Le Dernier Jour d’un Condamné : l’énumération entre la norme et l’écart

145120 مشاهدةآخر تحديث : الخميس 19 مايو 2016 - 9:50 مساءً
2016 05 19
2016 05 19

Oujda Portail: Zaid Tayeb

Victor  Hugo, comme d’ailleurs tous les grands maîtres de l’écriture, excelle l’art de dresser des inventaires qui consiste à lister des termes dans des  phrases énumératives dont il agence les composants  selon une géométrie dont il sait avec un savoir faire parfait manipuler les combinaisons. ‘’Le Dernier Jour d’un Condamné’’ de Victor Hugo, au programme des classes du baccalauréat marocain, offre aux lecteurs beaucoup de types d’énumération. Toutefois, il convient d’en distinguer deux :

I– l’énumération dans le cadre de  la norme : Elle est conforme à la norme telle qu’elle est enseignée aux apprenants de la langue française. Dans ce type d’énumération dite simple ou normale (norme-ale), le dernier des termes est nécessairement relié à l’ensemble de ses prédécesseurs par le coordonnant ET. La fonction de l’utilisation du coordonnant ET est d’informer le lecteur de la clôture de la liste.

Exemple 1 : ‘’Je portai la main à cette porte pour refermer l’armoire ; elle résista.[ Etonné, je tirai plus fort, elle céda brusquement, ET nous découvrit une petite vieille], les mains pendantes, les yeux fermés,[ immobile, debout, ET comme collé dans l’angle du mur.]’’ Chapitre XLII.

  Exemple 2 :‘’ Elle me regardait d’un air étonné ; [caressée, embrassée, dévorée de baisers ET se laissant faire]…’’ Chapitre XLIII

Exemple 3 : ‘’Pas malade ! en effet, je suis jeune, sain ET fort’’ Chap.XV

II- L’énumération dans l’écart

Certains auteurs, et en particulier Victor Hugo, usent d’autres moyens pour créer des faits de style, ou des écarts par rapport à la norme, notamment par l’emploi de figures de rhétorique plus recherchées, car moins fréquentes. Comme il est connu, plus l’écart par rapport à la norme est grand, plus son impact sur le lecteur est assuré.

En m’appuyant sur quelques exemples tirés du ‘’Le Dernier Jour d’un Condamné’’ de Victor Hugo, je vais essayer de montrer comment l’auteur du roman coordonne tous les termes de l’énumération ou n’en coordonne aucun.

A-La syndèse : elle se caractérise par la coordination de tous les termes d’une énumération. L’effet produit par l’utilisation de la syndèse, est l’accumulation de termes dont l’objectif est de créer un effet de ralentissement, de freinage. Le coordonnant ET qui accompagne chaque terme de l’énumération agit comme un obstacle dont le rôle est de mettre en évidence le nombre que le coordonnant ET martèle.

Exemple 1 : ‘’Je m’étais levé de ma chaise. J’observais tous ses mouvements, mon cœur palpitait. Je voyais déjà [ les portes s’ouvrir devant l’uniforme de gendarme, ET la place, ET la rue ET le Palais de Justice derrière moi !]’’XXXII

Exemple 2 :‘’ET la charrette allait, allait, ET les boutiques passaient, ET les enseignes se succédaient, écrites, peintes, dorées, ET la populace riait et trépignait dans la boue, ET je me laissais aller, comme à leurs rêves ceux qui sont endormis.’’XLVIII

B- L’asyndète : Dans l’asyndète, aucun des termes de l’énumération n’est coordonné, ce qui donne à ce type d énumération un caractère d’ouvert et d’inachevé et crée un effet de fluidité et d’écoulement.

Exemple 1 : ‘’Un homme s’y trouvait avec moi, un homme d’environ cinquante cinq ans, de moyenne taille ; [ridé, grisonnant, voûté] ; à membres trapus ; avec un regard louche dans les yeux, un rire amer sur le visage ;[sale en guenille, demi-nu, repoussant à voir].’’ Chp.XXIII

Exemple 2 : ‘’Elle est fraîche, elle est rose, elle a de grands yeux, elle est belles !’’ Chap.XLIII

Si les termes de l’énumération sont agencés selon un ordre de grandeur ou d’intensité ascendant ou descendant, l’énumération est une figure de style dite gradation croissante ou décroissante,

C- La gradation ascendante : les termes de l’énumération sont agencés selon un ordre de grandeur ou d’intensité croissant :

       Exemple 1 : -‘’J’ai tremblé, comme si j’eusse pensé à autre chose depuis six heures, depuis six semaines, depuis

six mois ‘’  Chap. XLVIII

Exemple 2 :   -‘’ Je veux bien des galères. Cinq ans de galères, et que tout soit dit. -ou vingt ans,- ou à perpétuité   avec le fer rouge.’’  cChap. XXIX

D- La gradation descendante : les termes de l’énumération sont agencés selon un ordre de grandeur ou d’intensité décroissant

  Exemple 1-‘’J’offris ma journée pour quinze sous, pour dix sous, pour cinq sous ‘’ Chap. XXIII

Exemple 2 : -‘’Autrefois, car il me semble qu’il y a plutôt des années que des semaines, j’étais un homme comme    un autre homme. Chaque jour, chaque heure, chaque minute avait son idée.’’ Chap. I

Conclusion : En rédigeant cet article sur l’énumération, qui n’est d’ailleurs pas une figure de style, mais qui englobe un certain nombre de ses constituants, j’ai essayé de lever toute équivoque. De plus, cet article est de nature à permettre aux élèves des classes du baccalauréat régional marocain de tirer profit des figures de style du genre C et D. Comme il convient de constater que tous les exemples cités dans le présent article sur l’énumération sont tirés du ‘’Le Dernier Jour d’un Condamné’’.

وجدة البوابة

أضف تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

الآراء الواردة في التعليقات تعبر عن آراء أصحابها وليس عن رأي وجدة البوابة