ce qui se passe dans cet établissement est une épisode dramatique que les réalisateurs ne veulent mettre fin!!! on ne sait pourquoi? est ce est un signe affaiblissement au niveau de l’état? ou est ce qu’on veut que cette université reste au bas de l’échelle. Ce que raconte cet article et ainsi d’autres médias autour de cette affaire et l’implication de la justice tel qu’il est raconté est vraiment dangereux. Oui c’est vrai que tous les problèmes que connait notre université son dus a la très mauvaise gestion de l’actuel président et son équipe, mais ceci ne justifie pas que quiconque prend ceci comme prétexte pour semer la zizanie au sein de l’Université et appliquer la loi de la jungle. la loi 0100, qui est venue suite à la charte nationale, fixe le mandat du doyen en 4 années et le dahir de désignation ne sort pas de ce cadre a part si on n’est pas dans un pays de droit chose à écarter complètement de toute doute. donc 4 année plus un jour on est EX-doyen et on n’a plus le droit de signer quoi que ce soit, en attendant le dahir de désignation de nouveau doyen, seule l’autorité gouvernementale de tutelle représentée par le ministre peut désigner un chargé de responsabilité pour gérer l’établissement pour la période transitoire et pas le tribunal comme on le comprend dans cet article. Mr le doyen précédent n’a pas été chargé par le ministère et donc il doit quitter tout simplement et avec dignité au lieu de paraitre ridicule et comparable aux dictateurs qui ne quitte leurs fonctions que mort ou par révolution, respectons la démocratie c’est notre seul espoir d’épanouissement et de développement.