Les statistiques précités donnaient clairement une idée aux résultats de la nouvelles reformes de la ministre d’éducation. Dans ce cas l’alphabétisme mieux que ce reforme sauf si nous savons ce qu’on fait. D’autre part, n’oublions pas les circonstance complexe (chaumage, BBAK SA7BI,..) qui reste comme barrières aux fonts des jeunes diplômés, en plus la pression des administratifs marocaines.. À ce pays, rire ou pleuré rien a changé, si vous n’avez pas d’un pistons ou d’argents. Just for laught or blabla.