Les bouffons de la laïcité et de la modernité

126079 مشاهدة

Les bouffons de la laïcité et de la modernité

Oujda Portail: Zaid Tayeb

Il est devenu une coutume pour les citoyens de ce pays qu’après la prière de chaque vendredi, ils entendent tomber de sa chaire un prédicateur à cause du contenu de son prêche, et ils entendent immédiatement les voix de certains bouffons de la laïcité et de la modernité, comme ils se plaisent à se faire désigner, se réjouir de cette chute à travers les articles qu’ils publient sur les sites internet et les page facebook. Il est clair et net que la religion est visée aussi bien par ceux qui décident dans les hauts lieux de la sphère de l’Etat que par ceux qui aboient tout près de nos oreilles pour nous faire entendre des discours marinés de laïcité et de modernité. Les uns et les autres s’activent à museler les hommes de religion en semant en eux la crainte d’être mis à l’index ou déchus. Chaque fois que le ministère du culte démet de ses fonctions un prédicateur à la suite de quelque prêche jugé portant atteinte aux personnes ou aux valeurs de la monarchie, les laïcs s’en réjouissent et réclament plus de pouvoir de l’Etat sur les mosquées et les hommes de religion. Si les choses vont comme le veulent les partisans de la laïcité, les prédicateurs du vendredi ne pourront plus parler de l’hypocrisie, de la corruption, de l’alcool, de la fornication, de l’intérêt ( le riba),de la nudité de la femme…car le but des laïcs est de les répandre dans la société afin de corrompre le citoyen dont on aura coupé les racines et les liens avec son passé de Musulman, qu’on aura dépouillé de son identité, qu’on aura mutilé, annihilé, réduit à errer, corps sans âme. Les laïcs de chez nous, si seulement ils avaient lu le Nouveau Testament et pris connaissance de son contenu, réclament la séparation de l’Etat et de la religion, comme s’il était possible de séparer le corps de l’âme. Ils se réfèrent en cela à la séparation de l’Etat et de l’église dans les pays à religion chrétienne, ignorant dans leur cécité que le Nouveau Testament est beaucoup plus une biographie de Jésus Christ qu’un Livre de Dieu, vu les nombreuses modifications et altérations qu’ils lui ont fait subir tout au long de son existence. Les laïcs et les modernistes de chez nous veulent peser dans la même balance Christianisme et Islam, Nouveau testament et Coran. Il est certain qu’ils ignorent, aveugles qu’ils sont, que le Coran est un Livre de Dieu alors que le Nouveau Testament actuel est l’œuvre de l’homme. Le Coran est un ensemble de règles, de lois, de prescriptions, de commandements, d’enseignements, qui constituent les fondements de l’Etat. Il régit aussi bien les relations personnelles de tous les jours et des plus communes (‘’Lorsqu’un salut vous est adressé, rendez-le de façon courtoise, mais rendez-le de toute façon ! Dieu tient compte de tout’’ ; Les Femmes, 86) que les transactions financières à caractère juridique (‘’Croyants, lorsque vous contractez un prêt à terme, il devra être consigné par écrit. Un scribe requis par vous en transcrira fidèlement les conditions…..’’ ; Al Baqara : 282). Nous les entendons parler de la parité, et en particulier de l’égalité entre l’homme et la femme en matière d’héritage car ils ne savent du Coran que( ‘’…aux garçons, portion égale à celle de deux filles…’’ Les Femmes ; 176) et encore s’ils en savent la signification et le rapport avec d’autres versets qui organisent la vie conjugale et le rôle de l’homme dans la famille. S’il ne s’agit que de cela, pourquoi les laïcs veulent-ils donc généraliser cette parité à l’ensemble des citoyens pour en faire un droit positif? Qu’ils partagent, à titre personnel, avec leurs sœurs à parts égales si cela leur semble plus juste et plus équitable car le Coran, s’il nous interdit d’exclure nos sœurs de l’héritage, ne nous interdit pas de leur donner plus que ce qui leur revient légalement. Qui retient donc les laïcs de chez nous de donner à leurs sœurs plus que ce que leur donne le texte coranique ? Leur but n’est donc pas le partage à part égale entre les frères et les sœurs comme ils veulent nous le faire admettre, mais de violer les textes coraniques et enfreindre les commandements de Dieu. Ce qui est visé est donc l’Islam dans sa globalité en s’attaquant à l’une de ses composantes. A peine auraient-ils fini avec la parité en matière de partage de l’héritage que les laïcs de chez nous s’en prendront aux cinq prières quotidiennes, à la dîme ( zakat), au jeûne du ramadan comme déjà ils s’en sont pris à la polygamie ; par la même occasion, ils demanderont la reconnaissance et la légalisation de l’homosexualité, du mariage homosexuel, de la prostitution, du concubinage, de la nudité de la femme et de toutes ces choses qui font rougir de dégoût le citoyen de bonne naissance.

ع. بلبشير

2016-02-21 2016-02-21
أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ع. بلبشير