Beni Mellal: Pour la réalisation d’une politique de proximité durable

317965 مشاهدة

Beni Mellal/ Oujda Portail: Une rencontre de communication a été organisée par la préfecture de police de Beni Mellal avec les Associations de la société civile, le 16 avril 2014, au siège de la préfecture de police, à Beni Mellal. Des mesures sont prises afin d’établir des ponts de communication avec tous les acteurs concernés. L’objectif est de garantir la sécurité des citoyens et de protéger leurs biens.

Par  SAID  FRIX

La réalisation de la politique de proximité que la DGSN a mise au centre des priorités de sa politique sécuritaire publique est l’objectif que s’assigne la rencontre de communication qui a été organisée par la préfecture de police avec les Associations de la société civile, le 16 Avril 2014, au siège de la préfecture de police, à Beni Mellal.

A l’inauguration de cette rencontre, le Chef de la cellule de communication, Youssef El Bihi a mis en exergue la place primordiale qu’occupe l’établissement d’une bonne communication entre la préfecture de police et les différents acteurs de la société civile dans le dessein de participer à la concrétisation des politiques sécuritaires modernes. « Au nom du Préfet de police, Mohamed Ouhachi, je rends un vibrant hommage à tous les participants à cette rencontre. Ecouter les doléances des citoyens, instaurer des ponts de communication avec la société civile locale et régionale dans le but de garantir leur sécurité et protéger leurs biens, concrétiser la politique de proximité…tels sont les nobles objectifs que s’assigne cette rencontre. »

S’agissant des efforts initiés par les services de la préfecture de police de Beni Mellal  en vue d’affermir les liens de communication avec la société civile…M El Bihi a ajouté que « 1959 rencontres avec différents acteurs sociaux touristiques, pédagogiques, professionnels… ont été réalisées de 2013 jusqu’à mars 2014 à Beni Mellal, Ksbat Tadla, Fkih Ben Salah ; Souk Sebt, Azilal, Damnat…Notons que 1481 rencontres ont été concrétisées à la ville de  Beni Mellal seule pendant la période précitée. »

Qui plus est, d’autres efforts considérables, toujours selon l’intervention de M El Bihi, ont été déployés au niveau des établissements scolaires. Des mesures proactives ont été prises en coordination avec l’AREF (Académie d’Education et de Formation) de Tadla Azilal. Des campagnes de sensibilisation et de communication ont été organisées avec les apprenants et le corps enseignant et administratif « Du mois d’octobre 2012 au 31 mars 2014, 252 rencontres ont porté sur 121 institutions scolaires. Ainsi, 20403 élèves du primaire, du collégial et du qualifiant ont bénéficié des campagnes de sensibilisation précitées » a souligné M El Bihi.

Enfin M El Bihi a affirmé que dans le cadre de la lutte contre les crimes, 15858 personnes ont été présentées devant la justice en 2013 et 4186 ont comparu devant la justice au cours des trois premiers mois de l’année 2013.

Par ailleurs, Le Contrôleur général, Chef district de Beni Mellal, Mohamed Zouiter, a mis l’accent sur le rôle fort important que joue l’établissement d’une communication durable avec les différentes composantes de la société civile « Nous voudrions bien que tous les acteurs concernés concrétisent un travail de concertation dans le dessein de garantir la sécurité des citoyens et la protection de leurs biens. En outre, la réalisation d’une politique de proximité est notre but primordial conformément aux instructions royales et à la nouvelle politique sécuritaire initiée par la DGSN. ».

Pour Le Commissaire divisionnaire, Saad El Idrissi, Chef du Service préfectoral des Renseignements généraux (RG),  et après avoir parlé du phénomène étrange de « tcharmil »  qui est apparu dernièrement dans des sites électroniques, à Facebook…. et des photos portant sur des jeunes brandissant des sabres …, il a ajouté qu’une bonne communication entre tous les acteurs concernés est la condition sine qua non pour mettre fin à toute violence quelle qu’elle soit. Un travail de concertation avec la société civile est de mise… »

Qui plus est, l’intervention du Chef du SPPJ, M Ayal a porté sur les efforts déployés pour lutter contre la violence, la drogue, l’agression…dans la Région. «  Sur le plan urbain et rural, un grand nombre de personnes ont été arrêtées  et traduits en justice surtout pour la fabrication et la vente de « l’eau de vie »… Ainsi, tout le corps de la sûreté nationale se mobilise chaque minute pour être au niveau des aspirations des citoyens… ».

En outre, Le Colonel de police, Chef du corps urbain,Khalid Fihri a mis l’accent sur les services de la communication qui établissent des rapports de communication 24h/24h pour répondre aux doléances de tous les citoyens. M Fihri a ajouté que les acteurs de la société civile sont sollicités à participer à ce projet de grande envergure et à cette stratégie qui s’assigne pour objectif de protéger les citoyens et leurs biens.

Lors des interventions des membres des différentes associations de la société civile, l’accent a été mis principalement sur le rôle joué par le corps de la sûreté nationale dans la lutte contre la violence, le crime, l’agression…Et sur le rôle incontestable que les acteurs de la société civile sont tenus de jouer pour réaliser les résultats escomptés.

Ainsi, personne ne peut nier le sacrifice des éléments de la sûreté nationale et l’importance de cette nouvelle stratégie sécuritaire qui met le citoyen au centre de ses priorités. Cependant, nous souhaitons que cette initiative soit durable afin de porter ses fruits dans la mesure où les sociétés ne cessent de se métamorphoser au gré des événements. Ainsi, un vrai diagnostic est de mise. Un travail de concertation entre les acteurs concernés doit voir le jour. Qui plus est, des commissions (de suivi…) doivent être créées pour que chacun assume sa responsabilité dans les meilleures conditions. Notons aussi que la violence se métamorphose à cause des événements qui affectent la société. Aussi, est-il obligatoire d’être toujours sur le qui-vive, d’être à l’écoute du citoyen qui est lui-même tenu de participer à la réalisation de la stratégie visant le renforcement de sa sécurité et la protection de ses biens. Par conséquent, il serait préférable d’élaborer une vraie stratégie commune qui sera le fruit d’un diagnostic participatif. La société civile y jouera, certes, un rôle de premier choix.

Ainsi, nous rendons un vibrant hommage aux efforts louables déployés par tous les éléments de la sûreté nationale  à la Région Tadla Azilal pour leur travail acharné et leur abnégation.

Ont participé à cette rencontre de communication et de sensibilisation, des cadres de la sûreté nationale relevant de la préfecture de police de Beni Mellal, les Chefs d’Arrondissements de police, les présidents et des membres des Associations de la société civile, les journalistes …

Beni Mellal:  Pour la réalisation d’une politique de proximité durable
Beni Mellal: Pour la réalisation d’une politique de proximité durable

SAID  FRIX

BENI MELLAL

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz