Le prêche du vendredi 20 novembre : quelle portée pédagogique ? / Oujda: Zaid Tayeb

288870 مشاهدةآخر تحديث : الأحد 22 نوفمبر 2015 - 10:36 مساءً
2015 11 22
2015 11 22
Le prêche du vendredi 20 novembre : quelle portée pédagogique ? / Oujda: Zaid Tayeb
Le prêche du vendredi 20 novembre : quelle portée pédagogique ? / Oujda: Zaid Tayeb

Le prêche du vendredi 20 novembre : quelle portée pédagogique ?

Oujda: Zaid Tayeb

Le prêche du vendredi 20 novembre auquel j’ai assisté dans l’une des communes de la ville d’Oujda sur le terrorisme m’a semblé être écrit par une personne qui ignore totalement la religion musulmane fondée sur le livre Saint, le Coran et la Sounna,ou tradition du Prophète, que la prière et le salut soient sur lui.  Il m’a semblé, au fil de l’écoute du sermon, que François Hollande en personne n’aurait pas dit mieux ou pire  sur l’interprétation du Coran concernant le suicide et le meurtre que ce qui a été prêché dans cette petite mosquée. J’ai senti un profond fossé  entre  les versets coraniques que le prédicateur citait et qui lui servaient d’arguments d’autorité  pour étayer  la vision du Coran envers le meurtrier et la personne qui se suicide d’une part et l’interprétation qui doit en être faite. Dieu dit ( à peu près) au verset 32 de  Sourate Al Maida et que le prédicateur cite : ‘’…Quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes’’. Ce verset s’applique mieux aux assassinats perpétrés par la France contre les populations civiles de pays souverains que ses avions bombardent depuis des années et sans raison que celle qu’elle bénéficie de la puissance et de l’immunité qu’elle tire du droit de véto qui le lui permet et autorise, qu’auxdits terroristes qui ont attaqué la France en réponse à ces agressions. Les peuples que la France a tués et continuent de tuer dépassent de loin les personnes dont le Coran parle puisqu’elle tue ‘’tous les hommes’’.

Dans les versets 190 et 191, cités par le prédicateur, de Sourate Al Bakara, Dieu dit ( à peu près) :’’ Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent et ne transgressez pas….190….Tuez les partout où vos armes pourront les atteindre ; sortez les de là où ils vous ont sortis…191’’

Dans le verset 190, Dieu enjoint aux Musulmans de combattre ceux qui les combattent, de répondre au combat par le combat, de réagir au combat par le combat, de repousser l’ennemi qui les attaque, ce qui signifie que le Musulman ne combat que lorsqu’il est combattu, qu’il est impératif pou lui de ne combattre que dans le cas de la légitime défense afin de repousser l’ennemi qui lui impose le combat. Or le Musulman d’aujourd’hui, à travers toute la géographie du globe terrestre, il ne combat personne, ce sont les autres nations qui le combattent. Quel pays arabe ou musulman combat un pays non musulman ? Aucun. Au contraire ce sont les autres pays non musulmans comme la France, l’Angleterre et  les Etats Unis et dernièrement la Russie qui les combattent. Pourquoi les pays arabes et musulmans ne répondent pas par le combat au combat que leur livrent les pays dont je viens de citer les noms ? Par crainte ? Par complicité ? Par impuissance ?

Dans le verset 191, qui fait suite au verset 190, toujours cité par le prédicateur en question, Dieu recommande aux Musulmans de  sortir ceux qui les ont sortis de là où ils les ont sortis.  A en croire le prédicateur, ce sont les Musulmans qui ont sorti les non Musulmans de chez eux. En fait, c’est la France, l’Angleterre, les Etats Unis et la Russie qui ont été la cause de la sortie des Syriens et des Irakiens de leur pays pour aller vers des pays voisins comme le Liban, la Turquie, et le Liban ou lointains comme les pays d’Europe. Qui des Musulmans ou des Français, des Anglais, des Américains et des Russes ont sorti les autres de chez  eux ? Le monde entier et en particulier les Musulmans regardent sans réagir des centaines de milliers de leurs frères musulmans fuir leurs pays attaqués et bombardés par des pays chrétiens pour aller se réfugier dans d’autres pays et en particulier dans ceux qui leur ont détruit leurs maisons de dessus leurs têtes. Le monde entier et en particulier les Musulmans regardent impuissants comment des Musulmans d’autres pays comme le Myanmar se font massacrer par  milliers sans qu’aucun autre pays leur vienne en aide, pour la simple raison qu’ils sont musulmans.

Le prêche du vendredi 20 novembre a donné le ton à la culpabilisation de tous les Musulmans à la suite des attaques contre la France par une bande d’enfants de culte musulman mais de la nationalité des pays victimes de ces frappes, en rendant l’ensemble des Musulmans responsables de la mort de 129 personnes et en les exhortant à ne pas combattre, à ne pas tuer, comme s’ils avaient combattu et tué. Qui a frappé la France ? Ce sont des Français. Ce sont des citoyens français. Ce sont des enfants français. Les Musulmans ne sont en rien responsables de ce qui est arrivé à la France. De plus, Si la France a été frappée par ses citoyens, elle n’a qu’à les pourchasser dans leurs quartiers au lieu d’aller attaquer des pays musulmans qui se trouvent bien loin de la France.

Au lieu de défendre les Musulmans contre la politique d’extermination de tous les Musulmans de par le monde, le prédicateur de la petite mosquée de cette petite bourgade a laissé entendre que ce sont les Musulmans, à travers les attaques de ces quelques Français contre leur pays, qui sont responsables du carnage, aussi leur avait-il rappelé les textes coraniques en la matière mais qui s’accordent mal avec la réalité.

وجدة البوابة

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

الآراء الواردة في التعليقات تعبر عن آراء أصحابها وليس عن رأي وجدة البوابة