AREF Oujda : L’investissement dans l’enseignement privé au Maroc, des avancées et des attentes

28286 مشاهدة

Oujda, 25/12/10- “La promotion de l’investissement dans l’enseignement scolaire privé” est le thème du forum régional organisé, vendredi à Oujda, à l’initiative de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de l’Oriental et au cours duquel l’accent a été mis sur les avancées réalisées dans ce secteur et les perspectives d’avenir.

Le nombre des élèves inscrits dans les établissements scolaires privés au niveau national est passé de 224.575 (enseignement primaire, collégial et qualifiant) pendant l’année scolaire 2000-2001 à 547. 882 en 2009-2010, soit 9,2 pc de l’ensemble des élèves inscrits dans l’enseignement public, ont précisé les intervenants lors de cette rencontre.

Notant que les établissements privés accrédités ont été au nombre de 2.798 durant l’année scolaire 2008-2009, ils ont déploré la faible une répartition géographique inéquitable de ses établissements, qui sont concentrés sur l’axe sur l’axe Kénitra-Casablanca (39,14 pc), accentuée par une absence quasi-totale en milieu rural.

Au niveau de la région de l’Oriental, le nombre des établissements de l’enseignement scolaire privé est passé de 64 (9300 élèves) en 2003-2004 à 156 en 2010-2011 (23.894 inscrits), enregistrant ainsi une évolution annuelle de l’ordre de 13,3 pc avec une forte concentration au niveau de la délégation de Oujda-Angad (55 pc).

Les élèves ayant opté pour le privé, dont 20.381 dans le primaire, représentent 6,31 pc du nombre total des élèves de la région, selon des données de l’AREF.

Les intervenants ont saisi cette occasion pour mettre l’accent sur les contraintes et les obstacles qui freinent le développement de l’enseignement privé au niveau national et pour exposer les mesures incitatives prises par le ministère de tutelle et les départements ministériels concernés pour booster l’évolution de ce secteur, aux plans quantitatif et qualitatif, et instaurer un véritable partenariat entre les secteurs public et privé.

Prenant la parole, le directeur de la promotion de l’enseignement scolaire privé au ministère de l’Education nationale a fait savoir que ce forum est la première étape d’une série de rencontres qui seront organisées autour du même thème dans les différentes régions du Royaume.

“Nous avons l’intention de définir un modèle de qualité pour cet enseignement qui évolue d’une manière très soutenu depuis déjà dix ans avec un taux de progression annuelle qui avoisine les 14 ou 16 pc”, a-t-il souligné, affirmant qu’il est “grand temps maintenant de procéder à la régulation auprès de ces opérateurs et ce, dans le cadre de contrats et de partenariats conclus avec l’Etat”.

De son côté, le directeur de l’Aref de l’Oriental, M. Mohamed Abou Damir, a fat remarquer que cette rencontre de concertation consacre l’approche participative prônée par le programme d’urgence qui accorde une grande importance à la mise à niveau et à la promotion de l’enseignement privé.

Et d’ajouter que le plan d’action annuel et le programme à moyen terme de l’académie de l’Oriental visent l’encouragement de l’investissement dans ce secteur et son encadrement, jugeant important l’implication des différentes parties pour le renforcement de la place de l’enseignement privé dans le système éducatif et la réussite du programme d’urgence, conformément aux hautes orientations royales.

Les interventions faites lors de ce forum ont porté sur “les opportunités offertes en matière d’investissement dans l’enseignement scolaire privé”, “l’enseignement privé dans la région de l’Oriental : bilan et perspectives”, “le programme d’urgence et la promotion de l’enseignement privé” et “les facteurs sociodémographiques et leurs impacts sur l’enseignement privé dans l’Oriental”.

Les participants ont traité également de la contribution de centre régional d’investissement et de l’agence urbaine pour encourager ce secteur dans l’Oriental, de la complémentarité entre le public et le privé, des facilités fiscales dont bénéficient l’enseignement privé, et de la couverture médicale aux profits es employés de ce secteur.

Oujda : L'investissement dans l'enseignement privé au Maroc: des avancées et des attentes
Oujda : L'investissement dans l'enseignement privé au Maroc: des avancées et des attentes

Oujda Portail :: MAP

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz