Je ne comprends pas tout cet acharnement contre ce ministre, il est vrai que ce mot ” son amie” n’avait pas lieu d’être dans entre se paroles, c’est un lapsus, et une erreur mais il ne peut être un prétexe pour arrêter les travail des reformes.

Purquoi ne pas présenter des solutions au problèmes de l’enseignement,
pourquoi se satisfaire de la critique et le refus des réformes,
pourquoi vous les marocains vous n’aimer pas travailler correctement,
pourquoi vous nous sortez toujours vos vielles idées d’un idéalisme moral inateignable, d’une société islamique ithopique impossible, et surtout d’un politiquement correct emprisonant des ésprit et libértés,
Vous vivez dans des rêves, je ne sais pas ce que vous attendez de l’enseignment, est ce, former des citoyens, dévélloper le payer, propager l’islam, moraliser la socité, que voulez vous précisement ?

vous ne pouvez pas comprendre que vous les cadres de ce pays, vous êtes dans vos poste depuis des année et depuis vous vous êtes habitués au vielles recettes de fonctionnement, au méthode lentes et stériles, vous ne pouvez pas comprhendre que vous aussi vous êtes responsables de cette crise.

il est où le problème si un gamin demande à ses parent si le directeur à une copine, pour toujours vouloir montrer un réalité qui n’est pas la notre, les relation extra conjugale existe bien chez nous il faut l’avouer, ya bien des directeur au maroc qui ont des maitresse et des copine.

Puis ce ministre parle le langue des marocains, et nous les marocains nous parlons comme ça et le mot sahbtou exite bien dans notre langage.

Enfin, si, vous tous, vous dénnocez toute la corruption, le vole… qui a, y compris dans l’academie et même dans cette academie d’oujda je pense vous auriez eu plus bonne actions avec Dieu, et notre système aurait été beaucoup mieux

Voila c’est ce que je pense.