A l’attention du grand romancier Algérien Waciny Laradj

447698 مشاهدة

RAMDANE MESBAH ELIDRISSI/ Oujda Portail:

A l’attention du grand romancier Algérien Waciny Laradj RAMDANE MESBAH ELIDRISSI TRADUIT PAR JAMAL MESBAH ELIDRISSI

M. le respectueux écrivain : Email reçu dernièrement  d’un jeune algérien : « Comme j’ai été censuré, comme d’habitude j’allais dire, sur le site de Hespress où vous avez versé votre bile nauséabonde sur mon cher pays, l’Algérie, avec l’intitulé de “Barakat”, je vous ai répondu clairement et sans détours : De quoi je me mêle?! Ouache Dekhlek?! Chez nous, la parole est libre et la critique est virulente sans que nous soyons craintifs de quoi que ce soit. C’est facile pour vous, et c’est un raccourcis dont nous sommes habitués, de taxer tous les authentiques algériens qui défendent vaillamment leur pays contre l’injure et l’ignominie, de soit-disant appartenant au corps des militaires ou des services.

C’est vraiment étonnant! A vous suivre dans votre “raisonnement” de débile mental et d’ânerie, c’est que, par exemple, les milliers et les millions d’Algériens qui ont défendus bec et ongle l’honneur du pays après la profanation de notre emblème national par l’un des membres du Makhzen, ne sont que de vulgaires auxiliaires des services! Arrêtez vos balivernes et vos inepties, tout cela ne mord plus en 2014. Les Algériens sont une espèce tout à fait à part. Ils sont fiers et rebelles, sanguins et dignes, gentils et coléreux. Nous sommes les ALGÉRIENS tout bonnement. Aussi, je vous demande de ne plus écrire sur notre pays, l’Algérie. Vous n’avez ni la compétence, ni la faculté, ni l’autorité, ni la nationalité. Et surtout ne dites pas que vous “aimez” l’Algérie” et les “Algériens”. Ils n’ont pas besoin de votre hypocrisie et votre bassesse typiquement Maroki. Oui, nous vous appelons les MAROKI.

Oui, c’est un terme péjoratif dans le subconscient des Algériens et dans la conscience collective. C’est synonyme de traitrise, de roublardise, de Shour, de machiavélisme, de faiblesse, d’indignité, de baiseurs de mains… Le Maroki que vous êtes, n’a aucun droit d’écrire sur l’Algérie. L’armée dont vous voulez égratigner et souiller l’honneur est populaire d’essence, elle est la fierté de tous les Algériens. Il n’y a pas une famille en Algérie, citadine ou profonde, qui n’a pas un membre actif dans cette glorieuse ANP qui vous donne apparemment des sueurs froides. Puisque vous êtes à Oujda, vous n’avez pas honte d’assurer votre subsistance et votre circulation grâce à la nourriture algérienne et les produits pétroliers algériens.

Ayez honte tout de même. Takli El Mila, oua Tsebou Enaama! Yakhi ginsse yakhi. Heureusement que nous connaissons le caroubier du bled (Kharoub Bladi naarfouh mlih!) Vous savez, psychologiquement parlant, et j’en connais un bout, celui qui passe son temps à verser dans ma médisance, dans le commérage de bas étage contre son voisin ou un membre de sa famille, est sans nul doute, frappé du complexe d’infériorité, d’aigreurs maladives. Jaloux va! Honni soit qui mal y pense.

Recevez, monsieur, mes salutations dédaigneuses dans ces journées pluvieuses et de bénédiction pour nous! Allez au diable, vous et vos semblables de la pire espèce. Smail d’Alger » Salut : a un intellectuel qui construit sans prêter attention à ceux qui démolissent l’esprit de sa lettre (qui profite des discordes entre le Maroc et l’Algérie ?) adressée aux peuples ; dirigeants ; et intellectuels maghrébins ; en particulier du Maroc et de l’Algérie ; lettre  plus profonde et plus noble d’être comparée à un mail que j’ai reçu d’un jeune Algérien ; dépourvu de la minimale sensibilité historique ; attestation de l’éducation haineuse qu’on lui a inculquée et qui a abouti au mépris total ; d’après la façon dont il s’est bien exprimé . Peu importe l’agissement d’un tel individu et ses nombreux  semblables qu’on rencontre souvent aux réseaux sociaux et qui sont facilement identifiables à travers leur langage hostile et insultant face à des jeunes marocains qui ne cherchent qu’à comprendre  l’origine de cette haine. Sans nier que parmi nos jeunes existent ceux qui ripostent selon le principe œil pour œil.

Le rôle de la politique éducative de l’Etat algérien frère est clair  ici ; c’est une politique qui n’hypothèque pas uniquement le présent  –  de n’importe quel angle de votre vision – mais le futur également ; ce qui signifie que le pari Marocain  sur une union maghrébine réelle et efficace  aux niveaux régional et international  – un pari exprimé officiellement et officieusement – reste un simple rêve ; tant que les résultats du système éducatif algérien sont de cette nature. Des commissions binaires peuvent toujours activer l’instauration d’une éducation maghrébine perspective ; tant que les contraintes du présent persistent ; dans la mesure que vous connaissiez ; vous dite de frigorifier ces contraintes et mois je dis de réchauffer l’avenir.

Par  ma qualité de cadre éducatif je peux vous confirmer que les programmes du royaume du Maroc  ne contiennent aucun grain de mépris  pour l’Algérie ; même les réalités amères avérées historiquement  ne trouvent  accès à notre programme éducatif. En revanche ; à partir des études méthodologiques  – même hâtives – je ne peux nullement être persuadé que tout ce qu’un élevé algérien apprend  est dépourvu  de semences qui perturbent la construction psychologique des étudiants algériens envers leurs voisins marocains. Vous avez cité l’exemple de la France et de l’Allemagne ; et comment ont ils dépassé les séquelles d’une guerre dévastatrice– ce qui n’est pas le cas  entre le Maroc et l’Algérie – et vous avez lié cela à deux personnalités exceptionnelles à savoir M. MITTERRAND et M. Helmut  Kohl. C’est vrai ; et j’ajoute l’exemple de Mandela pour la réconciliation interne ; mais soyez sûr monsieur le respectable écrivain que les résultats réconciliateurs réalisés sont initiés par les politiciens  et parachevés par les éducateurs et les spécialistes des programmes  et méthodes de l’enseignement.

Soyez sûr si on a combiné – dès le début- entre l’activité diplomatique intense pour résoudre les problèmes frontaliers imposants les deux pays – loin des mines coloniales étrangères a la région – et l’activité éducative ; confiant d’un avenir commun –  bipartite et maghrébine – nous serions aujourd’hui dans une autre situation sans avoir besoin de lire une telle lettre ( du jeune algérien ) superficielle et indifférente  . Si cet esprit a été activé – particulièrement du côté Algérien – il n’y aurait pas eu le moindre justificatif  pour le défunt président Houari Boumediene de s’opposer à un droit marocain ; que tous les dirigeants algériens savent qu’il ne fait l’objet d’aucune suspicion.

Vous réalisez que la philosophie de n’importe quelle union maghrébine ; soit  l’existant actuellement comme spectre – ou autres formes perspectives ; doivent impérativement faire face à tous les mouvements  de séparation ; quelle que soit leur nature. Vous comprenez également  que les tendances séparatistes existent aussi en Algérie ; et peuvent s’accentuer ; ce qui veut dire que l’approche algérienne actuelle ne constitue absolument pas une soupape de sécurité pour toute la région. Et soyez certain que sans la précarité causée par la politique algérienne au sud ; la région ne sera pas ouverte – de la façon terrible actuelle –  aux terroristes et toutes les aberrances  – ce qui a permis au colonisateur d’hier de retourner à la région ; et Dieu seul sait ce qui se passera dans l’avenir.

Peut-être vous avez suivi l’ouverture marocaine actuelle sur les pays africains subsahariens ; un pas rectificatif et évaluatif  de la situation dans sa globalité ; surtout au Mali ; et on peut être d’accord que le soutien algérien probable est une nécessité urgente ; et je ne pense pas que le Maroc officiel s’opposera ; car les résultats des  calculs géopolitiques et économiques sont clairs.

Et comme vous je lis ce que publie la presse algérienne et je ne trouve – ces jours – que la critique et la diffamation envers la politique marocaine en Afrique. La république Algérienne sera elle satisfaite si le Maroc  piétine  les légalités de la région  et soutient les terroristes et les séparatistes ?  Cela nous évitera il la haine algérienne dans ce dossier ? Votre discours cher grand écrivain; est noble mais non réaliste ;  quand vous dites  de geler- ce qui ne gèle pas-  les problèmes en suspens ; et la stimulation des bonnes volontés. Et même si nous sommes d’accord avec  cette logique ses intentions seront unilatérales.

Je terminerai par inviter tous les intellectuels ; marocains et algériens ; et toutes les sensibilités de la société civile ; de sortir de l’ombre – dans l’affaire du Maghreb –et pousser les décideurs des deux pays au respect du  Maghreb des peuples ; et de ne pas l’hypothéquer à travers des sinistres politiques circonstancielles. Si les présentes contraintes sont fortes et chroniques il faut que la planification pour l’avenir soit solide et ferme. L’union maghrébine ne peut se réaliser qu’avec les deux peuples ; à condition d’une bonne éducation civique ; interne et maghrébine.

Le Maghreb des peuples verra le jour par  mains des éducateurs ; aucune excuse n’est permise pour la non- création d’écoles maghrébines ; adoptant des programmes et méthodes communes ; en signe de confiance bilatérale. Les ETATS maghrébins acquerront tout l’avenir même en activant  dans l’actuelle U. M  le seul côté  pédagogique .

Ramdane3.ahlablog.com

Ramdane Mesbah Elidrissi

اترك تعليق

كن أوّل من يعلّق

نبّهني عن
avatar
‫wpDiscuz