A TBJ, le mot islamiste est-ce une offense qui dope une tare ? / Dr.Idrissi My Ahmed

151638 مشاهدة

Définissons les termes que nous utilisons pour n’en blesser personne.

DÉBARRASSONS-LES, MAÎTRE, DE LEURS TERMINAISONS EXTRÉMISTES OU INFÂMES ! DONNEZ-NOUS NE LE PREMIER, LE BON EXEMPLE .

Respectable monsieur TBJ

Il y a une grande différence entre les diverses tendances et factions des religieux, et ce dans toutes les religions, qui connaissent des variantes et des travers ou des excès. Je le suppose avec assurance. Si je le relève ici pour le mot ‘’ islamiste’’, c’est pour son usage devenu abusif. Ce qualificatif de ‘’islamiste’’’ est voulu pour décrire une conduite infamante, extrémiste. Il génère chez le récipiendaire, l’auditeur de la semonce, chez le consommateur du verbe, une émotion, un état de haine après avoir créé chez lui le doute et instillé la peur. On retrouve cette dérive dans le mot ”assassin”, lequel provient de ces meurtriers-drogués, que l’on appelait ” hachachines”.

Ce qualificatif, avec sa terminaison en ‘’ ITE’’, pareillement aux divers ‘’ ISMES’’, est un mot un amalgame cæcal de caniveau, pervers et confus, qui truande toute dénomination qu’il affecte. Il fait une pathologie sociale, idéologique ou politique, qui infecte d’extrémisme tout terme auquel il se rapporte. Concept idéologique, spéculatif ou doctrinal, il affecte le jugement et en fait, de par son simple usage, une influence directe, une contamination, un endoctrinement, une intox et une propagande.

Ce mot est une critique en soi, il cache un jugement préconçu et une dérive. Le dénominatif, ‘’islamiste’’ qui a été galvaudé et vulgarisé depuis deux décades, est voulu par les politiques étrangers pour traiter les révoltés des pays de l’Islam et taxer par la même cette religion. On imagine pourquoi les peuples soumis aux colonisateurs pouvaient se révolter. Il est colporté, avec fourberie depuis par les médias, avec une sombre antipathie déclarée. La presse et les livres sont entrés dans la gageüre, par effet grégaire. Une sorte d’acte patriotique, tristement identitaire, qui prêcher chez le lecteur ou l’entendant, une sorte de croisade. Un atavisme belliciste non-stop, pour ‘’ sauver les républiques, la laïcité, l’Occident, les chrétien, les athées, le sionisme et la judéité, en indexant toute idée, culte, culture, habits ou gens, qui proviennent du Moyen-Orient.

C’est ainsi, monsieur TBJ, que ” Islamiste”, est devenu une imprécation, une jactance. ‘’Un mot choc, un sabre, une hallebarde, une malédiction. Islamiste’’ est la fureur qui fait peur, un vocable par essence barbare et violent. Islamiste est devenu un anathème exécrable, à l’entendre on frissonne d’être visé ou contenu dedans ! Etre taxé de proscrit et de monstre, c’est cela. Islamiste que vous collez au PJD est un terme suspicieux, qui chasse les honnêtes gens ! Islamiste et non pas islamique ou musulman, et que vous employez pour qualifier dans Le Monde, le PJD marocain, est un mot péjoratif est injurieux, qui est devenu criminalisant en langue française, par la faute de ces gens ! Cela est comique, paradoxal et cynique, après leurs multiples et propres guerres européennes, et autres belliqueuses hégémonies et coloniales prédations.

Les Soufis, alter egos des antiques Sophistes, les Salafistes, les Fondamentalistes, dogmatiques personnes et humbles croyants, sont des sages et parfois des philosophes, des humanistes avec un grand sens du social et de l’abnégation. Oui, ils ont vu se développer des versants fanatiques, excessifs et rigides. C’est un fait réel pour quiconque regarde l’histoire et la géopolitique avec le sens du philosophe assagie et du politique dialecticien. Le monde est ainsi fait, il a ses gens avides, ses barbares et ses extrémistes. Les violences n’ont jamais cessé sur terre, depuis les reptiles et les fils d’Adam. Car Gé, Géa la Terre, tremble et boue à intérieur et ça brûle et explose en son dedans !

Devenus, politiques voire extrémistes, les terroristes, les individus tout comme les pays et les états de mêmes référentiels, créent la peur pour sévir et punir les populations civiles ! Par dessus la lâcheté et l’outrage, ce sont des crimes, assurément ! Ils sont incapables de faire ouvertement dans les guerres classiques, pour les perdre ou les gagner, et ce faute de moyens militaires adéquats. Ils ont leurs erreurs de jugement et leurs thèses, discutables, et leur inadéquation surtout en ces temps modernes, par rapport aux puissances, si riches et techniquement très avancées.

Franchement, en votre âme de philosophe, de penseur à l’esprit critique, en votre conscience d’homme cultivé et d’écrivain ‘’nobélisable’’, est-ce que le PJD relève deces qualificatifs-là ? Pensez-vous que nous ayons ici des partis, ‘’daéchistes’’ à ce point ? Si SM est garant du pays, en tant qu’Emir des croyants ou Amir El Mouminine, qui plus est, consolidé selon la Constitution, , puis admise par l’extrême majorité des marocains, laisserait-il pousser des graines morbides de ce genre-là ? Non pas ! Nous avons des Musulmans, des gens ouverts et assagis de longue date. Leur programme au PJD n’est ni dans la daêwa ni la ‘’croissade’’, mais dans le maintient d’une démocratie sous l’égide royale, dans une atmosphère éthique et pacifique et qui relève du simple civisme musulman.

Je vous propose de dénommer ce genre de partis et de groupements de simples ‘’musulmans’’, à l’ancienne traditionnellement, sans peur et sans reproches, sans médisance ni colportage gratuits et autres amalgames ostensibles ou sournois.

Attention, je ne suis d’aucun parti politique, pour me taxer de quoi que ce soit comme parjure, mercenariat, colportage ou infamie ! J’ai seulement osé parler de vocabulaire, à un grand écrivain, que j’admire et que je lis depuis longtemps.

كلمات دليلية , ,
2016-10-18 2016-10-18
اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ع. بلبشير