Beni Mellal: Entretien avec Dr Ahmed Oudich, Directeur régional de la Santé, Tadla Azilal

361518 مشاهدة

En marge de l’organisation d’une session de formation du 26 au 29 Mai 2014, au profit de 118 sages femmes exerçant au niveau des maisons d’accouchement et des maternités hospitalières relevant de la région Tadla Azilal.

Dans cet entretien, Dr Oudich met l’accent sur les objectifs que s’assigne l’organisation de la session de formation organisée du 26 au 29 Mai 2014 au profit de 118 sages femmes relevant de la Région Tadla Azilal.

SAID FRIX : Qu’est-ce que vous avez organisé du 26 au 29 Mai 2014 ?

Dr Ahmed OUDICH : En étroite collaboration avec l’Association ALHAYAT «  Chaînes de vie » la Direction régionale de la Santé de Tadla Azilal a organisé du 26 au 29 Mai 2014, une session de formation au profit de 118 sages femmes exerçant au niveau des maisons d’accouchement et des maternités hospitalières relevant de la région Tadla Azilal. On a organisé deux sessions de formation. 59 sages femmes sont formées pendant deux jours et 59 autres lors de la deuxième session.

Quels sont les objectifs de cette session de formation ?

Il s’agit, e premier lieu d’assurer un recyclage à ces sages femmes, de les doter de nouvelles techniques de prise en charge du nouveau né. Car  grâce à ces dernières, on peut sauver jusqu’à 75% des nouveaux nés qui peuvent décéder. Ainsi, on est dans l’obligation d’organiser des sessions de recyclage au profit des personnes de santé qui travaillent dans le domaine, à savoir les sages femmes et les médecins généralistes. Notre objectif aussi est d’améliorer l’indicateur du décès néonatal à la région Tadla Azilal. Qui plus est, on a l’appui d’une Association Américaine « LDC CHARTIERS » et l’Association « Alhayat » qui nous  ont doté de Kits, de recommandations et de bonnes pratiques en réanimation cardio-pulmonaire.

Disposez –vous d’une stratégie régionale à ce sujet ?

D’abord, nous travaillons dans le cadre de la stratégie ministérielle (2012/2016) qui s’assigne pour objectif la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infanto juvénile. La session de formation qu’on vient d’organiser vise donc la sensibilisation des sages femmes de Tadla Azilal sur l’importance primordiale qu’elles doivent accorder aux actes de la chaîne de vie, en l’occurrence, l’hygiène, la chaleur, la respiration et l’allaitement maternel qui permettent davantage d’éviter ( et/ ou) de minimiser les risques de la mortalité infanto juvénile de 75%.

 ( Notons que Dr Ahmed Oudich, Directeur régional de la Santé de la Région Tadla-Azilal est marié et père de deux enfants.Il a un doctorat en médecine, un diplôme  de santé publique de l’école de santé publique de Grenade (Espagne) et un  master spécialisé  en ménagement public de l’ISCAE (Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises) de Rabat.)

Propos recueillis par SAID FRIX

BENI MELLAL

Beni Mellal: Entretien avec Dr Ahmed Oudich, Directeur régional de la Santé, Tadla Azilal
Beni Mellal: Entretien avec Dr Ahmed Oudich, Directeur régional de la Santé, Tadla Azilal

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz