Débat à Oujda sur l’aménagement territorial de la région de l’Oriental

16210 مشاهدة

Initiée par le ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’Espace, en partenariat avec le Conseil régional et la wilaya de l’Oriental, cette rencontre a constitué une occasion pour les décideurs et les acteurs locaux d’échanger, de partager et surtout d’unifier leurs visions de l’aménagement et du développement de l’Oriental dans un cadre de partenariat Etat-Région.

Pour les organisateurs de la rencontre, qui s’est déroulée en présence notamment du wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, du gouverneur de la province de Jerada, du président du conseil régional et du directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’Oriental, le principal objectif est de “définir ensemble l’avenir à long terme de la région de l’Oriental en gagnant en efficacité, en temps et en moyens”.

Outre la présentation de la démarche du Schéma Régional de l’Aménagement du Territoire et les étapes de son lancement, l’assistance a suivi un exposé portant sur l’évaluation du Schéma du développement et de l’aménagement Régional (SDAR).

L’accent a été mis également sur la nouvelle approche du développement rural afin de permettre aux acteurs de la région de préparer et de proposer les projets à soumettre au financement du Fonds du Développement rural (FDR) qui a réservé à la région de l’Oriental un montant de 25 MDH au titre de cette année.

Rappelant la grande importance des provinces de la région orientale du Royaume aux plans géostratégique, historique, humain et environnemental, le secrétaire d’Etat chargé du développement territorial a souligné que le SRAT est un outil efficace de développement territorial et un cadre de référence et de cohérence territoriale pour les différents intervenants et acteurs de la région.

L’élaboration de ce document, conformément aux hautes orientations royales et aux dispositions de la loi 96-47, a pour objectif notamment de constituer une vision de développement cohérente pour la région, en définissant les moyens à adopter pour améliorer son efficacité économique et la qualité de vie de ses habitants, a-t-il dit.

Et de poursuivre que le SRAT constitue un cadre référentiel qui prend en considération les grandes orientations du Schéma National de l’Aménagement du territoire pour les traduire au niveau régional et garantir sa cohérence avec les différents plans de développement et les politiques sectorielles.

La mise en place d’un programme d’action régional intégré, qui intervient après identification des espaces projets, requiert l’implication de l’ensemble des acteurs locaux qui doivent contribuer à l’élaboration de la vision et des orientations stratégiques autour desquelles pourrait se négocier le contenu du contrat Etat/Région, a-t-il relevé.

Notant que Tadla-Azilal est la première région à avoir son SRAT, M. Al Mesbahi a souligné que la politique contractuelle est, en définitive, une opérationnalisation effective du Schéma régional d’aménagement du territoire.

Le secrétaire d’Etat a par ailleurs donné un aperçu sur la nouvelle Stratégie nationale de développement rural (SNDR) qui, a-t-il expliqué, s’inspire des hautes orientations royales et se base sur des référentiels nationaux (schéma national de l’aménagement du territoire, stratégie de développement territorial, stratégie du développement rural 2020,…).

Après avoir rappelé les fondements de cette stratégie qui a été présentée en octobre 2009 au conseil de gouvernement, M. Al Mesbahi a précisé que cette stratégie prône les principes de globalité, de souplesse et d’adaptation dans le cadre d’une approche nouvelle qui prend en considération les exigences du développement des territoires.

Et le secrétaire d’Etat d’ajouter que le Fonds du développement rural est devenu un levier de financement des projets de développement rural intégré et ce, grâce aux efforts déployés par le ministère de l’habitat qui n’emploie que 40 pc du fonds, alors que le reste revient au département de l’agriculture.

Débat à Oujda sur l'aménagement territorial de la région de l'Oriental
Débat à Oujda sur l'aménagement territorial de la région de l'Oriental

Il a souligné dans ce sens que le programme d’investissement au titre de l’année 2009 porte notamment sur la réalisation de projets territoriaux intégrés (promotion des activités génératrices de revenus et création d’emplois stables en milieu rural), alors que le programme-2010 est en cours de finalisation, faisant savoir que le ministère compte organiser, en novembre prochain, le premier forum national sur le développement rural.

Il a tenu de même à rappeler le projet du ministère de l’Habitat relatif à l’aménagement numérique des territoires, qui vise la généralisation de l’accès aux services de communication et la facilitation des conditions d’accès aux technologies de l’information et de la communication par la mise en Âœuvre d’une politique cohérente d’aménagement qui prend en considération les dimensions territoriale, technique, sociale, environnementale, économique et organisationnelle.

Lors des débats, les intervenants ont été unanimes à souligner la nécessité de l’élaboration du SRAT de l’Oriental, à l’instar des 15 autres régions du Royaume.

Débat à Oujda sur l'aménagement territorial de la région de l'Oriental
Débat à Oujda sur l'aménagement territorial de la région de l'Oriental

16/10/2010 09:15.(MAP) Maghreb Arabe Presse

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz