Le Real Madrid s’impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo

139123 مشاهدة

Le Real Madrid s’impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo

Bousculé en première période, mené au score à l’heure de jeu, le Real est revenu de loin pour s’imposer à Barcelone (1-2), samedi lors de la 31e journée. Benzema (62e) et Ronaldo (85e) ont marqué les deux buts madrilènes. Piqué avait ouvert le score (56e). Ce résultat ne change rien à l’histoire de la Liga 2015/2016 mais il sonne comme le premier coup d’éclat de Zidane à la tête du Real.

  • Le film du match

ZZ peut remercier Ronaldo, auteur du but de la victoire (85e), mais il n’oubliera pas Benzema, qui a remis la Maison Blanche d’aplomb (62e), six minutes après l’ouverture du score de Piqué (56e). Ce succès merengue ne privera probablement pas Barcelone du titre. Ses six points d’avance sur l’Atlético devraient suffire à son bonheur printanier. Mais il réjouit grandement un Real brinquebalant, qui revient à un point des Colchoneros.

Les coups bas avant les coups d’éclats

De là-haut, Johan Cruyff n’a sans doute pas goûté au “spectacle” d’une première période décevante, où les coups bas ont remplacé les habituels coups d’éclat. Ce n’était pas la soirée des artistes associés de la MSN. On l’a compris quand Suarez a vendangé une énorme action sur une passe caviar de Neymar (10e). Ou quand Messi, fauché par Ramos, a vu l’arbitre refuser ce qui ressemblait à un coup franc extrêmement bien placé et qui aurait dû occasionner l’expulsion de l’international espagnol, déjà averti. On jouait la 24e minute et Ramos, qui sera renvoyé aux vestiaires à la 83e, s’en sortait bien.

Dominateur sans être tranchant, le FC Barcelone a fait passer un premier gros frisson dans les dos madrilènes quand Messi, d’un amour de ballon piqué, a forcé Navas à une parade main opposée sensationnelle (54e). Deux minutes plus tard, Piqué se débarrassait de Pepe sur un corner de Rakitic et ouvrait le score d’une tête… piquée (1-0, 56e). Cela ne s’invente pas.

Le bijou de Benzema

Bousculé et mené au score, le Real n’a pas craqué. Et a vite été récompensé. Après avoir manqué une énorme occasion à la fin de la première période (43e),Karim Benzema s’est rattrapé magistralement. Une tentative de Kroos contrée par Alba s’est retrouvée au-dessus du nez du Français qui s’est envolé et a égalisé d’un retourné aux 5,50 mètres (1-1, 62e). Somptueux.

  • Le ciseau de Karim Benzema a éteint le Camp Nou

A trois jours de son duel face à l’Atlético en quart de finale aller de la Ligue des champions, le Barça n’a pas trouvé les ressources pour repartir de l’avant. Et le Real a fini par en profiter au terme de cinq minutes aussi improbables qu’excitantes : Bale s’est d’abord vu refuser un but pour un ascenseur sur Alba tout sauf évident (81e). Le Gallois a ensuite profité d’un raté du même Alba pour s’en aller battre Bravo… avant que le latéral du Barça ne sauve les meubles (82e).

Et Ronaldo dans tout ça ? Longtemps invisible, le Portugais s’est réveillé dans le money-time, se signalant par une frappe sur la barre (82e) et, enfin, par le but de la victoire (1-2, 85e). Les hommes de Zidane étaient à dix depuis deux minutes et le rouge de Ramos (83e). Le Real n’avait plus gagné au Camp Nou après avoir été mené depuis… plus d’un demi-siècle. Surréaliste ? Oui. Mérité ? Aussi.

Le Real Madrid s'impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo
Le Real Madrid s’impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo
Le Real Madrid s'impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo
Le Real Madrid s’impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo
Le Real Madrid s'impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo
Le Real Madrid s’impose à Barcelone (1-2), deux buts signés Benzema et Ronaldo

 Eurosport

كلمات دليلية , , ,
ع. بلبشير

2016-04-02
أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ع. بلبشير