Commémoration à Oujda du 56ème anniversaire du soulèvement du 16 août 1953

12644 مشاهدة
Oujda, 17/08/09- La famille de la résistance dans la région de l’Oriental a célébré, lundi à Oujda, le 56ème anniversaire du soulèvement du 16 août 1953, un important événement qui représente la première étincelle de la Révolution du Roi et du Peuple.Un meeting populaire a été organisé à cette occasion par le Haut Commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’Armée de Libération, en coordination avec la préfecture d’Oujda, au cours duquel les intervenants ont mis en avant la portée et la signification profonde de la célébration de cet anniversaire, et l’indéfectible attachement des habitants de la ville d’Oujda et de sa région au glorieux Trône alaouite.

Ils ont, de même, mis l’accent sur l’héroïsme, le dévouement et les sacrifices consentis par la population de l’Oriental pour mettre en échec les manœuvres des forces de l’occupation, ainsi que sa mobilisation permanente pour la défense des valeurs sacrées et des constantes nationales et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Considéré par les historiens comme l’une des prémisses de la Révolution du Roi et du Peuple que les Marocains célèbrent le 20 août de chaque année, ce soulèvement, gravé en lettres d’or dans les annales de la lutte du peuple marocain pour la défense du territoire national, est intervenu dans un contexte de tension ayant précédé l’exil du regretté Souverain et des membres de la famille royale.

Les Oujdis qui ont pressenti le danger qui planait sur le Roi légitime, ont défié l’appareil répressif de la puissance occupante pour s’engager dans la désobéissance à l’ordre colonial et contre la présence des forces étrangères.

Intervenant lors du meeting, le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, M. Mustapha El Ktiri, a fait remarquer que la journée du 16 août 1953 restera gravée dans la mémoire des générations qui se succèdent et dans le registre de notre histoire qui regorge d’épopées, soulignant qu’il s’agit là d’un événement phare dans le processus de la lutte nationale pour la liberté et l’indépendance.

Ce soulèvement, qui a connu la participation de toutes les couches sociales, est riche en enseignements qu’il convient de transmettre aux générations montantes et futures afin de promouvoir davantage et consacrer les valeurs de nationalisme et de citoyenneté. En effet, les populations des villes d’Oujda, de Berkane et de Tafoughalt ont défié lors de ce soulèvement les balles des forces d’occupation. Plusieurs martyrs sont tombés sur le champ d’honneur et la répression sauvage s’est poursuivie par des arrestations dans les rangs des nationalistes.Rappelant l’ouverture prochainement d’un musée de la résistance à Oujda, M. El Ktiri a saisi cette occasion pour rappeler les réalisations accomplies au profit des anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération et de leurs familles dans différents domaines (couverture médicale, logement social, emploi, …) et les efforts déployés pour l’amélioration des conditions de vie de cette catégorie sociale et ce, conformément aux hautes orientations royales.

Il a par ailleurs exprimé la fierté de la famille de la résistance et de l’armée de libération des avancées et des acquis réalisés par le Royaume sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI et pour la haute sollicitude dont le Souverain entoure la région de l’Oriental.

La famille de la résistance et de l’armée de libération a réitéré de même son soutien à l’initiative marocaine visant à accorder une large autonomie aux provinces du sud, notant que cette initiative offre une solution réaliste à un conflit artificiel qui n’a que trop duré.

M. El Ktiri a rappelé, par la même occasion, l’appel lancé par le Maroc pour l’ouverture des frontières avec l’Algérie dans la perspective de redynamiser les relations bilatérales et de promouvoir l’édification de l’union maghrébine.

Lors de ce meeting, qui s’est déroulé en présence notamment du wali de la région de l’Oriental et gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, M. Mohamed Ibrahimi, et de l’ambassadeur du Maroc à Moscou, M. Abdelkader Lecheheb (fils du résistant Mohamed Lacheheb), et de plusieurs autres personnalités, un hommage a été rendu à des figures de la résistance dans la région et par la distribution d’aides financières à certains membres de la famille de la résistance.

Auparavant, MM. Mustapha El Ktiri et Mohamed Brahimi se sont rendus sur la place “16 août” où ils ont dévoilé une plaque qui donne aux visiteurs un aperçu sur cet événement (soulèvement du 16 août), alors que les noms de certaines figures de la résistance dans la région ont été donnés à des avenues de la ville d’Oujda. Il s’agit des résistants Omar Rifi, Rahmouni Bouaâlam, Mohamed Kahouaji, Mohamed Lecheheb et Mohamed Lghrabti.

Des prières ont été élevées à cette occasion pour le repos de l’âme des martyrs de l’indépendance, à leur tête le père de la nation Feu SM Mohammed V et son compagnon de lutte feu SM Hassan II.

Après Oujda, M. El Ktiri s’est rendu à Berkane où un meeting populaire a été organisé en commémoration du 56ème anniversaire du soulèvement de Tafoughalt (province de Berkane).

Par : MAP

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.