L’hypothèse de la corruption serait- elle suffisante comme explication pour ce qui s’est passé au sujet de l’établissement de la liste des prisonniers à bénéficier de la grâce royale ? Personnellement, j’y crois très peu. Il y aurait plutôt, et probablement, quelque chose de beaucoup plus grave derrière : Chercher à déstabiliser le pays, en discréditant malicieusement son régime et son Roi. Les « 3afarites et tamssi7s, qui ont toujours la main mise sur l’administration Marocaine, seraient-ils impliqués ? En tout cas « Wa yamkourouna wa yamkourou llaho wa llaho khayrou lmakirine » Sada9a llaho l3adhim
Surtout que cela se passe ce mois combien sacré du Ramadan