélioration de la production et à l’économie de l’eau. Qui plus est, des agriculteurs ont affirmé qu’ils ont réalisé d’énormes progrès dans l’amélioration de leurs productions et dans l’économie de l’eau. De surcroît, nous avons organisé cette journée d’étude pour q’un grand nombre de fellahs en soit au courant. D’après nos expériences, on peut produire plus et économiser jusqu’à 1200m3 d’eau/ha. Nous voudrions que les gens s’attachent à leurs terres dans la mesure où la terre qui produit 70 q n’est nullement celle qui ne produit que 30 q ».

Pour Boughlala Mohamed, Chercheur à L’institut national de la recherche agronomique, à Settat, « Mon rôle dans ce projet est le côté économique. D’abord, il faut procéder à l’évaluation de ce bouquet de techniques. Bien qu’il y ait quelques dépenses, le taux des bénéfices est élevé .Par exemple les dépenses sont évaluées à 12% et le taux des bénéfices est de 34%. Cependant, il ne faut pas perdre de vue les facteurs politiques et organisationnels qu’il faut prendre en considération comme l’accès au crédit, les problèmes de la terre, les moyens matériels des agriculteurs…Il faut un certain accompagnement qui prendra en considération les contraintes précitées. Le paquet des techniques modernes précitées a réalisé des résultats très positifs. »

Et lors de cette journée d’étude, l’un des agriculteurs qui ont bénéficié de l’utilisation de ces techniques modernes ; Abdelhadi Rkioui , a souligné que « Avant le paquet technologique, ma production ne dépassait pas 25 q jusqu’à 30 q par hectare. Maintenant, j’ai atteint 77 q /ha. Nous avons appris beaucoup de choses de cette expérience très positive : on a économisé beaucoup d’eau. En plus, avant, on travaillait anarchiquement. Maintenant tous les travaux se font au temps convenable… »

Notons que les interventions qui ont été faites , lors de cette journée d’étude, ont porté sur l’amélioration de la production du blé et de la productivité de l’eau à travers la dissémination d’un paquet technologique au Tadla ( Boutfirass Mohamed ) , le développement d’un modèle économique d’optimisation de l’eau agricole au niveau d’un tertiaire ( Boughlal Mohaed ) , l’impact des alternatives techniques, institutionnelles et politiques sur la gestion de l’eau agricole ( Laamari Abdelhadi )…Notos que M Mohamed Saaf et M Mohamed Karrou ont procédé à l’animation de cette journée d’étude.

FKIH  BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH  BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH  BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH  BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu
FKIH BEN SALAH: Pour une meilleure optimisation de la gestion de l’or bleu

SAID FRIX

Représentant d’ACFOI au Maroc (Assemblée des citoyens francophones pour les Organisations internationales)

Coordinateur et Interprète au Monde arabe de UNIEM (Union internationale des Médias électroniques)

Membre de UPF (Union internationale des la presse francophone)

0666928051

BENI MELLAL

MAROC

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz