A mon ami l’homosexuel/Oujda: Mohamed ES SBAI

42007 مشاهدة

Certains intellectuels de chez nous ont trouvé le chemin le plus court vers la célébrité: il suffit de déclarer devant la presse française qu’on est homosexuel musulman, persécuté par “les griffes” de l’islamisme! Cette perversion sexuelle, aux dires de Freud, devient le cheval de Troie pour tous ceux qui veulent se propulser vers la gloire et se faire une place en Occident. Samir Bargachi est venu au Maroc, soi-disant, défendre les libertés individuelles et “libérer” nos homosexuels persécutés par le pouvoir et par les “terroristes”. Cette nouvelle star, escortée par l’ambassadeur espagnol, imaginait que toute la société civile allait l’accueillir chaleureusement tel un Nelson Mandela ou un Charles de Gaulle! Or, tous les Marocains ont su éventer la mèche de cette bombe à retardement, made in les coulisses des ennemis de notre unité territoriale. Juste après cette tempête médiatique, et sur la même voie, voici un autre jeune qui se flatte d’être “le premier écrivain marocain homosexuel”. Il s’appelle Abdallah Taïa et il illustre parfaitement le phénomène de la prostitution intellectuelle. Dans cet article, je m’intéresserai surtout à ses déclarations à la presse, c’est-à-dire à Taïa l’homme, non l’écrivain. Ses romans, s’ils ont une valeur esthétique, ils seraient appréciés par le lecteur et valorisés par la critique littéraire.

Qui est Abdallah Taia?

Originaire de Salé, où il est né en 1973, Abdellah Taïa a grandi dans un quartier populaire entre Salé et Rabat où son père est employé dans une bibliothèque, mais sa mère M’Barka, ne sait ni lire ni écrire. Abdellah Taïa se revendique gay (homosexuel) et le déclare là où il débarque. Il vit en France depuis 1999. Il écrit en français. Il a été invité par 2M puis par la revue Telquel à laquelle il révèle son exploit: “je suis le premier écrivain marocain homosexuel”! Dans ses livres à caractère autobiographique, il parle ouvertement de son homosexualité passive, de ses chutes, et même de son rapport incestueux avec son grand frère!! Il a été choisi par cette revue parmi les 50 qui feront le Maroc de demain!!

“Lettres à un jeune marocain”!

Abdallah Taïa écrit un livre qu’il intitule “Lettres à un jeune marocain”. C’est un recueil de lettres écrites par des intellectuels marocains vivant en France et qui tendent de prodiguer des conseils et des orientations à la jeunesse marocaine. Or, l’auteur sait très bien que les jeunes marocains ne liront pas ses lettres. D’abord la plupart sont très faibles en français; ensuite, l’homosexuel dans l’imaginaire collectif des marocains est un être malade qui doit d’abord se faire soigner. Il faudrait être fou pour croire qu’il peut rêver un jour représenter la jeunesse marocaine ou parler en son nom. Donc, le lectorat visé par l’auteur et ses Mécènes est d’abord le peuple français, qui s’imagine les marocains comme une bande de frustrés et de charmeurs de serpents à Jamae Lafna!!Le jeune marocain comprend les lettres des vrais intellectuels qui lui parlent sa langue, qui lui apprennent le sens de la vraie liberté, qui lui donnent l’exemple de la résistance contre l’injustice sociale, contre l’analphabétisme, contre le chômage et contre le sous développement. Le changement ne vient jamais de l’extérieur du pays mon ami. Tu as beau essayer de plaire à cet Occident en insultant ton pays et en fustigeant ses traditions “sclérosées”, tu resteras toujours un “beur”, un importun; même leurs associations gays ne voudront pas de toi! Tu te réfugies en Europe pour injurier ton pays d’origine et renier ton identité nationale. Non seulement tu acceptes de servir l’agenda du nouveau colonialisme, mais tu te prends pour le libérateur de tous les jeunes marocains!

Le nouveau libérateur de la jeunesse marocaine!!

Dans une vidéo enregistrée le dimanche 20 décembre 2009 à Paris, et publiée sur You Tube, l’écrivain marocain Abdellah Taïa répond, dit-on, aux questions des étudiants de l’Institut des Hautes Etudes de Management de Rabat. Il affirme ceci:“Nous devons initier le changement au Maroc… Ce changement ne vient pas de nos parents, du pouvoir mais de nous”, “la bénédiction de ma mère ne m’intéresse pas”,“il faut avoir l’audace de s’élancer”, ” il faut remettre en question même l’Islam”“il faut sauver la jeunesse marocaine”, “je comprends le désespoir où vivent les jeunes marocains”, “l’éducation qu’on reçoit ne nous aide pas à être nous-mêmes”“il faut couper avec ces traditions sclérosantes qui sont, soi-disant, notre identité”, “il faut oser poser des questions aux intellectuels qui dorment, qui ne font pas leur rôle”.Il affirme ceci dans une autre interview: “on a attendu la mort de Hassan II… on attend toujours…on est tombé dans la malédiction de l’islamisme…on est entre deux feux…”. Quant à son rapport avec l’Islam, il fait des déclarations ambigües comme :”je suis musulman même si je ne le souhaite pas…je suis dans une réinvention de cette religion”. Alors, je me permets de poser cette question à Si Taïa: En donnant plus de liberté aux homosexuels, est –ce qu’on va changer vraiment la société marocaine? Est-ce qu’on va la moderniser du jour au lendemain? Est-ce une priorité? Je me demande de quel changement tu parles?

Au-delà de l’homosexualité

Je l’ai déjà dit dans un article adressé à Bargachi, le président de Kif-Kif. Au Maroc, il y quand même un espace assez large de liberté d’expression. Nous ne vivons pas dans “la peur, la honte et le jugement”, comme le dit Taïa à Telquel. Seulement, il y a des lois à respecter comme dans tous les autres pays. Le code pénal punit l’homosexualité publique de 6 mois jusqu’à 3 ans de prison, mais les autorités sont très clémentes à ce sujet. Les libertés individuelles intimes sont garanties à tout le monde. Le danger, c’est l’instrumentalisation politique de la question de l’homosexualité, en vue d’affaiblir notre pays et de saper les fondements de son identité nationale. N’as-tu pas remarqué cette phrase de Telquel au début de ton interview: “Abdallah Taïa est le produit de la politique de l’arabisation”?? Comme si tous les malheurs du Maroc étaient causés par la langue arabe! Personne chez nous n’ignore qui est derrière Telquel et Nichane! Tu deviens une arme qu’ils utilisent pour attaquer notre langue nationale. Un peuple libre est d’abord un peuple qui parle sa propre langue mon ami. N’as-tu pas remarqué la question de cette autre journaliste française de Tropismes: “Ta mère t’a tiré des griffes de l’islamisme?”. Tu ne t’es pas demandé pourquoi Pierre Bergé a distribué 20 000 exemplaires de ton livre avec des numéros de Telquel et Nichane? Pierre Bergé, cet ami d’Israël est l’un des défenseurs de l’homosexualité en France avec son ami le franc-maçon Delanoë. Tu crois qu’on te fait de la charité? Tu penses qu’on t’aide pour tes beaux yeux? Je me contente de ces indices pour te montrer que vous êtes utilisés comme instruments contre l’Islam et la langue arabe. L’homosexualité n’a jamais été un problème pour les jeunes du Maroc. C’est une peste qu’on cherche à importer chez nous en vous utilisant. La liberté individuelle n’est donc que l’arbre qui cache la forêt.

Un dernier motRelève-toi de ta chute mon ami, redeviens un homme, un être humain qui se distingue de la bête par sa raison et ses valeurs morales. Je comprends ta revanche contre la société marocaine, contre l’injustice sociale, contre les viols que tu as subis… Des médecins spécialistes ont affirmé qu’il est possible pour un homosexuel de revenir à sa nature! Libère-toi de ta soumission à l’homme blanc qui te fascine par ses caméras et ses chaines de télévision. Le jeune marocain est soumis comme tu le dis, mais il ne plie jamais l’échine à la mafia politique, aux bâtards qui pillent les richesses du pays et humilient le citoyen. Le jeune marocain résiste, il ne s’enfuit pas de la bataille. Il veut se libérer par l’Islam, pas de l’Islam comme tu le dis. La soumission à Allah est une libération de tout autre esclavage, surtout celui de son amour-propre et de ses désirs pervers. C’est bien de s’imposer en France comme écrivain, mais pas en affichant à chaque fois son identité homosexuelle. Tu as devant toi le modèle de Senghor, de Kourouma et d’Abdellatif Laâbi. Même si je n’apprécie pas parfois leurs idées, je les admire comme de vrais intellectuels qui se sont imposés en France par leur talent littéraire. Crois-moi mon ami, le changement ne vient pas par vos scandales ou en flattant l’orgueil de l’Autre. Nos jeunes ont besoin de ta plume, si elle embrasse leurs vrais problèmes, si elle dénonce le viol de la démocratie, si elle produit une belle littérature raffinée et constructive, non des écrits dégoutants sur les rapports sexuels contre nature. Sans rancune.Mohamed ES SBAI

homosexuel
homosexuel

اترك تعليق

2 تعليقات على "A mon ami l’homosexuel/Oujda: Mohamed ES SBAI"

نبّهني عن
avatar
korjit
ضيف

J’ai eu un problème avec les “s”; un pour “voie” et l’autre pour “gentil” mais bon, les deux de votre nom auraient pu régler l’affaire.Salam encore une fois.

korjit
ضيف
Bravo monsieur ES Sbai!Une des voie pour discuter c’est de ne pas insulter.Ce que vous avez bien su faire.Se retenir devant de telles idées, de telles personnes demande une grande maitrise de soi. Si le mec avait bravé le moindre principe de la république française ,on l’ aurait matraqué de tous les beaux mots de l’argot et du soutenu. Mais, voyez- vous,nous sommes trop gentil parfois. Avec ses gens là, il faut user du même langage. Allez vous faire foutre si nous ne vous plaisons pas.C’est votre problème .Vous voulez devenir des paillasses cela vous regarde mais laissez nous en… قراءة المزيد ..
‫wpDiscuz