Assises de coopération de l’Oriental 17 et 18 Février à Oujda

11999 مشاهدة

Le territoire de l’Oriental fort de ses potentialités, qui est en pleine mutation, connaît une vraie dynamique de développement avec des projets structurants et dont le discours de SM le Roi Mohammed VI a défini les contours en mars 2003.

Assises de coopération de l’Oriental 17 et 18 Février à Oujda
Assises de coopération de l’Oriental 17 et 18 Février à Oujda

Toutefois, ce descriptif n’occulte pas d’importantes problématiques auxquelles doit faire face le territoire de l’Oriental en terme d’environnement, de développement de l’activité économique, de développement humain, substance même de l’Initiative Nationale de Développement Humain (INDH) qui est dispositif de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale.C’est dans cette optique que nous avons initié la construction d’une vision concertée avec tous les acteurs de la région, vision qui se décline en une vraie stratégie de développement de la Région, capitalisant sur les grands chantiers qu’elle connait, identifiant les secteurs porteurs et les actions à mener. L’objectif est aussi bien de la doter d’une feuille de route que d’accroître pour la Région sa capacité à maîtriser son développement.C’est dans la mise en place de cette stratégie et notamment dans l’accompagnement du développement de notre territoire que nous voulons que les ressources de ces coopérations décentralisées aient un vrai apport.Plusieurs collectivités de l’Oriental mènent des partenariats dans le cadre de la coopération décentralisée avec des collectivités françaises, belges, … Il s’agit notamment : Région de l’Oriental/Région Champagne Ardenne, Région de l’Oriental/Région de Tombouctou, Figuig/Seine St Denis, Oujda/Aix en Provence, Oujda/ Lille, Oujda/Molenbeek, Jerada/Forest, Saidia/Aulnay sous bois, Ahfir/ Hérouville saint Clair, Nador/Malines, Berkane/Saint Gille, …Il est vrai que pour pallier à certaines insuffisances dans la pratique de ces partenariats et la concertation entre eux, certains correctifs ont été apportés notamment en accompagnant une dynamique de mise en œuvre du réseau de ces coopérations et dont l’aboutissement a été la signature d’une charte communes entre les collectivités partenaires françaises et celles de l’Oriental.Par ailleurs, dans ces partenariats existants, le fait marquant est la quasi absence de la coopération Sud / Sud combien vitale et prometteuse. De réelles opportunités existent mais sont mal ou pas utilisées, particulièrement avec les collectivités de l’Afrique subsaharienne.En prenant en compte toutes ces considérations, il nous a semblé opportun d’organiser les assises de la coopération décentralisée de l’Oriental, qui ambitionnent d’être un moment de capitalisation des acquis des partenariats qui ont été réalisés, de consolider la plateforme de concertation déjà existante, de rechercher les meilleures formes de partenariat visant à accroître l’impact sur le développement local en mutualisant les moyens tant financiers, qu’humains et matériels, en concluant si nécessaire des conventions de mise en œuvre des projets et de contribuer à construire un dialogue sincère et pérenne entre les différents acteurs du développement du Sud, du Nord et du Sud/Sud.Ainsi la première édition, qui se tiendra à Oujda le 17 et 18 Février 2011 et se déroulera en quatre temps :1. Présentation de la stratégie de Développement de la Région de l’Oriental2. Acquis et réalisations de la coopération avec l’Oriental3. Perspectives de la coopération, nouvelles coopérations, coopérations multi partenariales,4. Séance Restitution des travaux et conclusionssource / www.assisescooperationsoriental.com

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz