Beni Mellal: Pour une gouvernance intégrée dans le domaine de la sécurité

225505 مشاهدة

Une rencontre de sensibilisation et de communication a été organisée, au lycée Moha ou Hamou, à Beni Mellal, au Maroc, jeudi 24 Avril 2014. Des mesures ont été prises par La Préfecture de police de Beni Mellal et l’AREF (Académie Régionale de l’Education et de Formation) de la Région Tadla Azilal pour lutter contre la violence, la drogue, l’agression, le crime informatique…dans les établissements scolaires.

Beni Mellal: Par  SAID  FRIX/ Oujda Portail

Cette rencontre primordiale de sensibilisation est une initiative louable. Il s’agit de la réalisation du partenariat établi entre le Ministère de l’Education nationale, la DGSN et le comité national de prévention contre les accidents de la circulation.

«  Le monde connaît actuellement de grands changements dans divers domaines. Ce qui a eu un impact négatif considérable sur le système des valeurs et les principes humains et moraux. Ce comportement a donné naissance à une  panoplie de phénomènes négatifs comme la violence, la consommation de la drogue …Ainsi, notre devoir est de procéder à la protection de nos  élèves par la prise de moult mesures préventives et proactives. Et c’(est dans ce cadre que l’AREF de Tadla Azilal a pris l’initiative de contrecarrer tout comportement qui menace la santé psychologique et physiologique des apprenants et des cadres pédagogique et enseignant dans la région sans oublier que ce genre de comportement est à l’origine des phénomènes de l’échec et de l’abandon scolaires. » a declaré Le directeur de l’AREF , Abdelmoumen Talib.

Et au sujet des mesures prises dans ce cadre, M Tali a ajouté que «  Plusieurs initiatives ont été concrétisées à ce sujet à savoir l’expansion du réseau des clubs de santé dont le dessein est de mettre l’accent sur l’éducation sanitaire et environnementale et la sensibilisation dans un grand nombre de domaines qui intéressent les jeunes comme l’éducation alimentaire , la prévention des accidents de la circulation, la sécurité routière, la lutte contre la drogue, le crime informatique…Qui plus est , on a crée des cellules d’écoute et d’orientation dans les collèges et les lycées et on a procédé à la nomination d’assistantes sociales pour favoriser le soutien psychologique des élèves vivant dans une situation difficile. On a crée aussi les clubs de citoyenneté et des Droits de l’homme. Une convention de partenariat a été signée entre L’AREF et la commission régionale des Droits de l’Homme dans le but d’encadrer les clubs précités au sein des établissements scolaires. En outre, des caravanes de solidarité ont été organisées dans un grand nombre de communes rurales situées dans des régions enclavées d’Azilal…Et la préfecture de police de Beni Mellal a organisé des rencontres avec les apprenants dans le dessein de lutter contre  la triche aux examens, contre la violence, la drogue… » a souligné M Talib.

Pour Youssef El Bihi, chef  de la cellule de communication à la préfecture de police, «  Cette rencontre entre dans le cadre de la stratégie de sensibilisation et de communication adoptée par la DGSN et qui a commencé à la fin du mois d’octobre 2012. Ainsi, cette stratégie s’assigne pour objectif l’affermissement de la gouvernance intégrée dans le domaine de la sécurité selon une vision commune entre les différents acteurs sociaux concernés. Par conséquent et à l’instar de toutes les préfectures de police du Royaume, celle de Beni Mellal a procédé à la réalisation la deuxième étape de la stratégie précitée à partir de la fin du mois d’octobre 2013 jusqu’à mars 2014. » a affirmé M El Bihi.

Concernant le nombre des rencontres réalisées, celui des établissements scolaires visés et de celui des bénéficiaires, M El Bihi a souligné que «   Cette opération a porté sur trois axes primordiaux à savoir le nombre des établissements scolaires visés, le nombre des rencontres réalisées avec les élèves et le nombre des apprenants qui a bénéficié de ces campagnes de sensibilisation et de communication. Ainsi, et pendant la période précitée, les rencontres ont porté sur 126 établissements scolaires à Beni Mellal, Kasbat Tadla, Fkih Ben Salah, Souk Sebt, Azilal, Demnat. 254 rencontres ont bénéficié à 20651 élèves de l’enseignement public et privé au primaire, au collégial et au qualifiant. En outre, 79%  des établissements du public ont été ciblées au moment où le taux du  secteur privé a été de 21% (67% au niveau du primaire et 33% au collégial et au qualifiant). Au niveau des trois provinces , à savoir Beni Mellal, Azilal et Fkih Ben Salah, le nombre des établissements scolaires visé a été respectivement de 54, 31 et de 41 institutions scolaires.»

Par ailleurs, Mohamed Ayal Chef de la SPPJ a mis en exergue les efforts déployés par son service et la préfecture de police de Tadla Azilal dans la lutte contre la drogue et les stupéfiants et d’ajouter « Les établissements scolaires sont un genre unique de société où fleurit un grand nombre de comportements irréfléchis portant sur la violence l’agression, la drogue, la délinquance, les coups et blessures…entre les apprenants eux-mêmes ou entre les apprenants et le corps enseignant. Plusieurs causes comme l’adolescence, les problèmes sentimentaux… sont à l’origine des délits et  des crimes perpétrés au sein des établissements scolaires. Qui plus est, les temps modernes viennent d’enfanter un autre genre de crime relatif à l’informatique, c’est le crime informatique appelé aussi «  cybercriminalité ». Ainsi, la DGSN a procédé à la formation de cadres de la sûreté nationale orfèvres en la matière pour lutter contre ce type de crimes modernes. Au sujet de la consommation et du commerce des stupéfiants, des drogues ( Chicha, Chemma , Kala , Héroine, cocaine…) dans les établissements scolaires,   la SPPJ ne ménage aucun effort pour éradiquer ce fléau social qui constitue un danger potentiel pour les élèves. » a-t-il affirmé.

Après avoir passé en revue des statistiques portant sur les opérations d’identification d’arrestation…initiées par la SPPJ, M Ayal a ajouté que notre Région est encore à l’abri d’un grand nombre de drogues qui désagrègent les jeunes dans d’autres villes « C’est grâce à un travail de concertation avec les Associations de la société civile, les Associations des parents d’élèves…que nous réaliserons les résultats escomptés » a-t-il souligné.

Au terme de cette rencontre de communication et de sensibilisation, le Directeur de l’AREF de Tadla Azilal, le préfet de police de la Région Tadla Azilal, le Directeur du Lycée Moha ou Hamou et la délégation qui les accompagnent ont procédé à la visite de trois ateliers organisés au lycée moha ou hamou. Le premier a  ciblé les élèves du collégial et du qualifiant et il a été animé par Le Commissaire Nabil Taki chef du service préfectoral  pour la lutte contre les stupéfiants. Le deuxième atelier qui a porté sur la violence scolaire et le crime informatique a été animé par L’officier principal de police Abdelilah Essafaoui, Chef du premeir Arrondissement de police alors que le troisième atelier qui a été organisé autour de la sécurité routière a été animé par l’Officier de paix Rédouane Niazi et Ghizlane Bassou.

Beni Mellal: Pour une gouvernance intégrée dans le domaine de la sécurité
Beni Mellal: Pour une gouvernance intégrée dans le domaine de la sécurité

SAID  FRIX

Représentant de ACFOI au Maroc (Assemblée des Citoyens francophones pour les Organisations internationales).

Coordinateur et interprète au Monde arabe de UNIEM (Union internationale des Médias électroniques)

Membre de UPF (Union internationale de la presse francophone)

Directeur de la Direction du Réseau des Rédacteurs Arabes au Maroc.

212 6  66928051

BENI MELLAL

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz