Canada: Entretien avec M. AMEUR en marge de sa visite au Canada

15528 مشاهدة
Lors de sa rencontre avec les membres de la communauté marocaine à Montréal, le 27 septembre dernier, M. Ameur a émis le souhait de voir tous les Marocains groupés en une seule structure fédérative, sans toutefois écarter la possibilité de travailler en partenariat avec toutes les bonnes volontés soient-elles fédérées au sein du CMC ou non. Dans un entretien exclusif, accordé au journal Info Maghreb Canada, M. Ameur a bien voulu nous éclairer sur les objectifs de sa visite à Montréal ainsi que sur certains aspects de la politique de son ministère penserez-vous pas à l’avenir organiser un événement du ministère soit localement soit chaque année dans un pays dont les retombées seraient plus percutantes? Nous sommes au MCRE ouvert à toute proposition sérieuse et ambitieuse qui positionnerait le Marocain résidant à l’étranger par rapport à son pays d’accueil, et qui se baserait sur les moyens d’accompagner son intégration et qui réussirait aussi à renforcer sa contribution à l’essor du Maroc, à son attachement envers la mère-patrie. Nous faisons confiance à nos compétences marocaines à travers le monde et nous savons que dans ce chapitre, nous allons bien travailler. Le Centre culturel marocain de Montréal, un espace ouvert… Le centre culturel marocain de Montréal, verra le jour prochainement. Où en sont les travaux d’aménagement et comment allez-vous en faire un espace pour les Marocains et les non marocains? Les plans d’architecture et les contrats d’aménagement sont finalisés. Les travaux vont commencer incessamment. Nous voulons faire de cet espace un lieu de promotion de la culture marocaine sous tous ses aspects, mais aussi un espace ouvert sur le pays d’accueil. Nous travaillons déjà sur une programmation riche et variée qui va permettre de mieux valoriser notre culture auprès de la jeune génération et de la population locale. L’enjeu est énorme et j’espère que nous serons à la hauteur de la mission qui nous a été confiée; qui consiste à assurer l’enracinement des MRE dans les pays d’accueil sans déracinement par rapport à leur pays d’origine, et ce, en les rendant fiers de leur culture marocaine. Une programmation riche et variée Le ministère a cette année fait des progrès et a pu rendre une bonne feuille quant aux événements organisés, avez-vous établi le plan d’action de l’année prochaine? Comme je viens de le préciser, le ministère a élaboré un programme de manifestations riche et varié au profit des MRE pendant l’été 2009. Ces manifestations ont été marquées par une forte présence des membres de notre communauté, et notamment les jeunes. Je cite La journée du 10 août qui a connu la participation de plus de 1000 personnes représentant des associations marocaines implantées un peu partout dans le monde. Une première du genre qui a permis de réunir un nombre aussi important d’associations pour discuter des meilleurs moyens pour fédérer les efforts des associations et assurer la pérennité de leurs actions en faveur du développement local au Maroc. Pour la 6e édition du RAID des Marocains du monde organisée cette année sous le thème “10 ans de règne, 10 ans de grands projets ” et qui a connu un franc succès avec la participation d’une centaine de MRE qui ont pu découvrir les grands chantiers lancés par Sa Majesté le Roi Mohamed VI pour le développement du pays et apprécier la beauté et la diversité culturelle de leur pays. À côté de cela, nous avons organisé, en coopération avec le ministère de la Justice, la première journée d’étude sur le Code de la famille et les enjeux de son application dans la communauté marocaine résidant à l’étranger. Ceci pour dire la femme membre de la communauté marocaine résidant à l’étranger demeure parmi nos préoccupations majeures ; en tant que femme mais aussi dans tous les rôles qu’elle occupe dans le quotidien. Des femmes et des magistrats du Maroc et de plusieurs pays qui connaissent une grande présence de la communauté marocaine ont fait le déplacement pour participer aux travaux. Les jeunes font aussi partie de nos priorités et nous avons veillé dans des expériences pilote à faire participer plus de 200 jeunes MRE de différentes provenances aux premières universités d’été organisées à Rabat, à Agadir et à Oujda et dédiées à l’enseignement de la culture marocaine et la langue arabe. La participation à ces activités ont démontré combien sont grandes les désirs et la curiosité des jeunes dans la découverte de leur pays et de ses spécificités culturelles et touristiques. Nous comptons étendre cette expérience dans les prochaines années à l’ensemble de la CMRE et à d’autres villes du Royaume. Des colonies de vacances au profit des enfants marocains d’Algérie ainsi que l’école d’été pour l’apprentissage de la langue arabe aux enfants MRE dans différentes localités du pays ont été des manifestations qui ont suscité l’intérêt de notre communauté. Constatant que les citoyens marocains résidant à l’étranger ont toujours exprimé leurs besoins pour des services améliorés sur les plans administratif, social, culturel et économique, nous avons mis de l’avant l’idée de créer des maisons des MRE afin de leur assurer un service et une communication de proximité dans les différentes régions du Royaume. Nous avons effectivement inauguré deux maisons des MRE; l’une à Beni Mellal et`l’autre à Nador. Ces établissements auront un rôle important à jouer dans l’accueil, l’orientation, l’accompagnement, l’aide, l’assistance et l’écoute directe des Marocains du monde et de leurs familles établies au Maroc. Nous allons dans un avenir proche généraliser cette initiative à tout le territoire national. La participation de 200 MRE à des activités organisées à l’occasion de la Fête du Trône, en plus des rencontres que j’ai eues avec les membres de la communauté marocaine résidant à l’étranger dans 10 villes du Royaume ont été aussi des activités très enrichissantes. Comme vous pourrez le remarquer, le programme était très riche et varié. Nous avons déjà commencé son évaluation pour l’améliorer davantage, l’enrichir et l’orienter vers des activités qui suscitent plus d’intérêt de la part de toutes les catégories de nos concitoyens de l’Étranger. Un plan, des programmes, une infrastructure et des structures à consolider Quels sont les nouveautés et les priorités que le MCMRE s’est donné pour le prochain exercice? L’année prochaine est une année charnière dans la mise en oeuvre de la stratégie 2008- 2012 qui a été élaborée pour défendre les intérêts de nos concitoyens MRE tant au Maroc qu’à l’étranger. Tout d’abord, le programme des Centres Culturels entrera dans sa seconde étape qui verra l’ouverture de trois centres sur les cinq prévus pendant la première phase du programme dont celui de Montréal. Il est prévu également d’entamer la mise en oeuvre du Plan d’urgence d’éducation de la langue arabe dans les pays d’accueil. Ledit plan a été élaboré en concertation avec tous les intervenants au niveau national, mais aussi dans les pays d’accueil de la CMRE. Sur le plan social notre programme consiste à généraliser l’appui aux services sociaux des consulats que nous avons entamé cette année pour accompagner les groupes vulnérables et leur apporter des services tels les secours d’urgence, le rapatriement des dépouilles des personnes défavorisées, l’assistance juridique et l’appui aux personnes en situation précaire. Nous allons également poursuivre les efforts visant à promouvoir la condition de la femme marocaine à l’étranger. Je voudrais signaler dans ce sens le lancement, avec l’appui de la coopération canadienne, d’un projet visant la conception d’un cadre d’intervention pour l’accompagnement des femmes marocaines immigrées. Le partenariat avec les associations constitue un axe important de notre stratégie d’intervention dans les pays d’accueil de notre communauté et nous comptons beaucoup sur le tissu associatif pour mettre en ouvre tous nos programmes. C’est pour cela qu’un vaste programme sera bientôt lancé pour le renforcement de leur capacité afin d’améliorer la qualité de leur intervention au profit de la CMRE, et ce, en partenariat avec les pays d’accueil. Enfin, nous allons mettre en place un programme pour élargir les accords et conventions bilatéraux avec les pays d’accueil pour sauvegarder les intérêts des MRE. La défense des intérêts des MRE au Maroc et leur mobilisation pour le développement du pays font partie également de nos priorités 2010 et ceci conformément aux hautes instructions royales. C’est ainsi que nous allons mettre en place un Système intégré de gestion des requêtes (SIGR) qui permettra aux MRE de suivre à distance, le traitement de leurs doléances, s’il en est. Et pour assurer un service de proximité en faveur des MRE pendant leur séjour au Maroc, je rappèle que nous allons créer des maisons des MRE dans différentes régions du Royaume. D’autres initiatives seront entamées pour mobiliser les compétences et les investissements des Marocains du Monde notamment le programme FINCOME, nouvelle version, le programme d’appui aux initiatives locales de développement, le programme d’appui aux investissements des MRE . Comme je l’ai précisé, nous comptons beaucoup sur le tissu associatif des Marocains de l’étranger dans l’exécution de nos programmes dans les pays d’accueil et pour cela nous avons besoin d’associations fortes, crédibles et représentatives. Je crois que le congrès des Marocains du Canada est en bonne voie et nous sommes disposés à l’épauler dans cette première phase de construction s’il nous en fait la demande pour faire partie de notre programme de renforcement des capacités des associations. Le Congrès des marocains du Canada, un souhait, pas une exigence Le congrès des Marocains du Canada (CMC) est en train de prendre forme… Comment à votre avis rendre ce congrès efficace et stratégique pour le Maroc et les Marocains du Canada? La création du CMC vient couronner les travaux des membres du Groupe de travail de Canadiens d’origine marocaine qui s’est donné pour mandat, en novembre 2008, d’examiner la faisabilité d’une structure organisationnelle des Marocains établis au Canada. L’objet de ce travail fut de doter la communauté marocaine du canada d’une nouvelle structure organisationnelle qui vise à fédérer les actions et à défendre les intérêts des membres de cette communauté, aussi bien dans leur pays d’accueil, le Canada, que dans leur pays d’origine. Cette institution veillera à la promotion des valeurs de tolérance, de démocratie et de transparence, ainsi que des principes d’échange, d’écoute, de dialogue et de communication entre tous les acteurs associatifs, toutes confessions confondues. Comme je l’ai souligné plus tôt sur l’enracinement sans déracinement, justement ce congrès permettra à la communauté marocaine établie au Canada de confronter, de manière efficace, les défis d’une meilleure intégration et les enjeux imposés aux niveaux économique, social et culturel, ce qui épouse par excellence notre principe quant à la création du centre culturel marocain de Montréal. Nous sommes très optimistes, et je remercie tous les membres qui ont travaillé sur ce dossier pour les efforts consentis avec dévouement et je reste à leur disposition pour les soutenir pour le bien de notre communauté marocaine au Canada. sauvegarder les intérêts des MRE. La défense des intérêts des MRE au Maroc et leur mobilisation pour le développement du pays font partie également de nos priorités 2010 et ceci conformément aux hautes instructions royales. C’est ainsi que nous allons mettre en place un Système intégré de gestion des requêtes (SIGR) qui permettra aux MRE de suivre à distance, le traitement de leurs doléances, s’il en est. Et pour assurer un service de proximité en faveur des MRE pendant leur séjour au Maroc, je rappèle que nous allons créer des maisons des MRE dans différentes régions du Royaume. D’autres initiatives seront entamées pour mobiliser les compétences et les investissements des Marocains du Monde notamment le programme FINCOME, nouvelle version, le programme d’appui aux initiatives locales de développement, le programme d’appui aux investissements des MRE . Comme je l’ai précisé, nous comptons beaucoup sur le tissu associatif des Marocains de l’étranger dans l’exécution de nos programmes dans les pays d’accueil et pour cela nous avons besoin d’associations fortes, crédibles et représentatives. Je crois que le congrès des Marocains du Canada est en bonne voie et nous sommes disposés à l’épauler dans cette première phase de construction s’il nous en fait la demande pour faire partie de notre programme de renforcement des capacités des associations. Le Congrès des marocains du Canada, un souhait, pas une exigence Le congrès des Marocains du Canada (CMC) est en train de prendre forme… Comment à votre avis rendre ce congrès efficace et stratégique pour le Maroc et les Marocains du Canada? La création du CMC vient couronner les travaux des membres du Groupe de travail de Canadiens d’origine marocaine qui s’est donné pour mandat, en novembre 2008, d’examiner la faisabilité d’une structure organisationnelle des Marocains établis au Canada. L’objet de ce travail fut de doter la communauté marocaine du canada d’une nouvelle structure organisationnelle qui vise à fédérer les actions et à défendre les intérêts des membres de cette communauté, aussi bien dans leur pays d’accueil, le Canada, que dans leur pays d’origine. Cette institution veillera à la promotion des valeurs de tolérance, de démocratie et de transparence, ainsi que des principes d’échange, d’écoute, de dialogue et de communication entre tous les acteurs associatifs, toutes confessions confondues. Comme je l’ai souligné plus tôt sur l’enracinement sans déracinement, justement ce congrès permettra à la communauté marocaine établie au Canada de confronter, de manière efficace, les défis d’une meilleure intégration et les enjeux imposés aux niveaux économique, social et culturel, ce qui épouse par excellence notre principe quant à la création du centre culturel marocain de Montréal. Nous sommes très optimistes, et je remercie tous les membres qui ont travaillé sur ce dossier pour les efforts consentis avec dévouement et je reste à leur disposition pour les soutenir pour le bien de notre communauté marocaine au Canada.

Montréal, le 26/09/09: M. Ameur avec quelques membres du corps diplomatique maghrébin accrédités au Canada lors de l’inauguration du Petit Maghreb
Montréal, le 26/09/09: M. Ameur avec quelques membres du corps diplomatique maghrébin accrédités au Canada lors de l’inauguration du Petit Maghreb

اترك تعليق

avatar
  Subscribe  
نبّهني عن